Accueil > Nouvelles du monde > Tunisie: l’armée tire en l’air pour repousser des manifestants

Tunisie: l’armée tire en l’air pour repousser des manifestants

http://www.lalibre.be/actu/international/tunisie-l-armee-tire-en-l-air-pour-repousser-des-manifestants-592068c3cd70022542ef4dfd

L’armée tunisienne a procédé samedi à des tirs de sommation pour disperser des manifestants qui tentaient de pénétrer dans une installation pétrolière et gazière dans le sud du pays, a rapporté une radio officielle.

Des militaires ont tiré en l’air lorsque des protestataires ont cherché à fermer une station de pompage de pétrole et de gaz dans le secteur d’El-Kamour, à une centaine de km de Tataouine (sud), a indiqué Radio Tataouine.

tunisie

C’est la première fois que l’armée tunisienne procède à des tirs de sommations depuis que le président de la République Béji Caïd Essebsi a confié début mai aux militaires la mission de protéger les sites de production des mouvements sociaux.

Contacté par l’AFP, le ministère de la Défense n’était pas joignable dans l’immédiat.

Cet abcès de tension intervient à la fin d’un ultimatum de 48h donné par les manifestants au gouvernement pour répondre à leurs demandes.

Depuis près d’un mois, des habitants campent dans la zone d’El-Kamour et entravent la circulation des camions vers les champs pétroliers de Tataouine pour réclamer une meilleure répartition des richesses et des recrutements prioritaires dans les sociétés du secteur.

Les manifestants demandent notamment que 70% des emplois reviennent à des habitants de la région de Tataouine.

Categories: Nouvelles du monde Tags:
  1. Christian L
    22/05/2017 à 13:26 | #1

    Tunisie[Vidéo]: Montée de tension à Tatouine après l’usage du gaz lacrymogène contre les protestataires

    https://www.tunisienumerique.com/tunisievideo-montee-de-tension-a-tatouine-apres-lusage-gaz-lacrymogene-contre-protestataires/

    Suite à la réunion de très haut niveau qu’a eu, ce dimanche matin, le chef du gouvernement avec les hauts responsables sécuritaires et militaires, les ordres ont été donnés pour reprendre la production au niveau des sites pétroliers mis à l’arrêt, hier par les manifestants. De même qu’un impressionnant renfort en agents de la garde nationale et de l’armée a afflué vers le site en question. Un ultimatum a été donné aux manifestants d’évacuer le site avant 22 heures, ce dimanche soir, faute de quoi, l’armée menace d’utiliser la force contre les réfractaires et de les poursuivre en justice.

    Ces mesures ont suscité la colère des manifestants, ce qui a élevé la tension sur le site, d’un cran. Les citoyens de Tataouine, ont accouru à la rescousse des manifestants dans le désert, en organisant des manifestations qui ont bloqué les artères de la ville. Ils se sont, par la suite, attroupés devant le siège du gouvernorat, en menaçant de l’incendier si les renforts sécuritaires ne sont pas retirés du site d’Al Kamour.

    La tension est montée d’un cran dans la ville de Tataouine en protestation contre l’usage par une force conjointe de la garde nationale et de l’armée du gaz lacrymogène pour repousser un nouvel assaut contre un station de pompage de pétrole à Kamour.

  2. Christian L
    22/05/2017 à 16:36 | #2

    En Tunisie, un manifestant tué « accidentellement » par la Garde nationale

    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/05/22/en-tunisie-un-manifestant-tue-accidentellement-par-la-garde-nationale_5131887_3212.html

    Un jeune manifestant tunisien est mort, lundi 22 mai, après avoir été écrasé « accidentellement » par un véhicule de la gendarmerie à Al-Kamour, une région du sud du pays agitée depuis des semaines par des protestations sociales, a annoncé le ministère de la santé.