Archive

Archives pour 01/2014

Critique de la Wertkritik

31/01/2014 37 commentaires

 

Pour faire écho à une des dernières publications des camarades de « Il Lato Cattivo ».

Les auteurs de cette lettre datée du 3 décembre 2012  ne font partie d’aucun groupe constitué, mais au  moment de sa rédaction leurs références théoriques sont principalement Camatte, Dauvé, Astarian. La lettre tente de cerner quelques points de discorde qui sont apparus entre eux et des tenants de la Wertkritik lors d’une réunion organisée par ceux-ci en novembre 2012.

 ————

JC à Jappe, 3 décembre 2012

Anselm,

j’essaie quelques explications rapides au sujet du « clash » […] lors de la réunion.

[…] 

De toute façon aucun progrès théorique, d’aucune sorte, ne ressort jamais d’une réunion et de sa démocratique confrontation d’opinions forcément inégalement fondées. C’est pourquoi je tente ici une première clarification, très succincte.

Comme nous l’avons dit, notre intérêt pour la Wertkritik découle uniquement, non pas de son originalité, largement exagérée, mais au contraire des convergences assez nettes par endroits avec la théorie communiste « post-prolétarienne » (terme de Christian Charrier) élaborée de manière conflictuelle et non unitaire, depuis quarante voire cinquante ans, par le milieu radical principalement français (Camatte, Dauvé, Astarian essentiellement, Roland Simon accessoirement). Ces convergences, comme tu l’as noté, étant principalement  à nos yeux le reflet de la nouvelle époque dans laquelle il apparaît enfin clairement que l‘affirmation du prolétariat, comme classe pour-le-capital autant que comme classe proposant une forme de gestion alternative du capital, est un obstacle majeur à la destruction des rapports sociaux capitalistes.

Dans ton cas personnel, comme je te l’ai écrit juste après Lausanne, il s’agissait également d’une intuition, à la lecture de tes livres, que ce monde t’était aussi insupportable qu’à nous-mêmes, et que tes essais pouvaient être animés par une « tension » vers une vie radicalement différente de cette triste survie; tension qui nous rapproche, je l’espère, plus que ne le peut faire le simple accord/désaccord théorique.

Les convergences sont nettes de mon point de vue, certaines théorisations datant directement de Bordiga, d’autres plus tardives vers les années soixante ou soixante-dix: Capital comme rapport social et non comme simple domination de classe, capitalistes comme simples fonctionnaires du capital, agents de l’autovalorisation de la valeur, « autogestion » vue comme autogestion du capital, caractère non-porteur d’un dépassement de la lutte économique (d’intérêts) de classe, importance de la domination abstraite du Capital dont l’exploitation est un moment, caractère inessentiel pour les rapports sociaux capitalistes de la catégorie de propriété privée des moyens de productions et du marché « libre », Etat expression univoque du Capital… Lire la suite…

« Nous ont eu la réalité en rêve »

29/01/2014 Aucun commentaire

un des derniers textes des camarades italiens de « Il lato cattivo » dont l’introduction a été traduite par leurs soins

«La situation actuelle [ … ] est caractérisée par l’impasse des théories et des pratiques de l’action directe, qui pendant une décennie se sont opposé au projet de réorganisation de la société du démocratisme radical, résumée dans le slogan « un autre monde est possible ». Ces théories et ces pratiques – idéologiquement connotés comme « autonome » ou « anarchiste » – avaient et ont comme horizon, d’une part, le fait de poser le communisme comme une question d’actualité, et de l’autre – avec le rejet de toute médiation temporelle – de immédiatement le transformer en une série de formes de lutte, de comportements ou modes de vie , qu’on pourrait isoler comme un ensemble de pratiques déjà adéquates à la révolution communiste ou, plus succinctement, comme « le communisme en acte ». En ce sens, la promotion de l’alternative, bien qu’elle ne soit pas toujours clairement formulée ou pratiquée, est leur tendance naturelle.
La théorie de la communisation – ou au moins une partie de ses courants – est pris, d’une part, dans un échange fraternel d’insultes avec les zombies de la Gauche communiste historique (« bordiguiste » et « conseilliste »), et de l’autre, dans un affrontement enflammé et plus rentable avec toutes ces théories et ces pratiques de l’action directe. Sa spécificité est celle de ne pas les envisager comme étant une « déviation » idéologique par rapport à une norme, mais comme une manifestation nécessaire – parmi beaucoup d’autres – qui inclue à sa manière le contenu révolutionnaire du cycle de luttes actuel: la révolution sera immédiatement communiste ou ne sera pas.»

IL LATO CATTIVO

Aggiornamento del blog

Ci è venuta in sogno la realtà

Per un confronto con le pratiche e le teorie dell’azione diretta

Il Lato Cattivo

La congiuntura attuale […] è caratterizzata dall’impasse delle teorie e delle pratiche dell’azione diretta, che per circa un decennio si sono contrapposte frontalmente al progetto di riorganizzazione societaria del democratismo radicale, compendiato nello slogan «un altro mondo è possibile». Tali teorie e tali pratiche – ideologicamente connotate come “autonome” o “anarchiche” – avevano ed hanno come orizzonte il fatto, da un lato, di porre il comunismo come una questione attuale, e dall’altro – rifiutando ogni mediazione temporale –, di trasformarlo immediatamente in una serie di forme di lotta, di comportamenti o modi di vita, che sarebbe possibile isolare come insieme di pratiche già adeguate alla rivoluzione comunista o, più concisamente, come “il comunismo in atto”. In questo senso, la promozione dell’alternativa, sebbene non sia sempre chiaramente formulata o praticata, è la loro tendenza naturale.

La teoria della comunizzazione – o almeno alcune sue correnti – è presa, da un lato, in un fraterno scambio di insulti con gli zombie delle Sinistre Comuniste storiche (“bordighista” e “consiliarista”), dall’altro in un confronto acceso e più proficuo con tutte queste teorie e pratiche dell’azione diretta. La sua specificità è di non averle considerate come una “deviazione” ideologica rispetto ad una norma, ma come una manifestazione necessaria – tra molte altre – che racchiude a suo modo il contenuto rivoluzionario dell’attuale ciclo di lotte: la rivoluzione sarà immediatamente comunista o non sarà.

http://illatocattivo.blogspot.it/

 

Manille : Expulsion et affrontements

28/01/2014 Aucun commentaire

Concernant les habitants des bidonvilles, lire ou relire l’article de Bruno Astarian en critique du  livre de Mike Davis Le Pire des Mondes Possibles, consacré aux bidonvilles

 « Il s’agit au contraire de montrer que, loin d’être des laissés pour compte qu’il faudra tirer de leur merde, les bidonvilliens font pleinement partie de la classe qui sera appelée à communiser la société. »

http://www.hicsalta-communisation.com/textes/les-bidonvilles-forment-ils-une-planete-a-part

——–

Manille : Expulsion et affrontements

Aux Philippines, des heurts ont opposé ce lundi 27 janvier des habitants d’un bidonville aux forces de l’ordre. Cela s’est passé à Quezon City, dans la banlieue de la capitale Manille.

Les autorités mettent en avant un plan d’urbanisme avec le tracé d’une route qui doit passer là. Mais les habitants ont refusé de quitter les lieux.

Rally-Riot-Agham-Road

Près de 1000 policiers, membres du Special Weapons and Tactics (SWAT) et une équipe de démolition sont arrivés dans le nord de Triangle. En réponse, les habitants ont barricadé leurs maisons.

Un affrontement entre la police et les résidents ont à nouveau éclaté à environ 12h30 La police a tiré des gaz lacrymogènes. Les résidents ont riposté avec des pierres et des bouteilles dans leurs efforts pour sauver leurs maisons de démolition.

“Ils ont tiré des gaz lacrymogènes, raconte Josie. Ils nous ont fait sortir de force et ils ont commencé à détruire nos maisons”.

“Ce soir, ajoute un autre habitant, Alexander, on dormira dans la rue. Et ça va être dur. Moi, je m’inquiète pour la santé de ma famille, et notamment de mes enfants”.

Les autorités assurent que les habitants ont été prévenu à l’avance que leurs maisons seraient rasées. Faux, répondent les intéressés.

 

Categories: Nouvelles du monde Tags:

le moment présent du capitalisme, documents, éléments critiques, luttes ‘théorisantes’

27/01/2014 Aucun commentaire

Comme ce texte est publié sur internet, nous nous considérons légitimes  à le signaler, même si son auteur a souhaité, une fois de plus, rompre tout lien avec dndf…

http://patlotch.com/text/index.html

 

 

Modeste proposition de l’Europe pour mettre fin au chômage: l’esclavage

25/01/2014 Aucun commentaire

article trouvé sur un blog étatnusien

Modeste proposition de l’Europe pour mettre fin au chômage: l’esclavage

Soumis par Tyler Durden sur 24/01/2014 18:10 -0500

  • Après avoir passé des semaines à parler entre eux à propos de l’ augmentation chronique et dangereuse du chômage des jeunes en Europe ( comme nous avions prévenu ici ), le Centre de planification et de recherche économique en Grèce a proposé une mesure controversée. Comme le rapporte GreekReporter , la mesure comprend le travail non rémunéré pour les jeunes et les chômeurs de 24 ans, afin que les entreprises aient une forte motivation à embaucher des jeunes employés . Le travail « non rémunéré » ressemble beaucoup à l’esclavage pour nous … mais il y a mieux, le rapport suggère également  » l’exportation jeunes chômeurs .  » Aucun commentaire …
  • Le problème du chômage des jeunes en Europe est épique – 24,4% des moins de 25 ans de la population de l’Europe est au chômage …

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« Le sexe sans excès »

23/01/2014 Aucun commentaire

Quelques réponses à Amer Simpson et Patlotch

Publié sur le site de « travaux en cours » de la revue

Théorie Communiste

Chine : Des migrants dans les égouts

22/01/2014 Aucun commentaire

CHINE : les laissés pour compte du miracle économique chinois

D’après AFP http://www.liberation.fr/monde/2014/01/22/chine-ces-travailleurs-migrants-qui-vivent-en-sous-sol_974697

L’exode de centaines de millions de ruraux vers les villes de Chine constitue la plus grande migration humaine de l’histoire. Mais la vie qui les attend au bout du chemin est souvent très éloignée de leurs espoirs.

Pékin compte plus de 20 millions d’habitants, dont 6 ou 7 millions de migrants, oubliés de la croissance, souvent exploités et considérés comme des citoyens de seconde zone.

Pas moins de 281.000 personnes vivent dans ces sous-sols, selon les autorités municipales. En argot, on les appelle localement les «souris». La presse officielle estime qu’ils pourraient être jusqu’à un million à s’entasser dans ces logements rudimentaires, des caves sordides ou d’anciens abris de défense civile.

Des migrants dans les égouts

L’inflation des loyers rend impossible tout projet d’achat pour les travailleurs pauvres comme Ye et sa famille qui gagnent ensemble 9.000 yuans par mois (un peu plus de 1.000 euros).

Le prix moyen du mètre carré était en décembre de 31.465 yuans (3.820 euros) à Pékin, la ville la plus chère de Chine continentale, en hausse de 28,3% sur un an, selon une étude de l’institut indépendant China Index Academy.

Le prix moyen d’un logement dans la capitale correspond à 13,3 fois le revenu annuel moyen, selon les médias officiels, alors que la Banque mondiale considère que l’écart revenu/prix du logement ne doit pas dépasser un ratio de 1 à 5.

La fièvre immobilière est une source récurrente de mécontentement populaire, et pas seulement chez les classes paupérisées.

Mais à Pékin, on peut vivre plus misérablement encore.

Les médias locaux ont révélé le mois dernier que des migrants vivaient dans les égouts. Ils ont été renvoyés chez eux et les canalisations ont été promptement condamnées, les autorités craignant que ne soit ternie l’image de Pékin comme mégapole moderne et prospère.

 

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Il faut que “les gens craignent davantage l’Etat”

21/01/2014 Aucun commentaire

Eléments repris d’un article du blog http://pagedesuie.wordpress.com/

Pour les canons sonores évoqués dans l’article ci-dessous, ils viennent de faire leurs apparition lors des manifestations à Burgos

http://www.telecinco.es/informativos/sociedad/Mossos-utilizan-dispersar-manifestantes-Gamonal_0_1734600005.html

 ———–

espagne anti emeutes

Le ministre de l’Intérieur Jorge Fernandez Díaz a déclaré que le durcissement était indispensable pour lutter contre la “spirale de violence” des “collectifs antisystème” qui utilisent des “techniques de guérilla urbaine” […] “il ne s’agit pas seulement de réagir juridiquement aux initiatives de guérilla urbaine qui prolifèrent dans nos villes”, mais de refuser l’“angélisme juridique”. Il faut que “les gens craignent davantage l’Etat”, n’a pas hésité à aboyer le ministre de l’Intérieur du gouvernement autonome catalan, Felip Puig. Ils souhaitent notamment qualifier “la résistance passive ou active à grande échelle” comme un délit d’“atteinte à l’autorité”… Lire la suite…
Categories: Nouvelles du monde Tags:

« La communisation comme abolition du racialisme »

16/01/2014 6 commentaires

Brésil : criminalisation des jeunes noirs pauvres de la périphérie de São Paulo

14/01/2014 un commentaire

Parce que les centres commerciaux ont été construits pour les garder à l’extérieur et tout à coup, ils ont osé dépasser la frontière et sont entrés. 

 bresil

Jeune approché par la police au centre commercial Itaquera . / FOLHAPRESS

Quels sont les « rolezinhos »?

Publié par Miguel Rosario sur 13/01/2014 –traduction automatique

Les nouveaux «voyous» du Brésil

Par Eliane Brum dans El Pais (via Journal du Centre mondial )

Noël 2013 restera comme celui dans lequel le Brésil a traité des garçons pauvres, pour la plupart noirs, comme des bandits, pour avoir osé s’amuser dans les centres commerciaux où pour la classe moyenne c’est la saison des achats des Fêtes. Grâce à des réseaux sociaux, des centaines, parfois des milliers de jeunes, réunis dans  ce qu’ils appellent «rolezinho » dans les achats à proximité de leurs communautés pour «se faire plaisir, prendre quelques baisers, faites défiler un flirt» ou «perturber, choix au total, avoir du plaisir, aucun vols. « 

Le samedi 14, entré par dizaines dans le centre commercial Internacional Guarulhos, chantant des refrains de funk avec ostentation. Ne pas voler, ne pas détruite, pas porté médicaments, mais même ainsi, 23 d’entre eux ont été emmenés au poste de police, sans rien pour justifier la détention.

Dimanche 22, Shopping Interlagos, les garçons ont été fouillés à l’arrivée par une présence forte de la police : selon les rapports de presse, une base mobile et quatre voitures de police pour le magasin, quatre autres unités de la police militaire, l’un des (Groupe des opérations spéciales) GOE avec cinq voitures et la sécurité privée pour monter la garde. Plusieurs jeunes hommes ont été «invités» à quitter le bâtiment….. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Chômage : Emeute de jeunes prolétaires espagnols

12/01/2014 3 commentaires

L’espace du monde capitaliste restructuré est un zonage qui se déploie de façon « fractale » à toutes les échelles : monde, continents, aires, pays, régions, métropoles, quartiers. A chaque niveau d’échelle, se côtoient et s’articulent : un noyau « surdéveloppé » ; des zones constellées de focalisations capitalistes plus ou moins denses ; des zones de crises et de violence directe s’exerçant contre des « poubelles sociales », des marges, des ghettos, une économie souterraine contrôlée par des mafias diverses.

Dans un tel « nouvel ordre mondial », la question de la distinction entre opération de guerre et opération de police n’a plus un grand intérêt. La restructuration actuelle est une autre organisation de l’espace de la reproduction du capital et une autre organisation de la violence. Les formes d’interventions sont celles de la discipline. Si le principal résultat du procès de production c’est la reproduction du face-à-face entre le prolétariat et le capital, que de ce face-à-face découle ipso facto le premier moment de l’échange entre le capital et le travail (achat-vente de la force de travail) ne va pas de soi. Au « centre » ou à la « périphérie », ces distinctions ont été mises en abimes à tous les niveaux d’échelle, la situation de la force de travail est fondamentalement la même : la force de travail existe face au capital comme force de travail sociale globale. Alors qu’elle est dans les aires développées globalement achetée par le capital et individuellement utilisée, il n’y a pas d’achat global dans les nouvelles périphéries. D’où l’importance partout de la disciplinarisation de la force de travail face à un prolétaire redevenu, en tant que prolétaire, un pauvre.

« Ballade en novembre » novembre 2005 

http://meeting.communisation.net/archives/meeting-no-3/les-textes-non-publies-23/article/ballade-en-novembre

 —————————

La répartition des emplois du gouvernement met le feu au quartier de Melilla 

 espagne janv 14

Melilla (Tamelilt ou Mritch en tamazight1 [« la blanche »] est une ville autonome espagnole située sur la côte nord-ouest de l’Afrique, en face de la péninsule Ibérique, appartenant à la région géographique du Rif oriental et formant une encoche dans le territoire marocain.

Vidéo des affrontements du  10 janvier 2014

http://www.telecinco.es/mdsvideo/popup.html?contentId=MDSVID20140110_0212&clippingId=17.jpg&clippingContentId=MDSVID20140110_0212&clippingWidth=654&clippingHeight=371&time=44.619 Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Dignitary’s Maid Reveals Indignities of Domestic Work

11/01/2014 un commentaire

 

unnamedA group of protesters demonstrate in front of Indian Consulate General in New York on Dec. 20, 2013 in support of Sangeeta Richard and increased protections of domestic workers.   (Stan Honda/AFP/Getty Images)

Source

Bangladesh: une ouvrière tuée dans des émeutes d’ouvriers de la chaussure

10/01/2014 2 commentaires

« Ces émeutes étaient les premières de cette ampleur dans l’industrie de la chaussure »

C.P. avec AFP
Le 09/01/2014 à 16:24

Une femme a été tuée par la police qui a ouvert le feu sur des travailleurs de l’industrie de la chaussure qui avaient vandalisé une usine, selon la police.

Quelque 5.000 ouvriers ont manifesté dans la zone industrielle et d’exportation coréenne, dans le port de Chittagong, au sud du pays, à la suite de rumeurs sur une baisse de leurs avantages sociaux.

La police a tiré à balles réelles après que certains manifestants eurent attaqué la police et mis à sac une des usines de la zone industrielle réservé à l’exportation, propriété du géant coréen de l’industrie du textile et de la chaussure Youngone.

Une ouvrière de 20 ans est morte à l’hôpital après avoir été atteinte par une balle, a dit Tofael Ahmed, un responsable de la police. « Les ouvriers ont vandalisé l’usine et ont ensuite attaqué la police à la suite d’une rumeur selon laquelle la direction de l’entreprise avait supprimé certains avantages dans leur paie de ce mois », a-t-il dit, en affirmant que la police avait tiré des gaz lacrymogènes avant d’ouvrir le feu.

Ces émeutes étaient les premières de cette ampleur dans l’industrie de la chaussure, en rapide expansion ces dernières années à la suite d’investissements coréens, chinois et taïwanais.

 

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Emeute d’ouvriers du bâtiment de l’usine Samsung au Vietnam

09/01/2014 Aucun commentaire

Mise à jour du 10 janvier 2014 :  il semble que les rapports des médias locaux sur l’existence de huit morts n’étaient pas exactes.

c’est assez exceptionnel de voir (enfin, d’apprendre)des violences ouvrières au vietnam


emeute vietnam

dans cette vidéo on voit vraiment les affrontements

https://www.youtube.com/watch?v=02IuY-3om4c

Des milliers de travailleurs de la construction du bâtiment de l’usine de Samsung dans le nord de la province de Thai Nguyen du Vietnam se sont affrontés avec les gardes de sécurité jeudi, laissant 13 personnes blessées, dont quatre gravement.

Entre 3 à 4000 des 10 000 ouvriers du bâtiment de l’usine ont participé au saccage, brûlé les conteneurs utilisés comme bureaux par les forces de sécurité et détruit voitures et motos après que les gardes de sécurité aient battu un travailleur

.VIDEOS

https://www.youtube.com/results?search_query=Th%C3%A1i+Nguy%C3%AAn&search_sort=video_date_uploaded

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Des canons à eau à Londres « juste au cas où. »

09/01/2014 5 commentaires

« le capital a toujours besoin de nous, mais plus soumis qu’auparavant, toujours indispensable mais aussi toujours de trop, en n’ayant plus la possibilité d’affirmer aucune identité face à lui nous donnant comme avant le moyen de négocier une place honorable dans le « système ». Les outils de « négociation » sont désormais la matraque et le flashbal » Tel quel revue Théorie Communiste 24

Et pour reprendre le commentaire du flic fou en turquie :
C’EST COMME ÇA, parce que sans « ÇA », il n’y aurait jamais de « dynamique », de « limites », d’ « écart » qui s’exprime dans les luttes et qui traduisent le « moment présent », dans ses aspects les plus violents physiquement
————-

Préparation à la désobéissance civile? Le maire de Londres veut des Canons à eau à Londres pour cet été

http://www.zerohedge.com/news/2014-01-08/preparing-civil-disobedience-london-mayor-wants-water-cannons-london-summer

Les États-Unis peuvent être couverts d’un froid glacial, le Royaume-Uni se prépare déjà pour ce qui devrait être un été chaud et sec. Ce phénomène ou le fait que le maire de Londres Boris Johnson cherche à répartir des canons à eau dans les rues de la capitale semble indiquer que certains grands centres municipaux se préparent à basculer dans la désobéissance civile et cherchent des moyens «non létaux » adaptés

BRITAIN Belfast 6

Rapporte de SkyNews  « le maire de Londres, affirme que les armes ne seront utilisées que dans « les circonstances les plus extrêmes », cependant, il est à craindre le canon pourrait être déployée pour disperser des manifestations légitimes à petite échelle. M. Johnson dit que les canons à eau sont nécessaires cas, il s’agit d’une répétition des émeutes de l’été de 2011 « . Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Turquie et le policier fou

08/01/2014 un commentaire

Categories: Nouvelles du monde Tags:

De l’illégitimité de la revendication sur le salaire

03/01/2014 12 commentaires

Dans le moment présent de la crise (qui n’en est encore qu’à ses débuts), « l’illégitimité de la revendication salariale » indique que la revendication salariale – argent et/ou conditions de travail – n’est plus « systémique », c’est-à-dire qu’elle ne fait plus système avec un capital pouvant conjuguer augmentation du taux d’exploitation (taux de plus-value) et augmentation des salaires réels (système présenté par les défenseurs du capital comme « partage des gains de productivité ») : elle n’est plus adéquate au moment actuel. Dans l’aggravation de la crise du rapport, dans le moment où les échanges entre capitalistes se bloquent et où les États vont faire la guerre à leurs prolétaires (mais aussi entre eux) pour qu’ils acceptent des relégations massives dans des zones poubelles afin de permettre la poursuite d’une exploitation acharnée, dans ce moment c’est la survie même qui est en cause. La lutte contre le capital devient lutte pour cette survie.

Cambodge: la police tire sur des ouvriers du textile, 3 morts

AFP 3 JANVIER 2014

Des affrontements entre police et ouvriers du textile à Phnom Penh le 3 janvier 2014

Des affrontements entre police et ouvriers du textile à Phnom Penh le 3 janvier 2014 (Photo Tang Chhin Sothy . AFP)

La police cambodgienne a ouvert le feu vendredi à Phnom Penh sur une manifestation d’ouvriers du textile, faisant au moins trois morts, dernier épisode violent d’une mobilisation qui dure depuis des semaines pour réclamer des augmentations de salaires. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags: