Accueil > Nouvelles du monde > Restructuration sans fin

Restructuration sans fin

“Sergio Leone : «Le monde se divise en deux catégories, ceux qui tiennent un pistolet chargé et ceux qui creusent.»

Pour l’instant chez Opel Zaragoza, on creuse…

Chantage à la fermeture de l’usine pour faire passer la nouvelle convention collective soutenue par la direction et les syndicats UGT et CC.OO

Sur les 5 300 travailleurs qui ont été appelés à participer, 4 959 ont été comptés, dont 2 827 en faveur, 2 008 contre et 54 blanc.

ça ne fait que 53% de OUI sur les inscrits

https://elpais.com/economia/2018/01/31/actualidad/1517395477_548192.html

En vigueur du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2022, l’accord prévoit :
une modération salariale,
une rémunération variable liée aux indicateurs de performance,
une augmentation du temps de travail,
une adaptation des méthodes de travail et une flexibilité pour répondre aux conditions de marché variables et engagement à rajeunir la main-d’œuvre.

La direction d’Opel Espagne, a dans une déclaration, salué cet “exercice de la responsabilité” et a salué le fait que les parties aux négociations ont souligné que la compétitivité et la productivité par rapport aux autres usines de PSA ou de la concurrence est «La seule façon de construire un avenir durable». “Nous avons fait un pas décisif dans l’amélioration de la compétitivité de l’usine”

 

Categories: Nouvelles du monde Tags:
  1. Christian L
    31/01/2018 à 21:49 | #1

    ça passe avec moins de 41% des inscrits

    Ford Valence, c’est 7667 travailleurs

    « Le personnel de Ford Valence vient de ratifier le plan de compétitivité convenu entre la direction et le comité d’entreprise

    3096 travailleurs ont voté pour; 2.482 contre, et il y avait 369 votes non valides et 96 votes blancs. »

    http://www.levante-emv.com/economia/2018/01/31/plantilla-ford-aprueba-convenio-51/1673499.html