Archive

Archives pour 07/2013

Indignations occidentales, révolutions arabes et mouvements des classes moyennes partout ailleurs…

28/07/2013 Aucun commentaire

trouvé sur le blog « Restructuration sans fin »

http://restrusansfin.canalblog.com/
BAST (Brésil, Afrique du Sud, Turquie) ?

Ces quelques notes comparatives ne prétendent certes pas à l’exhaustivité (nous avons par exemple laissé de côté la question religieuse), ni à l’exactitude scientifique mais cherchent à faire un ou deux rapprochements dans un cadre un tant soit peu précis, à rebours des raccourcis paresseux entre indignations occidentales, révolutions arabes et mouvements des classes moyennes partout ailleurs…

Modernité et autres archaïsmes

 Hybridation et intégration ségrégative

 Si on peut définir comme legs historique commun à ces trois pays, l’hybridation qui y caractérise encore largement le mode de production capitaliste, c’est à dire la coexistence de divers modes d’exploitation -des persistances esclavagistes (« 25 000 à 45 000 Brésiliens travaillent dans des conditions analogues à l’esclavage » selon un rapport de l’OIT), ultra-informelles ( les mineurs clandestins en Afrique du Sud) ou semi-féodales ( au Kurdistan Turque notamment) jusqu’au salariat classique- il serait hasardeux de penser qu’il n’y a là que des vieilleries absolues en voie de disparition dans un mouvement d’homogénéisation inévitable, qui pourtant se délite depuis ses bastions occidentaux. « L’accumulation du capital a pour condition vitale la dissolution progressive et continue des formations précapitalistes » (Rosa Luxembourg   L’accumulation du capital livre II), disait-on au début du siècle dernier, mais on sait que par la suite, c’est plutôt une coexistence sous l’égide de l’Etat qui a caractérisé les pays de l’hémisphère sud et même l’émergence la plus spectaculaire doit beaucoup à l’articulation entre secteurs modernes et arriérés.

La réduction massive de la pauvreté de cette dernière décennie n’a d’ailleurs pas consisté en un véritable saut qualitatif, c’est à dire le dépassement de cette dynamique d’interférence entre types d’extraction de plus-value qui semble, au contraire, s’incarner dans l’alliance hégémonique (PTistas et oligarchie, BEEple et bourgeoisie blanche) ou le conflit (bourgeoisies verte et kémaliste) entre classes dominantes nouvelles et anciennes, qu’elles qu’aient été par ailleurs les promesses de renouveau faites par les uns ou les autres.

On explique souvent cette constance de l’intrication entre modernité et archaïsmes divers chez les émergents par le colonialisme, la dépendance, bref le fait que le capitalisme y a été introduit de l’extérieur (tout comme l’Etat fut un « legs allogène » dans certains pays africains) et n’était donc pas le produit de contradictions internes et de l’essor d’une bourgeoisie autochtone. Or, cette analyse classique semble un peu lapidaire pour expliquer les trajectoires historiques originales des BAST. Lire la suite…

Après les émeutes à Oakland qui ont suivi l’acquittement de Zimmerman

27/07/2013 Aucun commentaire

traduction automatique à partir de l’anglais, désolé

https://www.indybay.org/newsitems/2013/07/23/18740282.php

another nice write-up of whats’ been happening

http://chaka85.wordpress.com/2013/07/22/property-or-liberation-political-reflections-of-the-trayvon-martin-struggle-in-oakland-ca/

Ce qui suit est un reportback d’un petit collectif de participants et d’observateurs des récentes émeutes à Oakland qui ont suivi l’acquittement de Zimmerman. Ici, nous avons tenté de clarifier et d’expliquer plusieurs questions qui ont été faussées par un certain nombre de sources concernant les «agitateurs de l’extérieur,« l’auto-activité et l’organisation de la jeunesse noire, et l’attaque de justicier blanc Drew Cribley.

L’Agitateur extérieur et Vigilantism Blanc: Un Reportback de Oakland Rédigé le 22 Juillet, par une convention collective dans la Bay Area »Je suis fatigué de la Marchin ‘, le rallyin», le protestin « Nous hoopin »et hollerin, toujours nous gettin «pas de justice » Dead Prez, «Made You Die » La semaine dernière, la ville d’Oakland, en même temps que le reste de la nation, a été secouée par une série de grandes manifestations et des émeutes à petite échelle dans le sillage de George Zimmerman acquittement en Floride. Le Service de police d’Oakland (OPD) et la mairie ont largement été pris par surprise par l’effusion massive de douleur et de rage de la population locale, et les deux ont lutté – à la suite de plusieurs transactions judiciaires très médiatisées qui ont forcé l’OPD pour reconfigurer son foule tactiques de contrôle – pour contenir une agitation croissante qui a repris de plus en plus chaque jour qui passe. Même en tant que chefs d’entreprise Oakland appliquer une pression énorme sur l’OPD pour rétablir l’ordre, que ce soit par l’utilisation de procédés de micro-police (comme l’augmentation de l’application des piétons ou des infractions mineures à la circulation, qui ressemblent étroitement techniques stop-and-palpation) ou pleines écrans de force, (vu plus tard dans la semaine, dans lequel cadres mobiles ont été complétées par arracher escadrons et des unités de surveillance véhicules) conseiller municipal Neil Gallo a déploré leur incapacité à réprimer les soulèvements sporadiques, faisant remarquer que « les manifestants sont mieux organisés que notre service de police. » Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

SUR LA COMMUNISATION ET SES THEORICIENS

22/07/2013 Aucun commentaire

SUR LA COMMUNISATION ET SES THEORICIENS

le 25 avril dernier, nous avions publié une traduction d’un texte de camarades berlinois. Comme nous nous y étions engagé, nous informons les lecteurs de dndf qu’un camarade de la revue Kosmoprolet à corrigé la traduction française de leur réponse qui est maintenant disponible sur ce site, ceci en vue de republier, par l’Asociale de Montréal, les « 28 Thèses sur la société de classes » rédigé par les ami(e)s de la société sans classes, la critique de Théorie Communiste (RS) ainsi que la réponse des camarades de Berlin au texte de TC

Mary Louise Roberts : « Le sexe a été une manière d’assurer la domination américaine »

22/07/2013 Aucun commentaire

Vous avez commencé ce livre juste après les tensions entre la France et les Etats-Unis sur l’intervention en Irak, en 2003. Pourquoi ?

Je voulais voir comment une telle friction avait pu se produire entre ces deux alliés. Du coup, je me suis intéressée à ce qui s’était passé à la fin de la seconde guerre mondiale, notamment après le débarquement. Et là, en consultant les archives, je me suis aperçue que tous les rapports de police montrent la même chose. Il y a eu des viols et des crimes partout où les GI étaient stationnés, à Reims, Cherbourg, Brest, Le Havre, Caen…

Vous montrez d’abord le contexte chargé dans lequel les soldats américains sont envoyés en Normandie.

Il suffit de consulter Stars and Stripes, le quotidien de l’armée. On y trouve tous les vieux stéréotypes. La France est présentée comme une sorte de bordel. Elle est complètement érotisée. Cette image date en fait de la première guerre mondiale. Quand les soldats sont revenus, ils ont raconté des histoires affriolantes. Après, l’armée américaine a « vendu » la guerre comme une occasion de se faire embrasser par des Françaises, et peut-être plus. Ce n’est pas propre à la France, bien sûr. Tous les théâtres de guerre étaient érotisés. C’était l’époque des photos de pin-up accrochées dans les dortoirs, de Rita Hayworth… Mais une image revient avec constance dans le journal de l’armée : les GI entourés par des Françaises. Embrassés par des Françaises. Sur l’une, on voit un groupe de femmes, visiblement réjouies. Et la légende dit : « Voilà ce pour quoi nous nous battons. » Lire la suite…

Trouvé sur la toile :Les sentiers de la révolte

22/07/2013 Aucun commentaire

trouvé sur le blog ami  » in limine »

Les sentiers de la révolte (À Corps Perdu n°3)

Les sentiers de la révolte.pdf

Il peut y avoir un moment, une rupture, dans le cours d’une révolte, qui dépasse le temps historique, la cadence imposée pour la survie, afin de renouer avec la vie et ses caprices. Si la révolte reste strictement enfermée dans une projectualité objectiviste, avec ses buts, ses stratégies, sa discipline, et finalement, la hiérarchisation de ses composantes et son retour inévitable dans le giron des rapports sociaux du capitalisme, elle n’aura que peu de chance de passer pour une révolution. C’est à partir de cette question que surgit le problème (si l’on peut parler de « problème ») de la subjectivité. Croit-on pouvoir la déterminer à l’avance que l’on s’y égarerait (les fameux « sujets » révolutionnaires que seraient sensée être pour certainEs le prolétariat, l’individu moderne, ou l’Homme générique). Il ne peut y avoir de sujet en notre époque que celui qui ne se laisse pas embarquer dans la tourmente, mais qui s’y embarque lui-même, en découvrant instinctivement toute l’ampleur de la futilité des objectifs autour desquels s’est concentré sa vie jusqu’à présent et en tant qu’extériorités n’ayant plus aucun sens pour lui. Il apparaît alors une souveraineté, un temps hors du temps, d’où les rôles sociaux qui définissent nos identités d’individus du capital nous semble d’un coup insupportables et ridicules, inutiles et sclérosantes. L’autre devient alors le frère ou la sœur, ceux ou celles par lesquelles peut s’affirmer notre être en même temps que des relations qui s’établissent autour d’affinités, d’amitiés mais aussi de conflits et de reconsidération de l’humain autour de nouvelles valeurs. La vieille morale s’effondrera en même temps que le culte de la « pratique utile » et de la production lorsque se terniront à jamais dans la tête des prolos que nous sommes, les folles espérances en des lendemains déçus. Mors ultima ratio ! Lire la suite…

Etats-unis : émeutes anti-raciale, annonciatrices de choses à venir ?

17/07/2013 3 commentaires

un camarade des états unis nous a fait parvenir ce texte

Un petit compte-rendu de Californie:

Après l’acquittement de Zimmerman qui est tombé samedi (13 Juillet), il ya eu une vague de protestations et d’émeutes dans plusieurs villes. Des manifestations ont eu lieu à Los Angeles, Oakland, San Francisco, Philadelphie, New York, Chicago, Houston, Milwaukee, Seattle, Portland, en Caroline du Nord et d’autres villes. La plupart de ces manifestations sont restées des événements plus ou moins passive, mais plusieurs deviennent plus conflictuelle et violente. A Los Angeles, les manifestants ont bloqué l’autoroute près de Crenshaw Boulevard (quartier historiquement noir de Los Angeles) et se sont confrontés à la police. La nuit dernière, les manifestants ont tenté de piller un supermarché Wal-Mart.

J’habite à Oakland, donc je peux décrire des événements et décrire les compositions des manifs ici. Samedi soir, une petite foule attaque le quartier embourgeoisé « Uptown » (restaurants de yuppies et les magasins « hipster ») et ont attaqué des véhicules de police. Dimanche soir, quelques petits groupes de gauche (principalement du Parti communiste révolutionnaire, un groupe maoïste sectaire avec peu d’influence réelle) a organisé deux rassemblements différents. La plus grande et la plus conflictuelle des  manifestations eu lieu hier soir (lundi). ONYX, un groupe nationaliste noir (qui ont un peu plus d’influence à Oakland et qui ont de bonnes relations avec les anarchistes et d’autres anti-capitalistes en général), a organisé un «speak-out » à « OscarGrant Plaza » (la place de l’Occupy Oakland) . Après, autour de 750 à 1.000 personnes ont défilé vers le Commissariat de police, puis sur la autoroute, bloquant la circulation. Cette action a un précédent. Ce même tronçon de l’autoroute a été l’endroit d’un autre blocus lors du mouvement étudiant en Californie en 2010, quand une foule de 150 personnes a bloqué la circulation et qui ont été arrêtés. Cette fois, cependant, il n’y a eu qu’une seule arrestation, affichant une amélioration tactique de la part des manifestants. Un autre blocus d’une autoroute a eu lieu également lundi soir à Houston, Texas. À Oakland, après la foule s’est dispersée à partir de l’autoroute, les manifestants ont défilé autour de la ville pendant quelques heures. À ce stade, les affrontements les plus intenses encore ont eu lieu entre les manifestants et les policiers. Plusieurs personnes ont été arrêtées.

La composition des manifestations à Oakland est un mélange des jeunes noir-e-s, des anti-capitalistes assortis, et une forte présence malheureuse des sectes gauchistes (maoïstes,trotskystes, etc …). Mais je dois faire attention à ne pas imposer trop de division ici car il y a beaucoup des jeunes anarchistes et radicaux noir-e-s à Oakland. C’est pourquoi les sectes de gauche ont été incapables de contrôler les événements jusqu’à présent. Personne dans ces marches veut qu’on lui dise quoi faire. Toutes les manifestations ont été organisées à travers les réseaux sociaux.

Tout cela se produit à un moment de tension en Californie. Actuellement, des dizaines de milliers de prisonniers sont en grève de la faim et du travail depuis deux semaines. Le réseau ferroviaire régional BART a été fermé par la grève avant que le syndicat soit revenu à des négociations au bout de 5 jours. Le syndicat a menacé d’aller en grève le mois prochain. Les chauffeurs de bus ont menacé de faire grève aussi.

Il reste à voir ce qui sortira de ces protestations. Historiquement aux États-Unis, les luttes contre la police (et Zimmerman n’est rien si elle n’est pas un « wanna-be cop ») ont été brutalement réprimés ou s’essoufflent à partir de leur propre énergie. D’autre part, ces sortes de luttes sont généralement annonciatrices de choses à venir. Oakland a été le meilleur des cas de test car les émeutes Oscar Grant en 2009 ont commencé le cycle des luttes qui a abouti il y a deux ans avec Occupy Oakland et la grève générale et le blocus du port

le 16 aout 2013

Categories: Nouvelles du monde Tags:

USA : Vague de manifs spontanées suite à l’acquittement de l’assassin de Trayvon Martin

14/07/2013 2 commentaires

Article emprunté au site « le chat noir émeutier « 

La justice américaine vient d’acquitter le meurtrier raciste de Trayvon Martin, adolescent noir de 17 ans tué alors qu’il rendait visite à son père une nuit de février 2012. Il s’est fait tiré dessus par George Zimmerman, un vigile d’une propriété privée à Sanford, en Floride.

Cet acquittement a provoqué des manifestations sauvages et spontanées partout à travers les Etats-Unis, comme à Philadelphie, à San Francisco, à Los Angeles, à Chicago, àWashington, etc… Mais c’est à Oakland que la colère des manifestant.e.s s’est exprimée de la plus belle des manières: plus de 100 personnes ont pris la rue et défilé à travers le centre-ville. Quelques vitrines de banques et de commerces ont été explosées, des tags contre la police et en mémoire de Trayvon ont été inscrits un peu partout durant la ballade improvisée. Une voiture de police a subi de gros dégâts, des drapeaux de McDonald’s , des Etats-Unis et de l’Etat de Californie ont été incendiés et plusieurs départs de feu ont été allumés à travers les rues

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Egypte :  » L’armée est au centre de nos problèmes économiques »

13/07/2013 un commentaire

un interview en anglais d’un anarchiste du Caire : 

L’anarchisme en Égypte, après la Fraternité

Anarchism in Egypt, after the Brotherhood

July 12, 2013

Mohommed Mahmoud St. in Cairo. (WNV/Joshua Stephens)

The morning after the June 30 uprising that brought down Mohammed Morsi, I did an interview with Mohammed Hassan Aazab as he helped hold down four anarchist tents in one of Cairo’s major sit-ins. Shortly thereafter, the military stepped in, removed Morsi from office, and set about rounding up Islamists and shuttering media outlets deemed to be partial to the Muslim Brotherhood. In some cases they shot party members under arrest, even massacring a number of supporters during prayers. Islamists have responded by blocking the airport road and carrying out low-scale warfare in scattered parts of the country.

For anarchists and others in Egypt who remember the last period of military rule after Mubarak’s ouster, a complex situation has emerged: The Islamists they sought to oust are in retreat, but they’re at the hands of a military that could just as easily put other grassroots movements in its sights. The time seemed right to resume my conversation with Aazab. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Historia normativa y esencia comunista del proletariado

11/07/2013 Aucun commentaire

Historia normativa y esencia comunista del proletariado

por Théorie Communiste

Endnotes #1, de octubre de 2008: materiales preliminares para un balance del siglo xx

Una crítica de Cuando las insurrecciones mueren, de Gilles Dauvé. Publicado originalmente bajo el título ‘Histoire normative et essence communiste du prolétariat’, Théorie Communiste nº 16, 2000

Cuando las insurrecciones mueren nos presenta la concepción normativa de la historia de la lucha de clases en toda su pureza. En la primera página Dauvé establece el vocabulario de esta problemática, hecha de oportunidades «perdidas» y materializaciones «fallidas». A lo largo del texto, el fascismo y el nazismo son descritos como el resultado de los límites de las luchas de clases del período anterior, pero estos límites están definidos en relación con el comunismo (con C mayúscula) en vez de con las luchas de la época. Entretanto, la historia del capital se remite a una contradicción que va más allá de éste, una contradicción general de la historia, la separación entre el hombre y la comunidad, entre la actividad humana y la sociedad: Lire la suite…

Qui va contrôler l’état égyptien?

05/07/2013 Aucun commentaire

Un camarade nous a signalé que malgré le côté démocrate radical désespéré, ce texte en anglais est vachement intéressant :

http://www.aljazeera.com/indepth/opinion/2013/07/201374131418638208.html

introduction de ce texte :

Après 887 jours de manifestations, les gaz lacrymogènes, les chars, les chameaux, les chevaux, les villes de tentes, les marches, la grenaille, les tirs à balles réelles, les ultras, la grande musique, la torture, le viol, les déceptions, les lances, les couteaux, les campagnes Facebook, les voyous en civil, les détentions militaires, les hommes avec des cimeterres, les simulacres de procès, les élections, les référendums, les annulations, les incendies criminels, les brutalités policières, les négociations, les machinations, les comités, les grèves, les combats de rue, le renflouement étrangers, l’extrême théâtre, les graffitis révolutionnaires, le drame à la télévision, les cercles d’étude léninistes, et les sit-ins salafistes , les jeunes révolutionnaires égyptiens ont réussi à faire le quasi impossible: forcer le « nizzam » – le système – de reprendre un processus de transition profondément imparfait et ce d’une manière, du moins en apparence, à charger les civils d’un processus de transition tendu qui était susceptible d’être voué à l’échec à partir du moment où l’armée a pris le contrôle

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Egypte : Le sabre et les goupillons

04/07/2013 Aucun commentaire

Le grand Cheikh d’Al-Azhar Ahmed al-Tayeb, le chef de l’opposition Mohamed ElBaradei et le  Pape copte Tawadros s’adresseront bientôt à la nation pour annoncer une feuille de route pour l’avenir de l’Egypte …..

L’annonce conjointe sera faite en présence des chefs militaires et des représentants Tamarod pour annoncer ce qui a été convenu lors des réunions avec le commandement général des forces armées.

 

On prévoit que la feuille de route  propose un moyen de sortir de l’impasse politique actuelle de l’Egypte, comportant une face de transition courte conduisant à des élections présidentielles et parlementaires.

http://www.egyptindependent.com/news/al-azhar-grand-sheikh-elbaradei-and-pope-tawadros-ii-announce-roadmap

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Un site sur l’Afrique du Nord et les pays du Moyen-Orient

03/07/2013 Aucun commentaire

Un site en anglais axé sur l’Afrique du Nord et les pays du Moyen-Orient

Tahrir ICN

http://tahriricn.wordpress.com/2013/07/02/egypt-anarchism-in-egypt-an-interview-from-tahrir-square/

Egypte le 2 juillet 2013

03/07/2013 Aucun commentaire

article emprunté au «  »Jura libertaire »

« Ces manifestations ne sont pas indépendantes de la contestation économique. À la grande usine textile de Mahalla, il y aurait eu la semaine dernière plus de 200 débrayages. Et regardez  la manif à Mahalla ce soir, la plus grande ville industrielle d’Égypte, 500’000 mille habitants, une véritable marée humaine, une immense manifestation ouvrière. »

Posted on 3 juillet 2013 by juralib

[Égypte, 2 juillet, 19h] Révolution acte II

Foule énorme dans les rues du Caire et des villes d’Égypte. Ce qui montre que les Égyptiens n’attendent pas que l’armée fasse le boulot à sa place, ou passe un compromis avec Morsi, contrairement à ce que dit la correspondante de France Info au Caire qui prend ses souhaits pour la réalité.

Ambiance toujours très festive. Le slogan dominant aujourd’hui “il partira, nous resterons”. Des chants contre la mère de Morsi. Ah si elle avait connu l’avortement My god ! Bref la foule se libère. Absence de manifs importantes des Frères Musulmans sauf place Rabea al-Adaweya (Le Caire) mais il n’y a aucune commune mesure avec les anti Morsi. Ils semblent avoir disparu. Le navire coule.

Le mouvement du 6 avril (démocrate révolutionnaire) demande des élections avant trois mois. Il semble y avoir du flou à la tête de Tamarod et du Front du 30 juin qui avaient appelé à la désobéissance civile et qui viennent il y a quelques instants de rejeter l’idée d’un projet de référendum de Morsi, par contre certains à leurs têtes parlent maintenant d’élections. Et d’autres ont dit qu’ils iraient à la réunion de préparation de la feuille de route de l’après Morsi organisée par l’armée et notamment la suite électorale avec les autres partis d’opposition, gouvernement technocratique de transition, présidence du chef de la Haute Cour Constitutionnelle et tutti quanti… ils se font même représenter par Baradei, le type du politicard, bien qu’ils aient dit qu’ils n’iraient pas hier. Ah le crétinisme électoral ! Le mouvement continuera sans eux.

En jaune les Tahrir Body guards, ou les volontaires anti harcèlement des femmes, et pas une milice anti Morsi comme dit France Info.

Pour voir les images en direct sur les chaines TV satellitaires

Forte ambiance à 18h devant le palais présidentiel Qubba Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Lettre ouverte du collectif activiste égyptien ‟Camarades du Caire”

01/07/2013 Aucun commentaire

ce texte est paru en anglais dans la revue Jadaliyya Reports

Statement by Comrades from Cairo: We Can Smell the Tear Gas from Rio and Taksim to Tahrir

Lettre ouverte du collectif activiste égyptien ‟Camarades du Caire”

A vous aux côtes desquels nous nous battons.

Le 30 juin marquera pour nous une nouvelle étape de la rébellion, en nous appuyant sur ce qui a commencé les 25 et 28 janvier 2011. Cette fois, nous nous rebellons contre le règne des Frères musulmans qui n’a apporté que davantage des mêmes formes d’exploitation économique, de violence policière, de torture et d’assassinats.

Les références à l’arrivée de la ‟démocratie” n’ont aucune pertinence quand il n’y a aucune possibilité de vivre une vie décente par l’absence de tout signe de dignité et des moyens d’une existence convenable. Les revendications de légitimité obtenue à travers un processus électoral veulent faire oublier la réalité qu’en Egypte notre combat continue parce que nous sommes confrontés à la perpétuation d’un régime oppressif qui a changé de visage mais conserve la même logique de répression, d’austérité et de brutalité policière. Les autorités maintiennent la même absence de toute responsabilité envers le public, et les positions de pouvoir se traduisent par des opportunités pour augmenter le pouvoir et la richesse personnelle de ses membres.

Le 30 juin renouvelle le cri de la Révolution : ‟Le peuple veut la chute du système”. Nous recherchons un avenir qui ne soit régi ni par l’autoritarisme mesquin et le capitalisme de copinage de la Confrérie, ni par un appareil militaire qui garde la mainmise sur la vie politique et économique, ni par un retour aux vieilles structures de l’ère Moubarak. Même si les rangs des manifestants qui prendront les rues le 30 juin ne sont pas unis autour de cet appel, il doit être le nôtre – il doit être notre position parce que nous n’accepterons pas un retour aux périodes sanglantes du passé. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

EGYPTE : « On sent l’odeur des lacrymos de Rio et Taksim »…

01/07/2013 3 commentaires

article emprunté au « Jura Libertaire »

Posted on 30 juin 2013 by juralib

Égypte 16h30 : 3 millions

Égypte, 16h30. Selon des sources militaires, il y aurait plus de trois millions de manifestants anti Morsi à l’heure actuelle en Égypte, donc bien plus vers 19 ou 20 heures.

On signale de très nombreuses villes ou villages où les bâtiments administratifs ont été couverts d’une banderole “Fermés sur ordre de la révolution”. Un militant syndical signale que dans la plus grande usine du pays à Mahalla, Misr Spinning… Company,  il n’y avait ce matin pas plus de 10% des effectifs normaux (dimanche est un jour travaillé normal en Égypte).

 La quartier général des Frères Musulmans à Moqqatam, pourtant défendu par des sacs de sable, commence à brûler : les manifestants commencent à s’énerver. Attaques des locaux du PLJ (Frères Musulmans) à Tanta, Beni Suef et Sharqeya 

Égypte 18h : c’est gigantesque !

Égypte 18h : Devant le palais présidentiel Al Ittihadiya à Heliopolis, lointaine banlieue cairote, une foule anti Morsi comme on n’en a jamais vu. L’ambiance pour le moment est festive, familiale. Des gens crient “On sent l’odeur des lacrymos de Rio et Taksim”… “Nous voulons des femmes à tous les postes du gouvernement”, et rugit “Nous voulons la chute du régime”. Tous les ponts du Caire sont bloqués. Une foule de primo-manifestants avec leurs familles. Et les gens continuent à affluer. Tous les cafés, magasins, petits ou gros, taxis ont des affiches anti Morsi. Quelques bus circulent, à l’intérieur les gens scandent “dégage, dégage…” Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags: