“UN ETAT ADEQUAT A SA TACHE”

16/10/2018 Aucun commentaire

Texte intégral de la traduction de “A state adequate to the task”.

Un Etat adéquat à sa tâche.

Conversation avec Lao Xie

Les membres de Chuǎng vivent et voyagent en Chine continentale depuis la fin des années 1980. En plus d’essayer de comprendre les tendances dominantes du développement capitaliste et les luttes au sein de la société continentale dans son ensemble, nous avons bien sûr été à la recherche de personnes qui partagent les mêmes perspectives politiques que nous. Pendant une grande partie de cette période, les résultats ont été rares. Nous avons rencontré une poignée d’anarchistes, mais leur intérêt pour la société s’est généralement limité à des conversations informelles, au domaine de l’art et à ses sous-cultures et à des actes occasionnels de protestation. Nous avons également rencontré quelques survivants de l'” extrême-gauche ” de la révolution culturelle qui sont devenus libéraux ou qui continuent d’essayer de justifier leurs positions anti-étatiques parmi les maoïstes les plus courants en citant des citations exceptionnelles du Grand Timonier, plutôt qu’en examinant les structures et luttes du présent. Mais ces dernières années, cette situation a subtilement changé. Les habitants du continent qui nous ont le plus appris ont tendance à s’impliquer dans les petits groupes qui ont émergé de la vague de grève de 2010, lorsque des militants (principalement des étudiants et des jeunes diplômés, ainsi que quelques gauchistes plus âgés) de toutes les villes de Chine “ont découvert la nouvelle classe ouvrière”, ont déménagé dans des districts industriels de la ceinture de soleil et y ont trouvé des emplois dans des usines. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« La Matérielle » en librairie le 25 octobre 2018

16/10/2018 Aucun commentaire

J’ai dix ans

13/10/2018 un commentaire

Des camarades qui se retrouvaient autour de la revue « Meeting » et échangeaient des informations sur les luttes et « l’état de ce monde » décidaient de les faire partager. Aussi naquit le site Des Nouvelles Du Front.

Depuis, 1 million de visites.

Nos lecteurs/lectrices proviennent principalement de France dans leur très grande majorité (60%), puis viennent ensuite par ordre décroissant les States, le Canada, l’Italie, la Belgique, l’Allemagne, la Suisse, l’Espagne, la Gèce et le Royaume Unis.

En mai 2017 vient s’ajouter sa page Facebook.

Categories: Récréation Tags:

« DAWLA – Crise capitaliste au moyen orient »

08/10/2018 Aucun commentaire

Après « CLASSE / RACE : FAUX DILEMME, VRAI PROBLÈME », une nouvelle vidéo de Guillaume Deloison

Analyser les événements au moyen orient avec des éléments d’ordre macro-économique et géopolitique n’est pas suffisant: la question du « croissant chiite », celle des hydrocarbures transitant par la Syrie, les bases militaires russes et les diverses rivalités internationales jouent alors le rôle de deus ex machina du ce drame. Qu’en 2011, des milliers de personnes soient descendues dans les rues chaque vendredi pour manifester sous les balles du régime, et qu’en Palestine ou se batte avec des pierres ne s’explique plus dès lors que par le fanatisme des manifestants, guidé par l’action d’ organisations secrètes: tout le reste n’est plus qu’économie, diplomatie, rapports commerciaux entre États. Quand on n’a pas affaire carrément à une rhétorique complotiste on a bien souvent affaire à une analyse de type marxiste vulgaire, qui revient à dévoiler une série de déterminations qui prennent leur source dans ce qu’il est convenu d’appeler « l’économie ». Ce n’est pas un hasard si toutes ces analyses reviennent le plus souvent à soutenir le régime el-Assad, c’est-à-dire le statu quo : « l’économie » est une pensée de l’ordre.

Ce qu’il nous faut tenter de saisir, c’est en quoi les conflits aux moyen orient s’inscrivent dans le moment présent de la crise mondiale du capital, comprise non seulement comme crise économique mais aussi comme crise sociale, dans les conditions particulières de ces société. Il nous faudra saisir les déterminations de cette crise, sans ramener à un seul facteur – que ce soit la religion ou le pétrole – l’explosion sociale généralisée qu’est toute guerre civile. Tentons de saisir en quoi ce moment est aussi le nôtre.

A la radio : « Sortir du capitalisme : résistances au travail »

04/10/2018 Aucun commentaire

Une histoire des résistances au travail dans Barcelone en guerre et en révolution (1936-1939) – avec Michael Seidman, historien, auteur à ce sujet d’Ouvriers contre le travail. Barcelone et Paris pendant les Fronts populaires (édition Senonevero, 2010)

Avec une présentation de l’ouvrage, de sa nouveauté d’approche et de sa réception, une présentation de l’ampleur et des formes de résistance au travail dans Barcelone en guerre et en révolution (coulage des cadences, absentéisme, maladies simulées, grève des loyers et des impôts), une discussion d’une nouvelle approche de l’émancipation comme libération des contraintes extérieures aux individus (du travail, du loyer, des impôts), une discussion de la contradiction interne de la révolution espagnole (trop modérée pour une sortie du capitalisme, trop radicale pour une victoire militaire), une théorie de l’Etat comme institution imposant aux individus de se salarier, une démonstration de l’impossibilité de l’autogestion marchande « conseilliste », une comparaison avec l’expérience du Front populaire français (1936-1938), ses coulages de cadences et sa baisse du temps de travail vécue comme « anti-fasciste », et un appel à une prise en compte des résistances au travail contemporaines

et

Une autre histoire de la Résistance, non pas celle des partisans mais des prolétaires parisiens qui résistaient au fascisme en résistant au travail – avec Michael Seidman, auteur à ce sujet de Transatlantic Antifascisms: From the Spanish Civil War to the end of World War II (Cambridge University Press, 2017)

http://sortirducapitalisme.fr/

Il y en encore deux après :) Une au sujet de l’histoire des antifascismes et une au sujet de la contre-révolution franquiste

Enfin, une première émission de Sortir du Patriarcapitalisme va sortir ce mois ci.

Hic-Salta communisation : « Ménage à trois: Episode 9 – Printemps Égyptien 2011–2013 (deuxième partie) »

28/09/2018 Aucun commentaire

Episode 9 – Printemps Égyptien 2011-2013 : splendeurs et misères du dégagisme

Dans la première partie de ce texte, il s’est agi d’identifier les composantes et le devenir du capitalisme égyptien à la veille du Printemps Égyptien, puis de reconstruire la séquence des événements qui se sont déroulés de janvier-février 2011 au coup d’État de juillet 2013 et à la période immédiatement suivante. Dans cette deuxième partie, nous nous attacherons à une analyse d’ensemble de ces événements sous leurs différentes facettes. Nous procéderons selon le plan suivant :

4 – Acteurs sociaux et politiques

  1. – Le prolétariat dans le mouvement des grèves
  2. – Classe moyenne, mouvement des places et manifestations de rue

4.2.1 – Tahrir

4.2.2 – Islamisation

4.2.3 – Question du logement

  1. Les Frères Musulmans (…et les petits paysans)
  2. Salafistes, ultras et black bloc

5 – Du Printemps à l’hiver

  1. – Déclenchement
  2. – Juillet 2013 : une rupture de l’interclassisme?
  3. – Fracture et purge dans la classe capitaliste

6 – Du coup d’État à aujourd’hui

7 – Conclusion Lire la suite…

“La source de vie du capitalisme”

17/09/2018 Aucun commentaire

Trouvé sur le site de la revue ContretempsLa source de vie du capitalisme : la base domestique et sociale de l’exploitation

Tithi Bhattacharya, l’une des organisatrices de la grève de femmes du 8 mars dernier, développe dans cet entretien les points forts et les implications de la théorie de la reproduction sociale. Marx avait exploré la manière dont s’organise la production de marchandises en régime capitaliste, mais comment le capitalisme reproduit-il la force de travail ? Quels rôles jouent le genre et la race dans ces processus de reproduction ? Comment la théorie de la reproduction sociale se rapporte-t-elle aux approches en termes d’intersectionnalité ?

Ce sont ces questions, et d’autres encore, que cet entretien vient démêler en proposant par ailleurs un modèle dynamique de la transformation sociale et politique, et en montrant notamment comment la grève du 8 mars a été une manière de mettre la théorie de la reproduction sociale à l’épreuve d’une pratique politique.

Pour quelqu’un qui n’a jamais rencontré ce terme avant, qu’est-ce que la théorie de la reproduction sociale ?

La théorie de la reproduction sociale (TRS) semble assez intimidante, mais les grands mots masquent ici une question relativement simple : si la production capitaliste est fondamentalement la production de marchandises, et que ce sont les travailleur.se.s qui produisent ces marchandises, qui produit les travailleur.se.s ? La TRS théorise les processus sociaux à travers lesquels la force de travail (la capacité du travailleur à travailler[1]) est reproduite sous le capitalisme et la relation que de tels processus ont avec la production de marchandises. Lire la suite…

Turquie : “500 ouvriers du troisième aéroport ont été arrêtés”

17/09/2018 Aucun commentaire

“Sergio Leone : «Le monde se divise en deux catégories, ceux qui tiennent un pistolet chargé et ceux qui creusent.»

Pour l’instant au nouvel aéroport d’Istanbul, on creuse…”

 

“500 ouvriers du troisième aéroport ont été arrêtés”

La police et les gendarmes sont entrés dans les dortoirs des travailleurs samedi en brisant les portes et ont détenu des travailleurs dont les noms figuraient sur une liste qui leur avait été remise, a déclaré le Syndicat des travailleurs de la construction sur Twitter. Environ 2 000 travailleurs continuent la grève sur le chantier.

https://www.evrensel.net/daily/361463/police-detained-more-than-500-strikers-at-new-istanbul-airport-site Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

“Le kaléidoscope du prolétariat”, deuxième étage de la fusée…

05/09/2018 Aucun commentaire

Le premier étage de la fusée “Le kaléidoscope du prolétariat”, ce fut la sortie de TC 26 il y a quelques semaines. Le troisième étage devrait être la sortie du livre aux éditions ENTREMONDE, dans la collection SENONEVERO, courant 2019.

Dans l’entre deux, voici ce qui ressemble plus à un abstract qu’un résumé de TC 26, en 20 pages. Le collectif de la revue “Théorie Communiste” nous demande de relayer un appel à traductions de ce 20 pages, en anglais et en espagnol au moins…. Merci d’envoyer vos propositions à pepe@communisation.net
dndf

 

Ce texte n’est pas un simple condensé du n° 26 de Théorie Communiste, la modification du plan en fait une approche plus directement théorique, fondamentale et abstraite de la nécessité et de l’objectivité, dans le mode de production capitaliste, de la production des distinctions raciales inhérentes à l’exploitation du travail par le capital dès qu’on la considère historiquement. S’il est fait référence à la fabrication et l’évolution de la racialisation en France, cela n’exclut pas de poser des concepts et des articulations théoriques susceptibles d’être retravaillés dans d’autres contextes nationaux et historiques. 

Le kaléidoscope du prolétariat

Nécessité et aléa des assignations et segmentations raciales dans le mode de production capitaliste

Le pas que doit franchir toute théorie de la révolution se voulant actuelle se résume en une formule : lutter en tant que classe est la limite nécessaire de la lutte de classe ; c’est là   sa contradiction, sa dynamique, son possible dépassement dans la destruction du mode de production capitaliste. C’est l’unique façon historique, non militante et non normative de parler au présent de la révolution comme communisation. Lire la suite…

Argentine : Les pillages de la faim: la crise se fait sentir dans différentes régions du pays

01/09/2018 2 commentaires

Tentative de pillage dans un supermarché “contre la faim du gouvernement Macri
“. Les jeunes organisés via WhatsApp. Neuf détenus, dont quatre mineurs à Comodoro Rivadavia

Une centaine de personnes auraient participé à la tentative de pillage.

Dans les provinces de Mendoza et de Chubut, des groupes de personnes sont entrés dans les locaux pour chercher de la nourriture.

Categories: Nouvelles du monde Tags:

A paraître : « Homo ». Sortie le 9 novembre en librairie

01/09/2018 Aucun commentaire

Question sociale et question sexuelle de 1864 à nos jours

Gilles Dauvé

En librairie le 9 novembre 2018

9€

Le XIXe siècle n’a pas seulement inventé le mot « homosexualité » : il a aussi créé l’homosexuel comme catégorie médicale, juridique, sociologique et militante. Une orientation longtemps réprimée ou passée sous silence a émergé publiquement en étant théorisée et politisée. Au début du XXIe 
siècle, les multiples possibilités qui composent le champ de la sexualité passent pour constitutives d’autant d’identités et deviennent un enjeu de société qui mobilise les gouvernements, les opinions et parfois les foules

De Berlin à New York en passant par Londres, des usines sidérurgiques de l’Indiana aux amphis des Beaux-Arts occupés par le FHAR, des écrits de Patricia Highsmith à ceux de Mario Miéli, ce livre explore la façon dont la «question homosexuelle» s’est constituée en lien avec l’extension des rapports capitalistes.

Avec un horizon : la possibilité d’un monde futur où l’on serait humain sans que des pratiques sexuelles ne délimitent une identité – qu’elle soit homo, hétéro, bi…

ALLEMAGNE : Une émeute alimentée par la haine xénophobe

28/08/2018 2 commentaires

 

ce qui est nouveau, c’est que la mobilisation raciste qui a eu lieu a été incroyablement rapide. Et ce qu’on voit tout à fait clairement est que nous avons les anciens nazis, qui étaient déjà en Saxe – et Chemnitz a toujours été un haut lieu des anciens nazis – et ceux-ci manifestent avec les nouveaux nazis. Il y a un extrémisme de droite organisé qui est prêt à être très violent. Dans le même temps – et c’est vraiment nouveau – il y a aussi un agenda politique. Ce qui est vraiment nouveau, c’est que ce visage est très visible. On ne peut plus parler simplement de citoyens inquiets.”

https://www.dw.com/fr/inqui%C3%A9tudes-et-interrogations-apr%C3%A8s-les-violences-%C3%A0-chemnitz/a-45260015

Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

La collection “SENONEVERO” s’étoffe chez ENTREMONDE

21/08/2018 Aucun commentaire

Paru:

En cours de publication:

A paraître à l’automne:

IRAN :3ème jour consécutif d’affrontements avec l’Etat

03/08/2018 2 commentaires

3ème jour consécutif d’ affrontements avec l’Etat alors que les protestations s’étendent sur le coût élevé de la vie et l’inflation

2 août 2018 – Shiraz, Esfahan, Karaj, Mashhad, Arak, Najaf Abad!

Sur cette photo envoyée par un journaliste citoyen iranien et vérifiée par VOA Persian, une foule de manifestants antigouvernementaux défile dans la ville de Karaj, à côté de Téhéran, le 2 août 2018.

Traduction google

Slogans:

1) “Les fusils, les chars, les explosifs ne fonctionnent plus et les mollahs doivent se perdre!”

2) “Réformistes et conservateurs ont pris fin!”

3) “Notre problème: pas d’emplois, forte inflation!”

4) “Les ouvriers préfèrent mourir plutôt que vivre une vie de pauvreté”

5) “A bas le dictateur!”

6) “Malheur au jour où le peuple tiendra les armes!”

 

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« CLASSE / RACE : FAUX DILEMME, VRAI PROBLÈME »

16/07/2018 11 commentaires

Vidéo publiée sur facebook

NOUVELLE VIDÉO:

CLASSE / RACE : FAUX DILEMME, VRAI PROBLÈME:
Pour certain le racisme n’a jamais ségrégué les personnes en « communautés distinctes », il faut « l’action d’individus » plus ou moins malintentionnés vis-à-vis de la lutte de classe, de la classe ouvrière et ses institutions pour que tels malheurs arrivent, pour que la lutte des classes soit effacé par la lutte des races.

Comme s’il n’y avait pas eu d’ « affaires du foulard », de déclarations gouvernementales lors des grèves de l’automobile au début des années 1980, de débats sur la construction de mosquées et des menus de substitution dans les cantines scolaires, de tapages médiatiques autour des perquisitions administratives et des assignations à résidence, comme si la « double peine » et l’inflation du soupçon administratif à chaque étape de la vie quotidienne n’existé pas, comme si personne n’aurait entendu parler de l’effondrement des « Twin Towers » sans les xénophobes et les xénophiles, sans qui également le massacre du Bataclan serait sans doute resté « confidentiel ».

Mais pourquoi le « bouc émissaire » est-il devenu « musulman » et n’est pas resté « arabe », « travailleur immigré » ou « immigré » tout court ? La « décomposition du mouvement ouvrier » est un facteur objectif bien général et bien antérieur à la fabrication du musulman comme marqueur racial. Les causes de la « culturalisation » de l’immigré et de sa descendance puis la confessionnalisation de cette « culturalisation » sont des processus réels de la crise et de la restructuration des années 1970 aux années 1980, le regroupement familial, les « deuxième et troisième générations » pour exemple… étudions ces processus.

Un entretien avec Sylvia Federici

08/07/2018 Aucun commentaire

Entretien avec Federici publié sur le site https://www.woz.ch/-8cd5 et traduit par les camarades des éditions Entremonde
Pour une critique de son best-seller traduit et publié par les éditions Senonevero  et Entremonde, lire “Au sujet de « Caliban et la sorcière » ”   http://dndf.org/?p=13748

« Ils nous prennent vraiment pour des connes »

La philosophe féministe Silvia Federici milite depuis des décennies pour que le travail domestique soit enfin rémunéré. Mais dans ce domaine, même Karl Marx avait ses angles morts.

WOZ : Silvia Federici, vous êtes une féministe marxiste. Qu’avez-vous hérité de Marx ?

Silvia Federici : Je ne me qualifie pas comme une féministe marxiste, même si d’autres le font. Je me sépare de Karl Marx sur des points fondamentaux, bien que son analyse ait fortement influencé mon travail. Nous avons besoin de Marx pour comprendre notre monde actuel et la dynamique de la perpétuation du capitalisme. Marx a apporté une contribution majeure à la théorie féministe – par exemple, avec sa thèse centrale qu’il n’y a pas de “nature humaine”, mais qu’à travers certaines luttes et en fonction des conditions historiques, les gens se font ce qu’ils sont. Cela nous a aidées à briser l’image de l’éternelle féminité et de sa conception essentialiste.

Et quelles sont vos différences fondamentales avec Marx ?

Nous, dans la campagne Un salaire pour le travail ménager, avons été extrêmement critiques à l’égard de Marx et de la tradition politique qui l’a suivi dans les années 1970, pour laquelle le travail industriel contribue le plus à l’accumulation capitaliste. Il fait de l’ouvrier industriel un sujet révolutionnaire. Que Marx analyse le capitalisme comme un système d’exploitation est central – parce que « exploitation » signifie que le travail non rémunéré est extrait et accumulé. Nous situant du point de vue de la cuisine, cependant, nous avons pu observer que Marx ignorait une immense partie du travail qui est fondamentale à la production du capital, à savoir toute la reproduction du travail : manger, dormir, la proximité physique, produire les travailleurs de la prochaine génération. Marx n’a pas vu que cet autre travail était déjà réglementé par l’État à l’époque. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« il y a des gens dans ce pays qui pensent qu’on peut “buter du nègre” en toute impunité »

05/07/2018 un commentaire

ll y a des gens dans notre pays qui pensent que toute occasion est bonne pour aller à l’affrontement, aller “casser du flic”.” (F. de Rugy)

https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/07/04/nantes-les-pouvoirs-publics-condamnent-les-violences_5325772_3224.html

Et il y a des gens dans ce pays qui pensent qu’on peut “buter du nègre” en toute impunité, et qui ont le droit de le faire, et qui le font, encore et encore.

https://www.facebook.com/alain.cornedieu.9?sk=wall&fref=gs&dti=1824258161123363&hc_location=group_dialog

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Hic-Salta communisation : « Ménage à trois: Episode 8 – Printemps Égyptien 2011–2013 (première partie) »

28/06/2018 Aucun commentaire

Dernier texte du feuilleton publié sur le site “Hic-Salta communisation”

 

Episode 8 – Printemps Égyptien 2011-2013 : de Tahrir à Rabiya (aller simple)

En raison de la longueur du texte consacré au Printemps Égyptien, nous le divisons en deux épisodes. Le premier suit le plan suivant :

1 – Éléments sur le capitalisme égyptien
Divisions et subdivisions du capitalisme égyptien à la veille du Printemps

Les privatisations

L’armée comme opérateur économique

Modalités de transmission de la crise mondiale en Égypte

2 – La chute de Moubarak (janvier/février 2011)
Tahrir… et ailleurs

Début des grèves, poursuite des manifestations

3 – De la chute de Moubarak à l’« été de sang » de 2013
La transition vers un nouveau gouvernement
Les Frères Musulmans au gouvernement

Technique d’un coup d’État

Nous en venons au Printemps Égyptien, qui est sans doute le plus important de ceux que nous avons avons à traiter dans cette partie empirique sur les luttes de la classe moyenne, avec ou sans le prolétariat, au cours de la dernière décennie. Il serait impossible de traiter le sujet de façon exhaustive sans lui consacrer un livre entier. Nous nous sommes concentrés, dans le récit aussi bien que dans l’analyse, sur les phases et les aspects qui sont les plus fondamentaux du point de vue du thème qui nous occupe dans ce feuilleton. Nous verrons que le cas de l’Égypte présente quelques analogies avec celui de la Tunisie, dont la première est d’être un exemple d’interclassisme franc, manifeste. Mais il y a aussi des différences : l’histoire économique et sociale du pays, sa taille, la composition du prolétariat et des classes moyennes, les clivages internes à la classe capitaliste, etc. L’issue des luttes n’a pas été la même non plus. Surtout, le cas de l’Égypte fournit des indications utiles sur ce que nous appelons la rupture de l’interclassisme, lorsque la classe moyenne salariée en lutte se désengagera de son association avec le prolétariat pour se ranger derrière les militaires. Voyons ça de plus près. Lire la suite…

Grèce : « Les mémorandums sont terminés – La vie deviendra-t-elle magique ? »

24/06/2018 un commentaire

Texte publié par nos camarades grecs https://2008-2012.net/2018/06/23/memoranda-are-over-will-life-get-magical/


Huit ans se sont écoulés depuis la signature du premier mémorandum en mai 2010. Aujourd’hui, après l’accord de l’Eurogroupe, les mémorandums sont déclarés aboutis. Au lieu de la “sortie nette des mémorandums” dont le premier ministre, Alexis Tsipras, faisait la publicité, le résultat est plutôt une “supervision renforcée”. Quel est le résultat de ces huit dernières années ? Lire la suite…

Présentation de “L’émeute prime”

13/06/2018 Aucun commentaire

“Rencontre avec le collectif éditorial des éditions Entremonde autour de la traduction de « L’émeute prime » de Joshua Clover

Nous discuterons  du livre avec l’équipe éditoriale de sa traduction française.”

JEUDI 28 JUIN À 19:30
« L’émeute prime » : Joshua Clover
Café-librairie Michèle Firk ·
9 Rue François Debergue
Montreuil
Métro Croix de Chavaux

La peur et le dégoût dans le “Sud Pacifié” : Conspirations et ZES au Vietnam

11/06/2018 Aucun commentaire

texte publié sur la page de la revue chinoise “Chuang”

De 111 avant notre ère à 968 de notre ère, le territoire autour de Hanoi était gouverné par des empires du nord (“chinois”) sous le nom de “An Nam đô hộ hộ “An”. (安南都護府) : “Le Protectorat Général pour Pacifier le Sud.” Récemment, la mémoire politique de ces “mille ans d’occupation du Nord” (Nghìn năm bắc bắc thuộc) a été renaît en tant que force politique indépendante. Dimanche 10 juin, l’opposition populaire aux Zones économiques spéciales prévues s’est transformée en protestations massives à l’échelle nationale. Au moment où nous écrivons ces lignes, les ZES ont été reportées pour “plus de recherche”. Néanmoins, c’est le dernier d’une série d’événements qui prouvent que ce nationalisme populaire insurgé est de plus en plus un obstacle, plutôt qu’un atout, pour le Parti communiste vietnamien au pouvoir (PCV) et ses projets de développement. Dans ce post, Đã Thành Đồ Sơn Sơn creuse sous la surface pour contextualiser les événements récents en termes de Sinophobie vietnamienne répandue. Un article plus long dans le prochain numéro de la revue Chuang fournira plus d’informations sur cette sinophobie dans l’histoire complexe des relations entre ces deux politiques. Lire la suite…

De l’émeute : l’Histoire et son Sphinx

11/06/2018 Aucun commentaire

Un camarade nous à signalé ce texte

http://www.platenqmil.com/blog/2018/06/10/de-lemeute–lhistoire-et-son-sphinx

A l’occasion de la sortie de L’émeute prime de Joshua Clover aux éditions entremonde, un critique par l’auteur même et Jasper Bernes du livre d’Alain Badiou, Le réveil de l’histoire, et de sa conception du cours actuel de la lutte des classes, de l’organisation et des émeutes.

Les émeutes sont le Sphinx de la gauche. Tout intellectuel soi-disant radical se sent obligé, semble-t-il, de répondre à l’énigme posée par les émeutes du présent, au Bahreïn ou dans les Asturies, au Chili ou en Grande-Bretagne : pourquoi maintenant ? pourquoi ici ? pourquoi l’émeute ?La palette de leurs réponses est généralement restreinte. Tout d’abord, si l’émeute semble manquer d’objectifs ou de revendications audibles – c’est-à-dire si elle ne peut pas se lire comme « contestation », comme ce fut le cas des émeutes de l’été 2011 à Londres — l’intellectuel les décrira comme « éruption dénuée de sens » (Slavoj Žižek), menée par des « émeutiers irréfléchis » (David Harvey). Invariablement, ces assignations au non-sens reposent sur une sociologie condescendante, qui range les émeutiers au rang de simples effets collatéraux d’une société inégalitaire, symptômes du néolibéralisme, de la crise capitaliste et de l’austérité qui s’ensuit. Fréquemment, ces commentaires s’inscrivent dans la structure rhétorique hésitante du « oui, mais…. ». Comme l’écrit Tariq Ali dans la London Review of Books:

Lire la suite…

11 juin 68: guerre de classe à Sochaux

11/06/2018 Aucun commentaire

https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/270518/11-juin-68-guerre-de-classe-sochaux

« Les syndicats organisent un autre vote le samedi 8 juin: 5 279 votants soit seulement 20 % participation, et majorité en faveur de 49 voix pour la reprise. Les syndicats mettent fin à l’occupation. Le lundi 10 juin de la reprise des rumeurs circulent dans les ateliers: les cadences vont augmenter et la direction veut imposer 17 samedis travaillés.

A 10h, de jeunes ouvriers débraient à l’atelier de finition carrosserie et traversent l’usine en appelant à la grève. A midi, plus de 1 000 ouvriers bloquent les entrées de l’usine. La CGT et la CFDT se rallient au mouvement…« à condition que tout se passe dans le calme et la dignité »... A 15 heures, 10 000 ouvriers votent l’occupation de l’usine.

Pompidou donne l’ordre d’évacuation. Des CRS se présentent devant l’usine à 3h du matin. D’autres sautent les murs de derrière et évacuent les ouvriers avec la violence gratuite de lâches et brutes. Les ouvriers construisent des barricades et bombardent de briques ces mêmes cafards tapis dans l’usine. A 7 heures, les milliers d’ouvriers qui arrivent pour l’embauche refusent d’entrer dans les usines pleines de cafards. Les syndicats tentent de les détourner avec une marche vers la sous- préfecture. Mais les ouvriers rejoignent leurs camarades dans la bataille. Submergés par le nombre, les CRS tirent. 15 ouvriers s’écroulent, un est dans le coma, Pierre Beylot est tué de trois balles par un gradé.

Un des bâtiments des usines est réoccupé. Les cafards en déroute abandonnent un car. Il est incendié. Les délégués syndicaux en récupèrent les fusils qu’il font briser. Des manifestants parcourent Sochaux : « Tous aux barricades ». Ouvriers et étudiants affluent de la région. Les CRS sont assiégés dans les bâtiments. Un deuxième ouvrier est tué: Henri Blanchet, atteint par une grenade, tombe du haut d’un pont. »

Présentations de “L’émeute prime “ annulées

05/06/2018 3 commentaires

En raison d’un accident de la circulation nécessitant son hospitalisation, J.Clover ne pourra tenir les rencontres de présentation de son livre «  l’émeute prime » prévues les :

 

À noter qu’une rencontre est maintenue avec les éditions Entremonde et le traducteur le 13 juin à 19H00 à la librairie L’Hydre aux mille têtes, 96, rue Saint Savournin, à Marseille.

 

Categories: Nouvelles du monde Tags:

CHINE : le 5 juin 1989

05/06/2018 Aucun commentaire

Dernier article de la revue chinoise “Chuang”

“Autour de la place Tianfu, des bus ont brûlé, des voitures de police ont été incendiées. Les émeutes de Chengdu, vous n’êtes pas au courant ?” J’étais perplexe lorsque, il y a environ deux mois, un chauffeur de taxi a commencé à me parler des manifestations à Chengdu en 1989, sur un ton clairement sympathique au soulèvement. Le printemps 1989 est encore un sujet qui ne serait presque jamais mentionné dans les discussions sur la politique et l’histoire, même avec mes amis les plus proches ici, dans la capitale de la province du Sichuan, dont certains ont des parents ou des enseignants qui ont participé aux manifestations.

Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

“Ces syndicalistes attirés par la radicalité du cortège de tête”

27/05/2018 Aucun commentaire

 Ces syndicalistes attirés par la radicalité du cortège de tête

Article paru dans le journal Le Monde du 26 mai

Ces syndicalistes tentés par la radicalité Usés par le combat syndical traditionnel, certains militants délaissent les défilés officiels pour exprimer leur colère parmi les activistes du cortège de tête Au milieu des rangs serrés, tout de noir vêtus et arborant masques et cagoules, un groupe de blouses blanches est apparu ces dernières semaines lors des manifestations syndicales. Dans ce cortège de tête, qui réunit des militants radicaux se réclamant de l’antifascisme, de l’anarchisme ou de l’autonomie, ces personnels hospitaliers détonnent. Jean-Marc, aide-soignant, explique que c’est la manière qu’ils ont trouvée de faire entendre leur colère. Syndicalistes chevronnés, comme ce quinquagénaire aux allures de rugbyman, ou simples militants de base, ils sont nombreux à trouver dans cet espace non encadré et mouvant un moyen d’expression. Et à préférer cette alternative aux « manifestations mojito » de République à Nation. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

TC 26, les points de vente… et le payement!!

25/05/2018 8 commentaires

Pour le paiement des TC 26 reçus, merci de voir en fin de page

NANTES:
Librairie vent d’Ouest, 5 Place du Bon Pasteur (celle près du manège et de la rue du calvaire, pas celle du Lu)

Bibliothèque B17, 17 de la rue Paul Bellamy

Café La Perle, 8 rue du Port aux Vins

Bientôt à La dérive, 1 Rue du Gué Robert

ARLES
Bouquinerie La fontaine des lunatiques, 12 rue Jouvéne,

SETE:
l’astragale 21 rue pierre semard

SAUVE:
Alterlivres, Cours des Artisans, 22 rue des Boisseliers

PARIS:
Le Point du jour  58 rue Gay Lussac 75005
Quilombo  23 rue Voltaire 75011
Publico 145 rue Amelot 75011
Violette and co 102 rue de Charonne 75011
La Brèche  27 rue Taine 75012
L’humeur vagabonde  44 rue du Poteau 75018
L’odeur du book  60 rue Hermel 75018
Le comptoir des mots  229 rue des Pyrénées 75020
Le merle moqueur  51 rue de Bagnolet 75020
Envie de lire 16 rue Gabriel Péri 94 Ivry

MARSEILLE:
L’ Hydre à mille têtes, rue st Savournin
L’Odeur du temps, rue Pavillon
Manifesten, 59 Rue Adolphe Thiers, 13001 à Marseille.

LYON:
Jusqu’ici, 169 Grande Rue de la Guillotière, 69007 à Lyon.

Québec:
Montréal
Librairie L’insoumise, boulevard St Laurent

Belgique:
ST GILLES
Libraire Aurora
Avenue Jean Volders 34
Porte de Hal, Saint-Gilles

FOREST
La librairie Par chemins 
rue Berthelot 116 (arrêt Berthelot, tram 97).

Suisse:
GENEVE
Fahrenheit 451, 24 Rue Voltaire
Librairie du Boulevard, 34 Rue de Carouge
ORAIBI + BECKBOOKS,10  Rue des Vieux-Grenadiers Lire la suite…

“L’émeute prime”, présentation par l’auteur

25/05/2018 10 commentaires

Joshua CLOVER présentera son livre lors d’une tournée en Europe. Les dates et les lieux ici :

vendredi 8 juin 2018

20H00 La Parole errante / café librairie Michèle Firk, 9, rue François Debergue, Montreuil

lundi 11 juin 2018

19H00 la Maison de la Grève, 37, rue Legraverend, Rennes

mercredi 13 juin 2018

Suivi de la projection de The Spook Who Sat by the Door

19H00 la librairie L’Hydre aux mille têtes, 96, rue Saint Savournin, Marseille

vendredi 15 juin 2018

18H30 la librairie Oraibi + Beckbooks, 10, rue des Vieux-Grenadiers, Genève

samedi 16 juin 2018

Suivi de la projection de The Spook Who Sat by the Door

19H00 l’ERG, 87, rue du Page, Bruxelles

dimanche 17 juin 2018

Suivi de la projection de The Spook Who Sat by the Door

20H00 la Cafétéria Collective Kali, 32, rue Saint-Thomas, Liège

mercredi 20 juin 2018

Séminaire Conséquences — Rencontre avec Joshua Clover à l’occasion de la sortie de L’Émeute prime

Information sur le lieu à venir

 

19H00 Paris

Inde : Une émeute se solde par le meurtre de 12 manifestant(E)s

24/05/2018 Aucun commentaire

« Les forces de sécurité disent avoir échoué à disperser la foule de 5.000 personnes à coups de bâtons et de gaz lacrymogènes, les forçant à ouvrir le feu à balles réelles. » !!!!!!!!!!!

http://www.liberation.fr/direct/element/inde-la-police-abat-douze-manifestants-anti-pollution_82106/

La police indienne a abattu aujourd’hui douze manifestants qui réclamaient la fermeture de l’usine d’une compagnie minière pour des raisons écologiques dans le Tamil Nadu (sud), selon un nouveau bilan communiqué par un responsable policier à l’AFP. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

TC 26 est sorti!! “un avertissement en forme d’éditorial”

17/05/2018 Aucun commentaire

Un avertissement en guise d’éditorial et , en bas de page, les points de vente:

Le kaléidoscope du prolétariat

Avertissement

Le texte « Le kaléidoscope du prolétariat … » qui constitue ce n° de Théorie Communiste est le fruit inattendu de la « petite histoire », celle de l’anecdote.

En réaction à l’éditorial de TC 25 intitulé « Comme un marasme », les camarades de « Tanqu’il » devenu « Que le Communisme » (QLC) publièrent, en octobre 2016, un texte de commentaires critiques sous le titre humoristique de « Où t’es TC où t’es ? ». Il s’agissait de nous faire savoir que nos interrogations sur le lien nécessaire entre lutte de classe et communisme remettaient en cause les lois de la gravitation universelle qui depuis Newton, Marx et la Sainte Famille font que les circonstances contingentes des luttes et des périodes n’affectent en rien la nécessité révolutionnaire de l’être du prolétariat tel qu’en lui-même l’Histoire l’a créé.

                 Depuis quelque temps, entre entrepreneurs en racisation et dénégateurs pour qui la race n’est là que du fait de malintentionnés qui veulent la substituer à la classe (la seule, la vraie dont ils s’imaginent les ayants droits depuis qu’ils sont orphelins du mouvement ouvrier), la segmentation raciale du prolétariat agite ce milieu qui, de fait, est le nôtre : celui de l’ « activisme », de l’ « ex-ultragauche », de l’ « autonomie », des « communisateurs » et, à la limite, des  « indigènes » et des « décoloniaux », etc. Enfin, tout un milieu « radical » se déchire et parfois se tabasse. Lire la suite…