De débordements en imbordements jusqu’à l’épuisement

03/05/2016 un commentaire

(sur les manifs, les casseurs et les « Nuits debout »)

Les « débordements » de « manifestations revendicatrices » sont devenus leur cours même, la violence n’est plus une question, un extérieur ou un après, le « débordement » est la nature même du mouvement, le débord entre dans la chose même jusqu’à en être la nature connue, attendue, un « imbordement » pourrait-on dire. La question de la violence est absente, elle est, de fait, évacuée comme question. Il n’y a plus que les journaux de la télévision pour dire « les manifestants » et les « casseurs », même les flics et leurs porte-parole ne s’expriment plus ainsi.

« Ni loi, ni travail ». Une chose relie les manifestations contre la « loi travail » et les « Nuits debout » : l’illégitimité de la revendication salariale. Si elle les travaille de façon différente, c’est simplement parce que cette illégitimité travaille de façon différente l’ensemble de la société et cela ne peut pas aller sans conflits. La « convergence » ne se décrète pas, elle n’est même pas un objectif, la segmentation de la force de travail, les clivages raciaux et de genre ne se surajoutent pas à l’appartenance de classe, c’est la façon même dont celle-ci est concrètement vécue et, sur une même situation, les divergences ne sont pas que de point de vue, elles peuvent être réellement antagoniques. Il est impossible de faire l’économie des conflits réels et de la multiplicité des contradictions par leur pure reconnaissance et addition. Lire la suite…

« Tout le monde déteste la police »

02/05/2016 un commentaire

Hazan dit: « il ne faut pas dire « tout le monde déteste la police » » (Emission « Arrêt sur image » Nuit debout,  39 mn 20s) Ca va être difficile, quand même….

Images qui traînent ça et là….

02/05/2016 Aucun commentaire

STATES : grève et sabotages font bon ménage

29/04/2016 Aucun commentaire

Pour mémoire, les 40 000 employés syndiqués du service à la clientèle et les techniciens affectés aux opérations traditionnelles des lignes téléphoniques terrestres et du câble qui sont en grève depuis le 13 avril dernier face la volonté de l’entreprise de vouloir couper dans les acquis des travailleurs, telles que la couverture médicale et les pensions de vieillesse.

Verizon a formé 17 000 enfoirés de briseurs de grève afin d’assurer le maintien de son service, mais visiblement des ouvriers « incontrôlés » n’ont pas l’intention de se laisser faire

Cette  grève est la plus grande aux États-Unis depuis celle de 2011

49672deb-69b9-4710-ab64-44f69edb6b8a_JDX-2x1_WEB
http://www.streetinsider.com/Corporate+News/Verizon+%28VZ%29+Reports+Increase+in+Suspected+Incidents+of+Sabotage+Amid+Strike/11549020.html

Verizon (NYSE: VZ ) a annoncé aujourd’hui une augmentation de plus de 100 % dans le nombre d’incidents présumés de sabotage qui ont coupé des milliers de clients de Verizon de services filaires critiques.

La semaine dernière, Verizon a indiqué qu’elle enquêtait sur 24 incidents criminels présumés dans cinq États depuis le 13 Avril. En date d’hier, ce nombre a augmenté à 57 incidents dans sept États.

«Ce sont des activités criminelles, ce qui affecte la sécurité des personnes et  mettent des vies en danger. Nous étudions tous les rapports et la poursuite de tous les moyens pour aider les forces de l’ordre dans la recherche et de condamner les auteurs de ces actes», a déclaré Michael Mason, chef de la sécurité de Verizon.

Categories: Nouvelles du monde Tags:

DDT21 : Naissance d’une «question sexuelle»

27/04/2016 Aucun commentaire

Dernière parution du blog DDT21

Homo 03. Naissance d’une « question sexuelle »

 

Homo-03-question-sexuelle-300x222

Le troisième épisode de la série « Homo » est en ligne sur le blog DDT21 : « Naissance d’une « question sexuelle » » (G. D., avril 2016)

Les premières phrases de l’article :

« Pourquoi l’homosexualité, d’abord théorisée par ses défenseurs, l’a-t-elle été ensuite rapidement par des censeurs désireux de la réprimer ou de la « guérir » ? Parce que la modernité capitaliste a détaché « la sexualité », l’a créée comme réalité et catégorie à part. Avant, on censurait l’outrage aux autorités, à la religion, autant qu’à la morale sexuelle. Le 19e siècle laïcise les mœurs. Mais, tout en faisant du sexe un tabou, la société capitaliste ascendante le traite en objet de politique publique et de discours, elle promeut « la sexualité » comme phénomène à comprendre et à encadrer. La venue sur la scène publique de « l’homosexualité » est inséparable de celle d’une « question sexuelle ».
»

La suite ici : https://ddt21.noblogs.org/?page_id=888

Présentation de la série « Homo » ici : https://ddt21.noblogs.org/?p=815

C’est pas un pavé mais ça peut toujours servir….

26/04/2016 Aucun commentaire
marx_afficheMerci à « La sociale » de Montréal pour cette image.
Le texte ci dessous

Lire la suite…

Récréation

24/04/2016 Aucun commentaire

Récréation moins légère qu’il n’y parait à première vue…..

Du nouveau sur dndf

23/04/2016 Aucun commentaire
Nous créons une nouvelle page sur dndf, titrée « Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce ».

Il s’agit d’une chronique subjective, sélective et régulière, d’une veille, d’une recension des nouvelles du front, des fronts,  un peu partout dans le monde…qui paraîtra tous les samedis.

Cette chronique est tenue, mise à jour et expédiée régulièrement par un des camarades soutiers de dndf.

On peut y accéder directement ci dessus, après le DAZIBAO.
Le lien direct est:
http://dndf.org/?page_id=14917
Categories: Nouvelles du monde Tags:

Reprise

23/04/2016 Aucun commentaire

Reprise sur le site Mars-infos de

« L’impasse citoyenniste »

A propos des élans citoyens – du genre Nuit Debout – qui prennent à revers le mouvement de lutte des classes contre la Loi Travail, voici une critique, de 2001 mais toujours actuelle, du citoyennisme : « Le but avoué du citoyennisme est d’humaniser le capitalisme, de le rendre plus juste, de lui donner, en quelque sorte, un supplément d’âme. La lutte des classes est ici remplacée par la participation politique des citoyens, qui doivent non seulement élire des représentants, mais agir constamment pour faire pression sur eux afin qu’ils appliquent ce pour quoi ils sont élus. Les citoyens ne doivent naturellement en aucun cas se substituer aux pouvoirs publics. Ils peuvent de temps en temps pratiquer la « désobéissance civique », pour contraindre les pouvoirs publics à changer de politique.« 

La source

https://infokiosques.net/spip.php?article443

« Pourquoi les Nuits Debouts m’emmerdent »

17/04/2016 2 commentaires

Trouvé sur le site marseillais http://mars-infos.org/pourquoi-les-nuits-debouts-m-954

« Pourquoi les Nuits Debouts m’emmerdent »

ndebout2

photo de la nuit debout à Paris

Publié le 15 avril 2016 | Maj le 14 avril

Ce texte se base principalement sur une partie de l’expérience des Nuits Debouts sur Marseille. A mon avis, il est fort probable qu’il existe des différences en fonction des villes ; mais, au vu de quelques retours d’ailleurs, il est encore plus probable qu’elles soient à peu près toutes traversées par certaines mêmes idéologies pourries évoquées ci-dessous. Il aurait été certes plus intéressant de prendre le temps d’écrire un texte plus conséquent et développé mais face à l’ampleur des désagréments actuels causés par les Nuits Debouts, il me semblait important de sortir un texte dans l’urgence, quitte à ce qu’il serve de base à d’autres personnes à Marseille ou ailleurs.}

Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« Comme nous sommes obligés de le faire, nous le faisons très lentement… »

14/04/2016 Aucun commentaire

en écho au mouvement actuel sur le code du travail en France

« Comme nous sommes obligés de le faire, nous le faisons très lentement…« 

http://www.onda.la/2016/realslow

trabajoLe travailleur idéal: « Damned! Il semblerait que la boite ne fasse pas les bénéfices qu’elle devrait … eh bien, n’en disons pas plus! : demain je me barre sans compensation ni rien du tout … et comme je vais protester, j’appelle la police anti-émeute et qu’ils m’ouvrent la tête! »

À Los Angeles, être contre le Capital se présente généralement comme une position pro-travail ou pro travailleur. Le problème n’est jamais le travail lui-même, sa nature ou le fait que le travail soit salarié, mais plutôt l’extension du syndicalisme et l’augmentation des salaires. Prenons par exemple la campagne CLEAN Carwash, où les travailleurs des stations de lavage (qui sont surtout des hommes immigrants) sont syndiqués au local 675 des United Steelworkers. Bien que cette campagne apporte beaucoup d’améliorations des conditions travail et des salaires pour ces travailleurs, cela ne révèle pas que le travail d’un laveur de voiture peut et a déjà été automatisé. Mais bien sûr, le mouvement ouvrier affaibli n’est pas concerné du tout par le renversement du capitalisme ou l’abolition du travail. Ce rêve a été perdu avec le mouvement ouvrier.

Lire la suite…

Classe, genre, race, éléments de contexte

12/04/2016 un commentaire

Une petite référence théorique dans le débat sur la racialisation, dans le « milieu »:

« Les grandes découvertes géographiques ont provoqué, au XVI° et XVII° siècle, de profonds bouleversements dans le commerce et accéléré le développement du capital marchand. Il est certain que le passage du mode féodal au mode capitaliste de production en fut lui aussi accéléré, et c’est précisément ce fait qui est à l’origine de certaines conceptions foncièrement erronées. La soudaine extension du marché mondial, la multiplication des marchandises en circulation, la rivalité entre les nations européennes pour s’emparer des produits d’Asie et des trésors d’Amérique, le système colonial enfin contribuèrent largement à libérer la production de ses entraves féodales. Cependant, dans sa période manufacturière, le mode de production moderne apparaît seulement là ou les conditions appropriées se sont formées pendant le moyen âge, que l’on compare la Hollande avec le Portugal, par exemple. Si, au XVI° siècle, voire, en partie du moins, au XVII° siècle, l’extension soudaine du commerce et la création d’un nouveau marché mondial ont joué un rôle prépondérant dans le déclin de l’ancien mode de production et dans l’essor de la production capitaliste, c’est parce que, inversement, cela s’est produit sur la base du mode de production capitaliste déjà existant. »

(Marx, le Capital, livre III, éditions Folio, page 1663)

« S’lever pour mille-deux(-cent) c’est insultant »

11/04/2016 8 commentaires

CdGWnkLWAAANQ17

Sur une des banderoles des lycéens qui manifestent à Paris, cette phrase : «Se lever pour 1200 (euros) c’est insultant». Il s’agit d’une punchline du rappeur Sch dans sa chanson A7, parue l’année dernière (le clip est ici)

« Je voulais un CDI, Hollande m’a dit Lelela », lit-on sur la façade du Lycée Le Corbusier  d’enseignement général et technologique agricole d’Aubervilliers dans le 9-3, bloqué par les élèves, en référence à une chanson du groupe 113, Tonton du bled.

Théorie communiste N° 25 va sortir

04/04/2016 Aucun commentaire

Couv-« TC 25 est prévu pour le mois de mai…
La diffusion a toujours été un de nos problèmes.
C’est avec plaisir que nous acceptons l’aide de toute personne pouvant faire des dépôts en librairie, fournir un info kiosque, une table de « vente » ou simplement diffuser autour de soi…
Nous contacter à   theoriecommuniste2016@gmail.com en précisant le nombre d’exemplaires.
Vous pouvez également commander TC 25 pour vous, à la même adresse »

Sommaire et quatrième de couverture ci-dessous Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« Tout ce bordel de nuit rouge pour finir devant un écran… » un manifestant

01/04/2016 un commentaire

« Tout ce bordel de nuit rouge pour finir devant un écran… » un manifestant

Ce4TAQHWIAAaKIl

« les opposants à la loi travail se sont donnés rendez-vous à 18 heures place de la République à Paris pour une «Nuit debout». «Après la manif, on ne rentre pas chez nous», proclame un tract distribué dans le défilé de l’après-midi. Au programme de cette soirée appelée à durer jusqu’au petit matin vendredi, une introduction de Frédéric Lordon, l’économiste antilibéral, suivie de concerts (avec notamment HK et les Saltimbanks et d’une projection du documentaire Merci patron de François Ruffin. Le mot d’ordre est clair : «Convergence des luttes» et «assemblées citoyennes». » info du journal Libération

 et de nouvelles balades en avril

La CGT a annoncé la poursuite des grèves et des manifestations les 5 et 9 avril «jusqu’au retrait» du texte sur la loi travail.

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« Une énigme très intéressante » (ou L’invention d’une catégorie)

31/03/2016 Aucun commentaire
Dernière mise en ligne sur le blog DDT21

 

Homo 02. « Une énigme très intéressante » (ou L’invention d’une catégorie)

Comment une pratique humaine s’est-elle trouvée catégorisée comme « l’homosexualité », cataloguée à part, hors-norme, puis reconnue et admise, sans cesser d’être traitée comme si elle définissait ceux et celles qui la pratiquent ? Voilà le but de cette série.

Dans la seconde moitié du 19e siècle, en cherchant à remplacer un vocabulaire méprisant ou injurieux, ceux que l’on allait bientôt appeler « homosexuels » ont voulu se nommer eux-mêmes pour se défendre. Un mot a contribué à construire une identité : tel est le thème de cet épisode qui, au contraire du précédent, traite de deux personnages quasiment dépourvus de lien avec le mouvement ouvrier ou la lutte de classes. On ne s’en étonnera pas : non seulement il y a plus dans la société que la lutte de classes, cela tout le monde le sait, mais il y a plus dans la lutte de classes que les classes. Un mouvement social n’existe comme force historique que s’il est capable de prendre en compte la vie de l’espèce humaine dans l’ensemble de ses dimensions. LIRE LA SUITE

Sur les attentats et ses conséquences

24/03/2016 Aucun commentaire

 

Texte trouvé sur la toile, nous en avons extrait la partie relative à la situation actuelle et ses conséquences sur la lutte ouvrière

Greve-spontanee-et-massive-des-agents-de-piste-Air-France-a-Roissy-

Parole-de-greviste

http://www.revolutionpermanente.fr/Greve-spontanee-et-massive-des-agents-de-piste-Air-France-a-Roissy-Parole-de-greviste

Depuis dimanche 20 mars, 350 agents de piste Air France à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle se sont mis spontanément en grève totale. Sans appel des syndicats, ils ont pris la décision d’arrêter complètement le travail pour protester contre la mise en sous-traitance de leur métier, qui conduit à une dégradation des conditions de travail et des conditions de sécurité pour les travailleurs comme pour les passagers

Les attentats de Bruxelles, ça a des conséquences pour vous ?

Oui, ce matin il y a 2 arrêtés préfectoraux qui sont tombés suite aux attentats de Bruxelles. Le préfet a décrété qu’on n’avait pas le droit de se déplacer à plus de 3 personnes en zone non publique. Si on est plus de 3 et qu’ils voient un brassard CGT ou autre, ils peuvent assimiler ça à une mobilisation et nous arrêter.

Tout ça avait commencé avec le 11 septembre, et ça a continué avec les attentats de Charlie, du 13 novembre, l’état d’urgence, maintenant Bruxelles, on ne fait que nous retirer des droits, réduire nos libertés. Et les chefs profitent des attentats pour nous mettre la pression, ils viennent nous dire « si j’ai un conseil à te donner, dans le contexte des attentats de Bruxelles, je ne jouerais pas trop avec les autorités »… Moi je leur réponds « écoute, tes conseils tu te les gardes ». Ils fonctionnent comme ça, ils sont dans l’intimidation.

Et puis chez nous il y a beaucoup de musulmans, donc les attentats c’est terrible parce qu’au-delà de ce drame, et c’est terrible ce qu’il s’est passé, il y a des conséquences très dures pour nous les musulmans. Il y a plein d’amalgames, les gens font des raccourcis, on se fait insulter. Bientôt ils nous retireront notre liberté d’expression, juste parce qu’on n’a pas choisi la bonne confession à leurs yeux.

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Migrants et migrations – discussion avec Henri Simon

20/03/2016 un commentaire

Mardi 22 mars à 19h30


Migrants et migrations – discussion avec Henri Simon

Echanges et Mouvement | Dans le monde une classe en lutte

Le capitalisme basé sur l’exploitation de la force de travail a dû, pour naître et se développer, intégrer des masses de plus en plus importantes d’êtres humains prélevées dans les couches laborieuses des systèmes économiques préexistants, c’est-à-dire faire migrer des paysans et des artisons vers ses centres d’activité productrice. Jusqu’aux années 1970, l’émigration dans un cadre national et international de plus en plus large était un élément nécessaire et recherché du procès de production.
Avec le développement de l’automatisation dans ce procès, tout s’est inversé : les migrants sont devenus des indésirables, cela au moment où l’expansion mondiale capitaliste et le développement démesuré de ses nuisances accroissaient le nombre des laissés pour compte fuyant la misère et la mort. Mais des barrières se sont élevées pour endiguer leur nombre. Les « solutions » afin de limiter leur « production » sont aussi illusoires que celles préconisées dans d’autres domaines pour limiter les nuisances diverses du capital. Les limitations à ces flux migratoires ont amené d’une part le développement d’une sorte « d’industrie du migrant », devenue une source de profits énormes, et d’autre part elles sont la cause de déstabilisation politique tant dans les pays « fournisseurs de migrants » que dans les pays de « transfert » et ceux « d’accueil ».

Le Rémouleur
106, rue Victor Hugo
93170 Bagnolet
(M° Robespierre ou M° Gallieni)

« la question chinoise »

18/03/2016 un commentaire

Si nous mettons en ligne deux nouveaux textes sur la Chine dont nous n’avons traduit que les présentations, ce n’est pas dans un soucis d’exotisme ou d’un subit engouement pro-chinois, mais parce que nous pensons nous aussicomme l’énonce très justement le camarade de la revue « Chuang » que :

 « la «question de la Chine » sera d’une importance cruciale pour les contradictions du système économique mondial et les potentialités de son dépassement. »

De l’illusion à l’ Empire: Chuang sur la création de l’économie chinoise

By Chuang . / 17 March 2016

https://t.co/3IHraHnXQt

758px-CEM-11-Chinae-nova-descriptio-2521-68602bd0ff0b5f7046d896c515b9f514

Chuang est un collectif de communistes qui considèrent que la «question de la Chine » sera d’une importance cruciale pour les contradictions du système économique mondial et les potentialités de son dépassement. Notre objectif est de formuler un corps de théorie lucide capable de comprendre la Chine contemporaine et ses trajectoires potentielles. Dans ce premier numéro, nous présentons notre cadre conceptuel de base et illustrons l’état actuel du conflit de classes en Chine. Nous incluons également des rapports traduits et des entretiens avec les prolétaires engagés dans ces luttes, associant ainsi notre théorie à des sources de premier niveau tirées de la dynamique de classes qui, sinon, pourrait rester abstraite.

La liste ci-dessous provient de l’article de notre pièce centrale sur l’ère socialiste, « Le Sorgho et l’acier: Le régime du développement socialiste et le façonnage de la Chine», le premier d’une histoire économique de la Chine en trois parties. Le premier numéro complet, comprenant cet article, sera publié sous forme imprimée et en ligne dans quelques mois. Pour en savoir plus, avec un extrait de ce numéro, visitez notre site Web.

Lire la suite…

En grève jusqu’à la retraite

17/03/2016 Aucun commentaire

CdvlMHOWwAAZpyy

Sur la façade de La Sorbonne fermée, une banderole tendue par les étudiants

Categories: Nouvelles du monde, Récréation Tags:

Chine : Le spectre des manifestations des travailleurs d’Etat est-il de retour ?

14/03/2016 Aucun commentaire

Le spectre des manifestations des travailleurs d’Etat est-il  de retour ?

http://labouringchina.com/2016/03/10/the-spectre-of-state-worker-protests/

Une grève d’une semaine, à Guangzhou, dans une usine d’acier en difficulté appartenant à l’Etat – autrefois une entreprise taïwanaise acquise par Ansteel en 2014 – a fait ressurgir le spectre des manifestations dans le secteur étatique. Il y a plus d’une décennie que la dernière grande vague de protestations des travailleurs d’Etat s’est tarie. Au moment où les travailleurs migrants ruraux dans le secteur  des exportations se sont mobilisés au début des années 2000, la résistance des travailleurs d’Etat à la privatisation du secteur fut vaincue par une combinaison de suppressions pure et simple d’emplois, de mises à pied et par la diminution progressive du processus de privatisation lui-même qui a fermé et privatisé un grand nombre d’usines d’Etat, laissant 25 à 40 millions de travailleurs au chômage. Ce processus a également restructuré les relations de travail et le process de production et a consolidé financièrement le reste du secteur public, créant les conditions d’une décennie de récupération rapide et d’expansion, une décennie de paix sociale relative. Des signes de stress sont apparus après la grande récession, quand la croissance des bénéfices du secteur d’Etat a ralenti. Au même moment, des appels répétés furent lancés à «réformer» le secteur public pour le rendre plus «efficace» et moins gêné par l’économie privée. Mais l’ampleur de la surcapacité industrielle et la baisse de la rentabilité dans les secteurs de l’acier et du charbon ne date pas d’aujourd’hui, avec ses prévisions de millions de licenciements massifs, encore une fois. Malgré les fonds déjà alloués à l’indemnisation des travailleurs licenciés, si la grève de l’acier est emblématique, l’irresponsabilité de la gestion, suivie de la réaction des travailleurs et de l’intimidation de la compagnie et de l’Etat est le scénario le plus probable.

Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« Des soulèvements ont explosé en Chine pour moins que cela. »

07/03/2016 Aucun commentaire

Reportage sur la vie dans la ville de Tonghua, dans la « ceinture de rouille » cinquième plus grande ville de la province de Jilin, avec 2 millions d’habitants  où s’est déroulée en juin 2009 une émeute à laquelle prirent part 10 000 ouvriers et qui se termina par le lynchage du patron.

Traduction dndf

http://www.bloomberg.com/news/features/2016-03-01/death-and-despair-in-china-s-rustbelt

-1x-1

La mort et le désespoir dans la « ceinture de rouille » en Chine
2 mars 2016

Dans une vallée couverte de neige dans le nord de la Chine, à une heure de la frontière nord-coréenne, une rue avec des blocs d’appartements aux couleurs vives cache une histoire de peur et de colère aussi dangereuse pour le pays que les montagnes russes de son marché financier ou ses devises mouvantes.

La plaine alluviale de la rivière gelée qui était autrefois à l’avant garde de la première tentative du Parti communiste de construire une économie moderne a pris du retard, laissant une vallée de meurtres, de manifestations, de colère, de suicide et de regrets.

Il s’agit de la ville de Tonghua, dans la « ceinture de rouille » chinoise, où une poignée de métallurgistes désespérés s’est réuni chaque semaine devant la direction de leur usine, dans une température glaciale,  pour exiger les mois de salaire dont ils disent qu’ils leur sont dus. La réponse, d’après les entretiens avec les travailleurs et les résidents, est toujours le même: il n’y a pas d’argent.

Ceci est le dernier vestige des manifestations qui ont attiré des milliers de personnes, et qui ont pris fin, un jour fatidique, il y a près de sept ans, avec un gestionnaire battu à mort. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Chine : licenciements à la hâche

03/03/2016 un commentaire

Après avoir annoncé 400 000 « suppressions de postes » dans la sidérurgie, puis 1,8 millions en comptant les ouvriers du charbon, le chiffre de 5 à 6 millions de licenciements est avancé dans la presse anglophone

e9hyHkaRFZdDV_jLZuTS6tVZrm55SXei-QfQ8pMyVJWbTGloXX0xLvaXwxsf2ghvh7BQMuk-jmYwy_P_Ehhqlw

La Chine va licencier cinq à six millions de travailleurs, pour un coût d’au moins 23 milliards de dollars.

http://uk.reuters.com/article/us-china-economy-layoffs-exclusive-idUKKCN0W33DS

La Chine à l’intention de mettre à pied 5 à 6 millions de travailleurs de l’État au cours des deux à trois prochaines années dans le cadre des efforts visant à réduire la surcapacité industrielle et la pollution, le plus audacieux programme de réduction des dépenses de Pékin depuis près de deux décennies, d’après deux sources fiables.

Le gouvernement de la Chine, obsédé par le maintien de la stabilité et veillant à ce que les licenciements ne conduisent pas à des troubles, va dépenser près de 150 milliards de yuans (23 milliards de dollars) pour couvrir les mises à pied, dans les seuls secteurs du charbon et de l’acier dans les 2 à 3 prochaines années.
Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Inde : à propos de la grève des ouvriers de l’usine Honda

03/03/2016 Aucun commentaire

un camarade nous a fait parvenir le texte ci-dessous relatif à la grève des ouvriers de Honda à l’usine de Tapukara. 

la source du texte se trouve sur le blog du groupe Union Pour le Communisme (http://unionpourlecommunisme.org/).

Grève des ouvriers de Honda à l’usine de Tapukara (à la frontière de l’Etat du Rajasthan et de l’Haryana, Inde)

Honda_2755519g

Le matin du 16 février, un superviseur a agressé un travailleur contractuel (dans les grandes industries indiennes, la main d’œuvre est divisée en catégories – permanents, contractuels, apprentis – qui effectuent souvent les mêmes tâches mais disposent de droits et de salaires très différentiés ; depuis une dizaine d’années, la part des travailleurs précaires n’a cessé de croître et les quelques victoires obtenues dans les luttes n’ont bénéficiées qu’aux travailleurs permanents, accentuant encore ainsi la fragmentation et la division des travailleurs) qui refusait de faire des heures supplémentaires. Le travailleur se plaignait de la surcharge de travail qui lui avait déjà été imposée. Bien que ce genre d’incident ne soit pas isolé, les ouvriers ont cette fois décidé de répondre collectivement. Le mouvement de contestation qui s’est alors enclenché a rassemblé indistinctement travailleurs permanents, contractuels et apprentis.

2000 ouvriers du premier roulement (la production est organisée en 3X8) ont alors commencé un sit-in dans l’usine, tandis que 1000 ouvriers des deux autres roulements se rassemblaient devant la porte. La colère des ouvriers, accumulée au cours des derniers mois, était nourrie par la pression accrue sur le personnel (notamment à travers les hommes de main déployés par la direction en lien avec les intermédiaires de main d’œuvre qui gèrent le recrutement des travailleurs contractuels), les surcharges de travail et les entraves à l’action syndicale. Comme dans de nombreuses usines des nouvelles zones industrielles qui fleurissent au Sud de Delhi depuis plus de dix ans, la direction s’est vigoureusement opposée depuis un an aux tentatives d’organisation des travailleurs. Les luttes des ouvriers de Honda en 2005 à Manesar, et de Maruti Suzuki en 2012, avaient également toutes deux pour point de départ et première revendication la reconnaissance du droit à se syndiquer.

Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

DDT 21 : « Marx, Engels et « l’inverti » »

25/02/2016 Aucun commentaire

dernier texte mis en ligne par le blog DDT21

« Marx, Engels et « l’inverti » » est le premier épisode de la série « « Homo » présentée par DDT21. Il est centré autour de la figure de Johann-Baptist von Schweitzer (1833-1875), dirigeant du mouvement ouvrier allemand aujourd’hui oublié (successeur de Ferdinand Lassalle) et des relations complexes et conflictuelles qu’il entretenait avec Marx et Engels.

Que viennent faire les pratiques sexuelles dans cette histoire ? Si on ne parle à l’époque pas d’« homosexualité » (car le mot n’existe pas encore), Schweitzer a toutefois été poursuivi par la justice, et emprisonné, pour « atteinte aux bonnes mœurs ». Quant à Marx et Engels, il serait donc bien anachronique de les qualifier d’« homophobes »… C’est que, contrairement au travail, la « question sexuelle » n’était pour les protagonistes qu’un à-côté, une question mineure, ce qu’elle ne peut plus être pour nous aujourd’hui.

Lire l’article ici : https://ddt21.noblogs.org/?p=827

Version PDF ici : https://ddt21.noblogs.org/files/2016/02/HOMO-01.Schweitzer.pdf

Présentation de la série « Homo » là : https://ddt21.noblogs.org/?p=815

Sur «l’illégitimité des revendications salariales » en Chine

16/02/2016 Aucun commentaire

http://chuangcn.org/2016/02/overcoming-mythologies-interview/

Un camarade du journal Chuang, qui va bientôt sortir en version papier, répond à quelques questions en réponse à « Ni marche en avant, ni marche arrière » La Chine à l’ère des émeutes »

Nous avons traduit tout particulièrement celle relative à «l’illégitimité des revendications salariales »

chuang0VERYSMALL

Surmonter les mythologies: Une interview sur le projet Chuang

LFE: Si le pourcentage de travailleurs engagés dans des activités productives est en baisse, il semble néanmoins qu’en Chine, une part croissante de la population est entrée dans le rapport salarial (emplois à la fois productifs et non productifs). Le rétrécissement relatif de l’armée de réserve de main-d’œuvre chinoise explique assez bien la hausse impressionnante des grèves et des salaires que la Chine a vu dans les dernières années. N’y a t-il pas une tension entre ces éléments de preuve et votre affirmation selon laquelle les revendications salariales et les formes connexes de lutte sont d’une importance secondaire par rapport aux émeutes? L’absence de mouvement coordonné de la main-d’œuvre n’est-elle pas plus facilement explicable par la répression de l’Etat et le monopole légal de la représentation des travailleurs par le syndicat contrôlé par l’Etat, plutôt que par l’«illégitimité des revendications salariales » – puisque ces revendications salariales sont tout de même là? Et si le niveau élevé de la répression étatique est également expliqué par le peu de marge de manœuvre pour plus de concessions salariales (étant donné la faible rentabilité), n’est-ce pas une preuve supplémentaire que les revendications salariales sont d’une importance critique? 

Lire la suite…

Contribution

15/02/2016 Aucun commentaire

Nique la France (merci Adé)
La suite ci dessous Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« Black lives…. »

15/02/2016 Aucun commentaire

En contrepoint de l’article « après Fergusson », ci dessous.
La petite bourgeoisie noire (voire la grande) se radicalise en ce moment aux USA, critiquant et tentant de dépasser la génération des Civics Rights, comme il est dit dans l’article (et dans le bouquin cité ci-dessous).

En illustration:
Le beau clip de Beyonce qui est en train de semer un brave bordel outre atlantique, avec les accusations, surement un peu surfaites et surjouées, d’apologie du Black Panther, de la fierté noire offensive, et avec la mise en question centrale des violences de la police…(quelques explications ICI) Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Après Ferguson

13/02/2016 Aucun commentaire

Stratégie Après Ferguson

La revue étanusienne «  Viewpoint Magazine»  a organisé une table ronde avec des groupes révolutionnaires après le soulèvement d’Août de 2014 à Ferguson qui  font partie de ce qui peut être un pôle de radicalité émergent dans la lutte pour la libération des Noirs.

Nous avons décidé de traduire l’un d’entre eux : « unité et luttes »

English version below

BHS_ahayat18-2-660x300

Quelle est l’histoire de votre groupe? Quelles actions avez-vous organisé, comment votre groupe a changé, et quels sont vos plans pour le futur?

“Unity and Struggle” est un petit collectif communiste, principalement situé à Atlanta, Houston et New York City. Nous avons modifié et remodelé notre groupe de nombreuses fois au fil des ans, notre origine remontant à la Fédération anarchiste « Love and Rage » dans les années 1990. Notre groupe a évolué principalement autour des idées de Marx; nous avons passé les dernières années à nous fondre dans un cadre marxiste. “Unity and Struggle”  est avant tout un cercle de propagande, mais nous souhaitons que nos membres participent à l’organisation de projets et d’études. Nous avons participé à un grand nombre de luttes au cours des années, y compris les luttes étudiantes autour de la solidarité avec la Palestine, l’anti-austérité, et des campagnes travailleur / étudiant; luttes de libération Queer; organisations antifascistes; organisation de l’immigration; luttes de locataires, de quartier et du travail.

Lire la suite…

« Ni marche en avant, ni marche arrière » La Chine à l’ère des émeutes

06/02/2016 un commentaire

gal_12566Rififi dans le denim

L’histoire est désormais familière : un matin, au printemps de 2011, un marchand ambulant est harcelé et tabassé par la police. Ce soir-là, des rumeurs circulent sur Internet : le marchand serait mort. Des centaines de personnes se rassemblent dans les rues, rendus furieux par l’apparent assassinat. Ils brûlent des voitures, pillent les distributeurs automatiques et attaquent la police antiémeutes envoyées pour les disperser. Mais ils ne se dispersent pas. L’émeute se poursuit sur plusieurs jours, avec des milliers de participants. Les journalistes qui viennent faire des reportages sur les événements sont bloqués par les forces de sécurité. La rumeur de l’insurrection se propage sur Internet même si le gouvernement utilise toutes ses ressources pour couper l’accès à l’information.

La suite ici