SYRIE – LES LIMITES D’UNE RÉVOLTE | DAWLA PART3

20/11/2018 Aucun commentaire

« Au moment de 2011, c’est un être syrien idéal qui est construit en sujet collectif par les manifestants, et cet être syrien était démocratique et citoyen. Les manifestations étaient l’expression d’une société revendiquant son droit à l’existence. A ce moment-là, les manifestants semblent être unis par l’idée simple et efficace de faire ce que les Tunisiens et les Egyptiens on fait avant eux : en finir avec le régime. Cet objectif apparaît comme dépassant les divisions sociales existantes, lesquelles sont mises à l’écart, afin d’obtenir, le temps d’une manifestation au moins, voire comme projet collectif démocratique. Pour les manifestants, il s’agissait alors avant tout de faire peuple. »

Guillaume Deloison

Categories: Nouvelles du monde Tags:

“Histoire critique de l’ultragauche” Morceaux choisis en castillan

19/11/2018 Aucun commentaire

Morceaux choisis, traduits et publiés par Federico Corriente sur sa page facebook 

Historia crítica de la ultraizquierda

Début des publications le 11 novembre 2018

“En el ‘post-68’ inmediato, todos los impasses de la producción teórica reposaban sobre el hecho de no concebir el desarrollo del capital como una sucesión de ciclos de lucha que planteaban diferentes etapas de la contradicción entre proletariado y capital, sino únicamente como una acumulación de condiciones en relación a una ‘naturaleza revolucionaria del proletariado’ que había que liberar. […]

El ‘período 68’ revitalizó la perspectiva programática sólo en la medida en que fue su crítica en actos, su contradicción vivida; resucitó las formas más radicales y, corolariamente, los impasses más productivos (la ultraizquierda).En el ‘período 68’, la ultraizquierda expresa de forma depurada los límites y las contradicciones del ciclo de luchas que entonces tocó a su fin.” Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« Ediciones inéditos »

18/11/2018 Aucun commentaire

Un nouveau site et sa page twitter basé à Los Angeles dont dndf a déjà traduit un article

« Ediciones inéditos » est un projet de non universitaires. Ce projet est plutôt anti-académique. Tout ce que nous avons appris sur le milieu de l’ultra-gauche est sorti du milieu universitaire. Nous écrivons sur une variété de registres,de celui exposé dans cette pièce à l’anglais chicano pur et simple (que vous pourriez avoir de la difficulté à comprendre). A bien des égards, ce que nous espérons produire et reproduire est un résumé de ce qui se trouve dans Endnotes, Dauvé, Camatte, Théorie communiste, etc. et présenter ce qui manque(ce qui est beaucoup) et ainsi élargir son lectorat. Les personnes à l’origine de ce projet sont les enfants d’immigrés sans papiers et sont tout à fait prolétariennes. Bien que nous puissions comprendre pourquoi vous avez confondu l’intention et la démographie de ce projet, nous espérons que vous pouvez maintenant trouver d’autres hominems publicitaires à déployer.

 

Ediciones inéditos is a project by non-academics. If anything this project is anti-academic. Everything we have learned of the ultra-left milieu has been outside of academia. We write at a variety of registers, from the one exhibited in this piece to outright Chicano English (which you may have trouble understanding). In many ways, what we hope to produce & reproduce is a digest of what may be found in Endnotes, Dauvé, Camatte, Théorie communiste, etc. and introduce what is missing (which is a lot) and in doing so broaden its readership. The people behind this project are the children of undocument immigrants and are quite proletarian. While we might understand why you may confused the intent & demographics of this project, we hope that now you can find other ad hominems to deploy

TC 26, réassort

18/11/2018 Aucun commentaire

Les librairies parisiennes dans lesquelles TC 26 était en rupture de stock ont été réapprovisionnées. On a ajouté les deux librairies suivantes:

La librairie Compagnie; 58, rue des Ecoles 75005 

La lucarne des écrivains, 115 rue de l’Ourcq, 75019

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Récréation

17/11/2018 Aucun commentaire

Ca faisait longtemps qu’on avait pas joué aux Télérama de la communisation.

Là, c’est vraiment de la vraie récré…. Du Krump, loin de L.A…..

Categories: Nouvelles du monde Tags:

C’est jaune, c’est moche et ça peut vous pourrir la vie…

17/11/2018 2 commentaires

Trouvé sur le net. Basique….c’est une première analyse… dndf

“Ce 17 novembre n’a pas encore eu lieu que pourtant déjà fleurissent un peu partout des commentaires qui érigent cet appel en « mouvement » . On parle ainsi d’agrégat de colères diverses et variées, de vent de révolte populaire au sens strict du terme, et de formes de mobilisation échappant aux organisations conventionnelles. Un mouvement social aux formes inédites et capable de dépasser la situation sociale actuelle serait en gestation ? Pour l’heure, le moteur et le seul trait commun de l’ensemble des appels à l’action est une grogne antifiscale, devant se manifester par le biais d’un blocage routier…”

Source

Categories: Nouvelles du monde Tags:

KURDISTAN – ENTRE ESPOIR ET ILLUSION | DAWLA PART 2

06/11/2018 Aucun commentaire

“La possibilité pour le capitalisme de se dégager de la contradiction qui consiste à devoir reproduire en lui-même la force de travail tout en l’expulsant sans cesse du procès de valorisation pourrait consister à l’avenir dans l’expulsion effective dans des « zones grises » de masses de prolétaires surnuméraires, qui seraient seuls chargés de leur reproduction et auraient la liberté d’autogérer leur propre misère. La « déprolétarisation » à l’intérieur même du monde du capital se ferait alors sur le mode de l’extension du bidonville et de territoires en situation de guerre civile permanente. Il faut considérer ceci comme une hypothèse de sortie de crise pour le capital, à placer sur le long terme. Nous entrons dans une période de conflits sans issue dont les prémisses s’annoncent déjà, que ce soit en Syrie, mais aussi en Libye, au Mali, dans certaines zones d’Afghanistan, ainsi qu’aux marches de l’Europe, en Ukraine.Mais une crise sociale générale n’est pas la somme de crises locales évoluant en parallèle, sans se toucher. Dans les crises insurrectionnelles ou pré-insurrectionnelles ayant atteint un certain niveau d’extension, les insurgés de tel pays seront contraints – par la nécessité même de poursuivre le conflit – à chercher un soutien au-delà de ses frontières nationales, ou à franchir en masse (ou dispersés…) ces frontières pour soutenir ailleurs l’insurrection. C’est ainsi – matériellement, et non sur la base d’appels abstraits à l’internationalisme – que la révolution détruit la séparation et unifie l’humanité. La perspective de la communisation, comme activité de mise en commun dans la crise et comme sortie de ce monde capitaliste, semble dans ces conditions être alors un horizon des plus nécessaire.”

Synthèse par Guillaume Deloison

Critique de TC 26

05/11/2018 8 commentaires
Categories: Nouvelles du monde Tags:

Le blog DDT21 reprend ses activités

03/11/2018 Aucun commentaire

Le blog DDT21 reprend ses activités après une période de vacances quelque peu prolongée ! Les membres de notre équipe ne manquant par ailleurs pas d’activités, le rythme de publication sera peut-être un peu moins intense que l’année précédente.

À suivre…

En attendant que de nouveaux textes soient mis en ligne (très prochainement), on pourra visiter deux nouvelles pages :

Conseils bibliographiques

FAQ (frequently asked question)

Il Lato Cattivo : « Photos à travers la vitre « (troisième partie)

27/10/2018 Aucun commentaire

 

Nous continuons la traduction de ce long texte de 18 pages sous la forme d’épisode apériodique.

Classe moyenne déclinante et frustrée

S’il est vrai qu’aucune crise économique, aussi profonde soit-elle, n’est en soi porteuse du communisme, il est également vrai que tous les épisodes les plus significatifs de la lutte de classe des deux derniers siècles se sont déroulés dans le contexte de circonstances économiques très spécifiques, à la fin d’une longue spirale récessive comme dans le cas de 1848 ou de la guerre civile espagnole, ou en correspondance avec le point de flexion d’une phase de prospérité (1871, 1917-1921, 1968-1973).

La crise de 2008, bien qu’elle n’ait pas suscité d’épisodes comparables à ceux qui viennent d’être mentionnés, marque néanmoins une rupture historique : depuis début des années ’80 et pendant près de trente ans, aucune des nombreuses crises financières survenues (crise mexicaine de 1994 ; crise asiatique de 1997-’98 ; « bulle » dot.com de 2001, etc.) n’avait provoqué de changements aussi significatifs à tous les niveaux, du prosaïque « pouvoir d’achat des ménages» aux sommets de la géopolitique mondiale. Malgré nos espoirs et celles de bien d’autres, ce qui a suivi n’est pas allé dans un sens d’une reprise révolutionnaire. Les convulsions des classes moyennes ont dominé la scène. Lire la suite…

“UN ETAT ADEQUAT A SA TACHE”

16/10/2018 Aucun commentaire

Texte intégral de la traduction de “A state adequate to the task”.

Un Etat adéquat à sa tâche.

Conversation avec Lao Xie

Les membres de Chuǎng vivent et voyagent en Chine continentale depuis la fin des années 1980. En plus d’essayer de comprendre les tendances dominantes du développement capitaliste et les luttes au sein de la société continentale dans son ensemble, nous avons bien sûr été à la recherche de personnes qui partagent les mêmes perspectives politiques que nous. Pendant une grande partie de cette période, les résultats ont été rares. Nous avons rencontré une poignée d’anarchistes, mais leur intérêt pour la société s’est généralement limité à des conversations informelles, au domaine de l’art et à ses sous-cultures et à des actes occasionnels de protestation. Nous avons également rencontré quelques survivants de l'” extrême-gauche ” de la révolution culturelle qui sont devenus libéraux ou qui continuent d’essayer de justifier leurs positions anti-étatiques parmi les maoïstes les plus courants en citant des citations exceptionnelles du Grand Timonier, plutôt qu’en examinant les structures et luttes du présent. Mais ces dernières années, cette situation a subtilement changé. Les habitants du continent qui nous ont le plus appris ont tendance à s’impliquer dans les petits groupes qui ont émergé de la vague de grève de 2010, lorsque des militants (principalement des étudiants et des jeunes diplômés, ainsi que quelques gauchistes plus âgés) de toutes les villes de Chine “ont découvert la nouvelle classe ouvrière”, ont déménagé dans des districts industriels de la ceinture de soleil et y ont trouvé des emplois dans des usines. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« La Matérielle » en librairie le 25 octobre 2018

16/10/2018 Aucun commentaire

J’ai dix ans

13/10/2018 16 commentaires

Des camarades qui se retrouvaient autour de la revue « Meeting » et échangeaient des informations sur les luttes et « l’état de ce monde » décidaient de les faire partager. Aussi naquit le site Des Nouvelles Du Front.

Depuis, 1 million de visites.

Nos lecteurs/lectrices proviennent principalement de France dans leur très grande majorité (60%), puis viennent ensuite par ordre décroissant les States, le Canada, l’Italie, la Belgique, l’Allemagne, la Suisse, l’Espagne, la Gèce et le Royaume Unis.

En mai 2017 vient s’ajouter sa page Facebook.

Categories: Récréation Tags:

« DAWLA – Crise capitaliste au moyen orient »

08/10/2018 un commentaire

Après « CLASSE / RACE : FAUX DILEMME, VRAI PROBLÈME », une nouvelle vidéo de Guillaume Deloison

Analyser les événements au moyen orient avec des éléments d’ordre macro-économique et géopolitique n’est pas suffisant: la question du « croissant chiite », celle des hydrocarbures transitant par la Syrie, les bases militaires russes et les diverses rivalités internationales jouent alors le rôle de deus ex machina du ce drame. Qu’en 2011, des milliers de personnes soient descendues dans les rues chaque vendredi pour manifester sous les balles du régime, et qu’en Palestine ou se batte avec des pierres ne s’explique plus dès lors que par le fanatisme des manifestants, guidé par l’action d’ organisations secrètes: tout le reste n’est plus qu’économie, diplomatie, rapports commerciaux entre États. Quand on n’a pas affaire carrément à une rhétorique complotiste on a bien souvent affaire à une analyse de type marxiste vulgaire, qui revient à dévoiler une série de déterminations qui prennent leur source dans ce qu’il est convenu d’appeler « l’économie ». Ce n’est pas un hasard si toutes ces analyses reviennent le plus souvent à soutenir le régime el-Assad, c’est-à-dire le statu quo : « l’économie » est une pensée de l’ordre.

Ce qu’il nous faut tenter de saisir, c’est en quoi les conflits aux moyen orient s’inscrivent dans le moment présent de la crise mondiale du capital, comprise non seulement comme crise économique mais aussi comme crise sociale, dans les conditions particulières de ces société. Il nous faudra saisir les déterminations de cette crise, sans ramener à un seul facteur – que ce soit la religion ou le pétrole – l’explosion sociale généralisée qu’est toute guerre civile. Tentons de saisir en quoi ce moment est aussi le nôtre.

A la radio : « Sortir du capitalisme : résistances au travail »

04/10/2018 Aucun commentaire

Une histoire des résistances au travail dans Barcelone en guerre et en révolution (1936-1939) – avec Michael Seidman, historien, auteur à ce sujet d’Ouvriers contre le travail. Barcelone et Paris pendant les Fronts populaires (édition Senonevero, 2010)

Avec une présentation de l’ouvrage, de sa nouveauté d’approche et de sa réception, une présentation de l’ampleur et des formes de résistance au travail dans Barcelone en guerre et en révolution (coulage des cadences, absentéisme, maladies simulées, grève des loyers et des impôts), une discussion d’une nouvelle approche de l’émancipation comme libération des contraintes extérieures aux individus (du travail, du loyer, des impôts), une discussion de la contradiction interne de la révolution espagnole (trop modérée pour une sortie du capitalisme, trop radicale pour une victoire militaire), une théorie de l’Etat comme institution imposant aux individus de se salarier, une démonstration de l’impossibilité de l’autogestion marchande « conseilliste », une comparaison avec l’expérience du Front populaire français (1936-1938), ses coulages de cadences et sa baisse du temps de travail vécue comme « anti-fasciste », et un appel à une prise en compte des résistances au travail contemporaines

et

Une autre histoire de la Résistance, non pas celle des partisans mais des prolétaires parisiens qui résistaient au fascisme en résistant au travail – avec Michael Seidman, auteur à ce sujet de Transatlantic Antifascisms: From the Spanish Civil War to the end of World War II (Cambridge University Press, 2017)

http://sortirducapitalisme.fr/

Il y en encore deux après :) Une au sujet de l’histoire des antifascismes et une au sujet de la contre-révolution franquiste

Enfin, une première émission de Sortir du Patriarcapitalisme va sortir ce mois ci.

Hic-Salta communisation : « Ménage à trois: Episode 9 – Printemps Égyptien 2011–2013 (deuxième partie) »

28/09/2018 Aucun commentaire

Episode 9 – Printemps Égyptien 2011-2013 : splendeurs et misères du dégagisme

Dans la première partie de ce texte, il s’est agi d’identifier les composantes et le devenir du capitalisme égyptien à la veille du Printemps Égyptien, puis de reconstruire la séquence des événements qui se sont déroulés de janvier-février 2011 au coup d’État de juillet 2013 et à la période immédiatement suivante. Dans cette deuxième partie, nous nous attacherons à une analyse d’ensemble de ces événements sous leurs différentes facettes. Nous procéderons selon le plan suivant :

4 – Acteurs sociaux et politiques

  1. – Le prolétariat dans le mouvement des grèves
  2. – Classe moyenne, mouvement des places et manifestations de rue

4.2.1 – Tahrir

4.2.2 – Islamisation

4.2.3 – Question du logement

  1. Les Frères Musulmans (…et les petits paysans)
  2. Salafistes, ultras et black bloc

5 – Du Printemps à l’hiver

  1. – Déclenchement
  2. – Juillet 2013 : une rupture de l’interclassisme?
  3. – Fracture et purge dans la classe capitaliste

6 – Du coup d’État à aujourd’hui

7 – Conclusion Lire la suite…

“La source de vie du capitalisme”

17/09/2018 Aucun commentaire

Trouvé sur le site de la revue ContretempsLa source de vie du capitalisme : la base domestique et sociale de l’exploitation

Tithi Bhattacharya, l’une des organisatrices de la grève de femmes du 8 mars dernier, développe dans cet entretien les points forts et les implications de la théorie de la reproduction sociale. Marx avait exploré la manière dont s’organise la production de marchandises en régime capitaliste, mais comment le capitalisme reproduit-il la force de travail ? Quels rôles jouent le genre et la race dans ces processus de reproduction ? Comment la théorie de la reproduction sociale se rapporte-t-elle aux approches en termes d’intersectionnalité ?

Ce sont ces questions, et d’autres encore, que cet entretien vient démêler en proposant par ailleurs un modèle dynamique de la transformation sociale et politique, et en montrant notamment comment la grève du 8 mars a été une manière de mettre la théorie de la reproduction sociale à l’épreuve d’une pratique politique.

Pour quelqu’un qui n’a jamais rencontré ce terme avant, qu’est-ce que la théorie de la reproduction sociale ?

La théorie de la reproduction sociale (TRS) semble assez intimidante, mais les grands mots masquent ici une question relativement simple : si la production capitaliste est fondamentalement la production de marchandises, et que ce sont les travailleur.se.s qui produisent ces marchandises, qui produit les travailleur.se.s ? La TRS théorise les processus sociaux à travers lesquels la force de travail (la capacité du travailleur à travailler[1]) est reproduite sous le capitalisme et la relation que de tels processus ont avec la production de marchandises. Lire la suite…

Turquie : “500 ouvriers du troisième aéroport ont été arrêtés”

17/09/2018 Aucun commentaire

“Sergio Leone : «Le monde se divise en deux catégories, ceux qui tiennent un pistolet chargé et ceux qui creusent.»

Pour l’instant au nouvel aéroport d’Istanbul, on creuse…”

 

“500 ouvriers du troisième aéroport ont été arrêtés”

La police et les gendarmes sont entrés dans les dortoirs des travailleurs samedi en brisant les portes et ont détenu des travailleurs dont les noms figuraient sur une liste qui leur avait été remise, a déclaré le Syndicat des travailleurs de la construction sur Twitter. Environ 2 000 travailleurs continuent la grève sur le chantier.

https://www.evrensel.net/daily/361463/police-detained-more-than-500-strikers-at-new-istanbul-airport-site Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

“Le kaléidoscope du prolétariat”, deuxième étage de la fusée…

05/09/2018 Aucun commentaire

Le premier étage de la fusée “Le kaléidoscope du prolétariat”, ce fut la sortie de TC 26 il y a quelques semaines. Le troisième étage devrait être la sortie du livre aux éditions ENTREMONDE, dans la collection SENONEVERO, courant 2019.

Dans l’entre deux, voici ce qui ressemble plus à un abstract qu’un résumé de TC 26, en 20 pages. Le collectif de la revue “Théorie Communiste” nous demande de relayer un appel à traductions de ce 20 pages, en anglais et en espagnol au moins…. Merci d’envoyer vos propositions à pepe@communisation.net
dndf

 

Ce texte n’est pas un simple condensé du n° 26 de Théorie Communiste, la modification du plan en fait une approche plus directement théorique, fondamentale et abstraite de la nécessité et de l’objectivité, dans le mode de production capitaliste, de la production des distinctions raciales inhérentes à l’exploitation du travail par le capital dès qu’on la considère historiquement. S’il est fait référence à la fabrication et l’évolution de la racialisation en France, cela n’exclut pas de poser des concepts et des articulations théoriques susceptibles d’être retravaillés dans d’autres contextes nationaux et historiques. 

Le kaléidoscope du prolétariat

Nécessité et aléa des assignations et segmentations raciales dans le mode de production capitaliste

Le pas que doit franchir toute théorie de la révolution se voulant actuelle se résume en une formule : lutter en tant que classe est la limite nécessaire de la lutte de classe ; c’est là   sa contradiction, sa dynamique, son possible dépassement dans la destruction du mode de production capitaliste. C’est l’unique façon historique, non militante et non normative de parler au présent de la révolution comme communisation. Lire la suite…

Argentine : Les pillages de la faim: la crise se fait sentir dans différentes régions du pays

01/09/2018 2 commentaires

Tentative de pillage dans un supermarché “contre la faim du gouvernement Macri
“. Les jeunes organisés via WhatsApp. Neuf détenus, dont quatre mineurs à Comodoro Rivadavia

Une centaine de personnes auraient participé à la tentative de pillage.

Dans les provinces de Mendoza et de Chubut, des groupes de personnes sont entrés dans les locaux pour chercher de la nourriture.

Categories: Nouvelles du monde Tags:

A paraître : « Homo ». Sortie le 9 novembre en librairie

01/09/2018 Aucun commentaire

Question sociale et question sexuelle de 1864 à nos jours

Gilles Dauvé

En librairie le 9 novembre 2018

9€

Le XIXe siècle n’a pas seulement inventé le mot « homosexualité » : il a aussi créé l’homosexuel comme catégorie médicale, juridique, sociologique et militante. Une orientation longtemps réprimée ou passée sous silence a émergé publiquement en étant théorisée et politisée. Au début du XXIe 
siècle, les multiples possibilités qui composent le champ de la sexualité passent pour constitutives d’autant d’identités et deviennent un enjeu de société qui mobilise les gouvernements, les opinions et parfois les foules

De Berlin à New York en passant par Londres, des usines sidérurgiques de l’Indiana aux amphis des Beaux-Arts occupés par le FHAR, des écrits de Patricia Highsmith à ceux de Mario Miéli, ce livre explore la façon dont la «question homosexuelle» s’est constituée en lien avec l’extension des rapports capitalistes.

Avec un horizon : la possibilité d’un monde futur où l’on serait humain sans que des pratiques sexuelles ne délimitent une identité – qu’elle soit homo, hétéro, bi…

ALLEMAGNE : Une émeute alimentée par la haine xénophobe

28/08/2018 2 commentaires

 

ce qui est nouveau, c’est que la mobilisation raciste qui a eu lieu a été incroyablement rapide. Et ce qu’on voit tout à fait clairement est que nous avons les anciens nazis, qui étaient déjà en Saxe – et Chemnitz a toujours été un haut lieu des anciens nazis – et ceux-ci manifestent avec les nouveaux nazis. Il y a un extrémisme de droite organisé qui est prêt à être très violent. Dans le même temps – et c’est vraiment nouveau – il y a aussi un agenda politique. Ce qui est vraiment nouveau, c’est que ce visage est très visible. On ne peut plus parler simplement de citoyens inquiets.”

https://www.dw.com/fr/inqui%C3%A9tudes-et-interrogations-apr%C3%A8s-les-violences-%C3%A0-chemnitz/a-45260015

Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

La collection “SENONEVERO” s’étoffe chez ENTREMONDE

21/08/2018 Aucun commentaire

Paru:

En cours de publication:

A paraître à l’automne:

IRAN :3ème jour consécutif d’affrontements avec l’Etat

03/08/2018 2 commentaires

3ème jour consécutif d’ affrontements avec l’Etat alors que les protestations s’étendent sur le coût élevé de la vie et l’inflation

2 août 2018 – Shiraz, Esfahan, Karaj, Mashhad, Arak, Najaf Abad!

Sur cette photo envoyée par un journaliste citoyen iranien et vérifiée par VOA Persian, une foule de manifestants antigouvernementaux défile dans la ville de Karaj, à côté de Téhéran, le 2 août 2018.

Traduction google

Slogans:

1) “Les fusils, les chars, les explosifs ne fonctionnent plus et les mollahs doivent se perdre!”

2) “Réformistes et conservateurs ont pris fin!”

3) “Notre problème: pas d’emplois, forte inflation!”

4) “Les ouvriers préfèrent mourir plutôt que vivre une vie de pauvreté”

5) “A bas le dictateur!”

6) “Malheur au jour où le peuple tiendra les armes!”

 

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« CLASSE / RACE : FAUX DILEMME, VRAI PROBLÈME »

16/07/2018 11 commentaires

Vidéo publiée sur facebook

NOUVELLE VIDÉO:

CLASSE / RACE : FAUX DILEMME, VRAI PROBLÈME:
Pour certain le racisme n’a jamais ségrégué les personnes en « communautés distinctes », il faut « l’action d’individus » plus ou moins malintentionnés vis-à-vis de la lutte de classe, de la classe ouvrière et ses institutions pour que tels malheurs arrivent, pour que la lutte des classes soit effacé par la lutte des races.

Comme s’il n’y avait pas eu d’ « affaires du foulard », de déclarations gouvernementales lors des grèves de l’automobile au début des années 1980, de débats sur la construction de mosquées et des menus de substitution dans les cantines scolaires, de tapages médiatiques autour des perquisitions administratives et des assignations à résidence, comme si la « double peine » et l’inflation du soupçon administratif à chaque étape de la vie quotidienne n’existé pas, comme si personne n’aurait entendu parler de l’effondrement des « Twin Towers » sans les xénophobes et les xénophiles, sans qui également le massacre du Bataclan serait sans doute resté « confidentiel ».

Mais pourquoi le « bouc émissaire » est-il devenu « musulman » et n’est pas resté « arabe », « travailleur immigré » ou « immigré » tout court ? La « décomposition du mouvement ouvrier » est un facteur objectif bien général et bien antérieur à la fabrication du musulman comme marqueur racial. Les causes de la « culturalisation » de l’immigré et de sa descendance puis la confessionnalisation de cette « culturalisation » sont des processus réels de la crise et de la restructuration des années 1970 aux années 1980, le regroupement familial, les « deuxième et troisième générations » pour exemple… étudions ces processus.

Un entretien avec Sylvia Federici

08/07/2018 Aucun commentaire

Entretien avec Federici publié sur le site https://www.woz.ch/-8cd5 et traduit par les camarades des éditions Entremonde
Pour une critique de son best-seller traduit et publié par les éditions Senonevero  et Entremonde, lire “Au sujet de « Caliban et la sorcière » ”   http://dndf.org/?p=13748

« Ils nous prennent vraiment pour des connes »

La philosophe féministe Silvia Federici milite depuis des décennies pour que le travail domestique soit enfin rémunéré. Mais dans ce domaine, même Karl Marx avait ses angles morts.

WOZ : Silvia Federici, vous êtes une féministe marxiste. Qu’avez-vous hérité de Marx ?

Silvia Federici : Je ne me qualifie pas comme une féministe marxiste, même si d’autres le font. Je me sépare de Karl Marx sur des points fondamentaux, bien que son analyse ait fortement influencé mon travail. Nous avons besoin de Marx pour comprendre notre monde actuel et la dynamique de la perpétuation du capitalisme. Marx a apporté une contribution majeure à la théorie féministe – par exemple, avec sa thèse centrale qu’il n’y a pas de “nature humaine”, mais qu’à travers certaines luttes et en fonction des conditions historiques, les gens se font ce qu’ils sont. Cela nous a aidées à briser l’image de l’éternelle féminité et de sa conception essentialiste.

Et quelles sont vos différences fondamentales avec Marx ?

Nous, dans la campagne Un salaire pour le travail ménager, avons été extrêmement critiques à l’égard de Marx et de la tradition politique qui l’a suivi dans les années 1970, pour laquelle le travail industriel contribue le plus à l’accumulation capitaliste. Il fait de l’ouvrier industriel un sujet révolutionnaire. Que Marx analyse le capitalisme comme un système d’exploitation est central – parce que « exploitation » signifie que le travail non rémunéré est extrait et accumulé. Nous situant du point de vue de la cuisine, cependant, nous avons pu observer que Marx ignorait une immense partie du travail qui est fondamentale à la production du capital, à savoir toute la reproduction du travail : manger, dormir, la proximité physique, produire les travailleurs de la prochaine génération. Marx n’a pas vu que cet autre travail était déjà réglementé par l’État à l’époque. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« il y a des gens dans ce pays qui pensent qu’on peut “buter du nègre” en toute impunité »

05/07/2018 un commentaire

ll y a des gens dans notre pays qui pensent que toute occasion est bonne pour aller à l’affrontement, aller “casser du flic”.” (F. de Rugy)

https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/07/04/nantes-les-pouvoirs-publics-condamnent-les-violences_5325772_3224.html

Et il y a des gens dans ce pays qui pensent qu’on peut “buter du nègre” en toute impunité, et qui ont le droit de le faire, et qui le font, encore et encore.

https://www.facebook.com/alain.cornedieu.9?sk=wall&fref=gs&dti=1824258161123363&hc_location=group_dialog

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Hic-Salta communisation : « Ménage à trois: Episode 8 – Printemps Égyptien 2011–2013 (première partie) »

28/06/2018 Aucun commentaire

Dernier texte du feuilleton publié sur le site “Hic-Salta communisation”

 

Episode 8 – Printemps Égyptien 2011-2013 : de Tahrir à Rabiya (aller simple)

En raison de la longueur du texte consacré au Printemps Égyptien, nous le divisons en deux épisodes. Le premier suit le plan suivant :

1 – Éléments sur le capitalisme égyptien
Divisions et subdivisions du capitalisme égyptien à la veille du Printemps

Les privatisations

L’armée comme opérateur économique

Modalités de transmission de la crise mondiale en Égypte

2 – La chute de Moubarak (janvier/février 2011)
Tahrir… et ailleurs

Début des grèves, poursuite des manifestations

3 – De la chute de Moubarak à l’« été de sang » de 2013
La transition vers un nouveau gouvernement
Les Frères Musulmans au gouvernement

Technique d’un coup d’État

Nous en venons au Printemps Égyptien, qui est sans doute le plus important de ceux que nous avons avons à traiter dans cette partie empirique sur les luttes de la classe moyenne, avec ou sans le prolétariat, au cours de la dernière décennie. Il serait impossible de traiter le sujet de façon exhaustive sans lui consacrer un livre entier. Nous nous sommes concentrés, dans le récit aussi bien que dans l’analyse, sur les phases et les aspects qui sont les plus fondamentaux du point de vue du thème qui nous occupe dans ce feuilleton. Nous verrons que le cas de l’Égypte présente quelques analogies avec celui de la Tunisie, dont la première est d’être un exemple d’interclassisme franc, manifeste. Mais il y a aussi des différences : l’histoire économique et sociale du pays, sa taille, la composition du prolétariat et des classes moyennes, les clivages internes à la classe capitaliste, etc. L’issue des luttes n’a pas été la même non plus. Surtout, le cas de l’Égypte fournit des indications utiles sur ce que nous appelons la rupture de l’interclassisme, lorsque la classe moyenne salariée en lutte se désengagera de son association avec le prolétariat pour se ranger derrière les militaires. Voyons ça de plus près. Lire la suite…

Grèce : « Les mémorandums sont terminés – La vie deviendra-t-elle magique ? »

24/06/2018 un commentaire

Texte publié par nos camarades grecs https://2008-2012.net/2018/06/23/memoranda-are-over-will-life-get-magical/


Huit ans se sont écoulés depuis la signature du premier mémorandum en mai 2010. Aujourd’hui, après l’accord de l’Eurogroupe, les mémorandums sont déclarés aboutis. Au lieu de la “sortie nette des mémorandums” dont le premier ministre, Alexis Tsipras, faisait la publicité, le résultat est plutôt une “supervision renforcée”. Quel est le résultat de ces huit dernières années ? Lire la suite…

Présentation de “L’émeute prime”

13/06/2018 Aucun commentaire

“Rencontre avec le collectif éditorial des éditions Entremonde autour de la traduction de « L’émeute prime » de Joshua Clover

Nous discuterons  du livre avec l’équipe éditoriale de sa traduction française.”

JEUDI 28 JUIN À 19:30
« L’émeute prime » : Joshua Clover
Café-librairie Michèle Firk ·
9 Rue François Debergue
Montreuil
Métro Croix de Chavaux