Accueil > Du coté de la théorie/Around theory > Gilets jaunes, colères noires et interclassisme, une note de travail de la revue “Théorie communiste”

Gilets jaunes, colères noires et interclassisme, une note de travail de la revue “Théorie communiste”

“Théorie Communiste” vient de publier un texte de travail au sujet du mouvement en cours sur son blog, “la soute”

La France qui roule des clopes et fume au diésel

(Elle fait aussi griller des merguez et apprécie « le jaune », pas seulement en gilet)

“Dans le mouvement des gilets jaunes, la reven­di­ca­tion com­mune porte sur le niveau de vie et plus pré­ci­sé­ment, à l’intérieur de ce qui l’affecte, l’ensemble des dépenses contraintes et parmi elles, celle que tout le monde désigne comme « la goutte d’eau qui a fait débor­der le vase » : l’augmentation du prix des car­bu­rants (prin­ci­pa­le­ment le gazole). La ques­tion est celle du niveau de vie, des reve­nus. Mais cette ques­tion ne demeure pas une ques­tion éco­no­mique, elle devient immé­dia­te­ment poli­tique. Les taxes, les impôts, c’est l’Etat. C’est dans cette immé­diate muta­tion de l’économie en poli­tique que l’interclassisme trouve sa forme qui le défi­nit et le conforte. La résul­tante n’est jamais socia­le­ment neutre mais consacre dans l’interclassisme, l’hégémonie d’une de ses com­po­santes : les arti­sans et petits patrons qui fédèrent le « peuple».

La note de travail, ICI

  1. vlad2
    29/11/2018 à 13:12 | #1

    Un début de réflexion au présent ?

    Classes d’encadrement et prolétaires dans le « mouvement des gilets jaunes »
    mercredi 28 novembre 2018, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 28 novembre 2018).

    http://mai68.org/spip2/spip.php?article2519

    https://agitationautonome.com/2018/11/25/classes-dencadrement-et-proletaires-dans-le-mouvement-des-gilets-jaunes/

    Comprendre les Gilets Jaunes (et les enjeux politiques qui vont avec)

    https://danslanebuleuse.fr/2018/11/28/comprendre-les-gilets-jaunes-et-les-enjeux-politiques-qui-vont-avec/

    mercredi 28 novembre 2018
    TROP TARD MACRON POUR RECYCLER LE MOUVEMENT SOCIAL EN « ECOLOGIE POPULAIRE » !

    « Enfermée dans une posture de supériorité morale, la classe dominante a balayé d’un revers de main tout diagnostic du monde d’en bas ». Christophe Guilluy (No society p.149)

    https://proletariatuniversel.blogspot.com/2018/11/trop-tard-macron-pour-recycler-le.html

    Questions pour ceux qui luttent face aux CRS :
    Maison du Peuple de Saint-Nazaire et alentours

    https://www.facebook.com/Maison-du-Peuple-de-Saint-Nazaire-et-alentours-272152786819209/

    Les stations-service européennes hors du diesel: la grève d’une raffinerie française aggrave la crise

    par Tyler Durden
    Mer., 28/11/2018 – 22:44

    Écrit par Mike Shedlock via MishTalk,

    Le diesel est rare en Europe. La situation est sur le point de se dégrader avec la fermeture de la plus grande raffinerie française.

    Bloomberg rapporte que les ennuis du diesel en Europe s’aggravent alors qu’une grève stoppe la raffinerie de pétrole française .

    Total SA, le plus grand raffineur de France, est sur le point de fermer sa plus grande usine du pays, Gonfreville, une centrale de 247 000 barils par jour en Normandie, en raison d’un conflit de travail, a déclaré mardi un porte-parole de la société. À quelques centaines de kilomètres, aux Pays-Bas, les stations-service de ravitaillement se font rares en raison des contraintes d’expédition sur le Rhin, selon Royal Dutch Shell Plc.

    Le 20 novembre, Shell avait annoncé une réduction de la production sur son site de raffinage de Rheinland, le plus grand complexe de ce type en Allemagne, en raison des faibles niveaux d’eau du Rhin. Dans un tweet mardi, la société a déclaré qu’elle était temporairement incapable de fournir des stations-service sans personnel aux Pays-Bas.

    Les stations-service allemandes étaient déjà à sec en raison de la situation sur le Rhin, un important couloir de transport de produits pétroliers qui relie les Alpes suisses au nord-ouest jusqu’aux Pays-Bas. La Suisse a libéré des stocks de carburant d’urgence en raison de la situation sur le fleuve.

    La prime par baril de diesel sur le Brent – un autre indicateur de la vigueur du marché – s’est établie à 15,96 dollars mardi, le plus élevé de la période de l’année en six ans……

    https://www.zerohedge.com/news/2018-11-28/european-gas-stations-out-diesel-french-refinery-strike-deepens-crisis

    29 novembre 2018

    VISITES DE LA POLICE ET DU FISC À LA GLORIEUSE DEUTSCHE BANK, LA FRANCE N’A RIEN COMPRIS!

    La glorieuse Deusche Bank  de la glorieuse Allemagne devant la quelle nous sommes à genoux 24H sur 24 est à l’agonie sous tous les  aspects. Elle ne vaut plus rien Bourse, elle n’est plus recapitalisable, on refuse ses dettes, ses CDS sont dilatés, sa signature sur les marchés de dérivés est considérée comme douteuse.

    La DB est l’enfant malade du système allemand, atteint d’un cancer et sa maladie n’est pas cantonnée.  La DB c’est l’Allemagne, c’est son talon d’Achille et le gouvernement français ne le comprend pas et le l’utilise pas.

    Ce gouvernemnt n’a rien compris aux relations entre pays: elles sont fondées sur la force et le chantage, c’est ce que fait l’Allemagne et au lieu de faire comme elle le gouvernement français réagit comme un gamin , il se couche.

    Le lien enrte la DB et son souverain est évident et personne n’ose déplaire à l’Allemagne et tracer ce lien: en cas de défaillance de la DB, le budget , l’endettement et la situation financière de la Grande Allemagne implose. C’est l’Allemagne qui a besoin de l’aide de ses voisins, eh oui!

    Macron n’a pas l’étoffe c’est évident ; il a l’étoffe vis a vis des plus faibles qu’il méprise et martyrise mais il n’a pas l’étoffe pour affronter le colosse aux pieds d’argile qu’est l’Allemagne.

    La situation de la DB avec le risque potentiel pour l’Allemagne est bien plus grave que la situation des banques italiennes vis a vis de leur souverain, c’est cela que Macron ne comprend pas.

    L’Allemagne n’est pas en position de donner des leçons à qui que ce soit , d’ailleurs on ne le dit pas mais Merkel est couchée à longueur de journée devant Trump, elle crève de peur de lui déplaire car elle sait que sa DB et son secteur auto peuvent tomber d’une pichenette.
    Merkel est une baudruche et Macron au lieu d ‘être lucide et de le voir et d’en tenir compte préfère terroriser son peuple.

    https://brunobertez.com/2018/11/29/visites-de-la-police-et-du-fisc-a-la-glorieuse-deutsche-bank-la-france-na-rien-compris/

  2. pratique
  3. salle des machines
    30/11/2018 à 11:44 | #3

    le premier texte a déja été signalé par pepe