Vu dans une manif…

  1. ânonime
    18/02/2019 à 23:02 | #1

    je suppose que cette remontée du 28 janvier est faite pour relancer la question de RS :

    12/02/2019 à 00:17 | #25
    Salut
    et si nous en revenions à ce qu’il se passe : “nous on voudrait seulement vivre un peu mieux” ?
    R.S
    https://dndf.org/?p=17650#comment-367535

    je n’en ai pas vu tant que ça des banderoles ou pancartes portant ce contenu, sans doute plus entendu de GJ se plaindre des “fins de mois difficiles”, portées par des revenus très différents

    parenthèse, anecdote : je me souviens, dans las années 70, d’une conférence de section du PCF, en pleine “actualisation du programme commun”, où un cadre supérieur, qui représentait la tendance montante (contre Marchais et “sa clique”), intervenait sur la fourchette des salaires à proposer. Il e, défendait une assez large parce que « quand le prolo remplace sa Renault 5 ou sa machine à laver, c’est pas comme le cadre sa Renault 30 ou sa chaîne Hifi.» C’était l’idée, j’exagère à peine

    il me semble que la revendication sur les impôts va dans ce sens, comme la jalousie-envie de Ludosky des privilèges des hauts-fonctionnaires, surtout pas toucher aux patrons et encore moins aux grands patrons, puisqu’elle n’en parle jamais

    bon, alors, les pauvres dans le mouvement ?

    – les plus pauvres, pour faire simple, n’y étaient pas

    – ceux plus ou moins pauvres, qui en étaient se sont fait avoir comme des bleus… de travail, et sur toute la ligne sociale, économique et politique (et partant idéologique), c’est pas plus compliqué que ça

    voilà,pas dans la dentelle, mais quelque marre, j’en ai marre des Gilets jaunes et plus encore qu’on prétende faire avec, coupés du monde, de la théorisation communiste… sauf pour l’analyse de ce qui se passe, et c’est pas beau à voir

  2. R.S
    19/02/2019 à 17:49 | #2

    Salut
    les commentaires de l’anonyme ont les mêmes charmes que les ciels changeants d’une fin de printemps en Bretagne.
    Une invitation au voyage
    R.S

  3. ânonime
    20/02/2019 à 07:37 | #3

    @R.S
    les commentaires de R.S n’ont ni le charme ni la volupté des ciels changeants la perspective de ce qui vient, ‘trop loin’ pour une météo qui s’est trompé sur ce qui s’est passé, se trompe et trompera sur ce qui se passe et se passera, trop loin pour savoir où ‘Salta’ sauf que c’est pas un ‘Hic’ immédiatiste

    pourquoi ne pas s’avouer que la théorie communiste n’a plus le caractère “scientifique” qu’elle avait chez Marx ?

    Charrier avait franchi un pas en quittant Meeting en 2005, non pas “explorer LES voies de la communisation”, ce que n’a pas même fait la revue, mais “explorer les voies de l’exploration” : “La communisation… point d’orgue”, 3 avril 2005 https://libcom.org/library/la-communisation-point-d%E2%80%99orgue-c-charrier

    un mot n’a jamais été prononcé dans la recherche de ces voies, celui de PROSPECTIVE communiste. Qui croit en posséder une ne cherche qu’à dénigrer les autres, pourtant pas moins probables

    R.S ne veut pas de ce “voyage”. Confortablement installé, “assis” comme disait Rimbaud ajoutant “rassis”, il pilote son avion d’avant, quand c’était mieux, car, personne ne l’ayant repéré dans le ciel changeant du Capital, R.S pouvait gardé son cap, en pilotage automatique de sa norme

    donc reçu 5/5 : R.S NE VEUT PAS DE DÉBAT(S). Qui d’autre ? On verra, j’ai ouvert un lieu avec de premières questions, ici:

    THÉORISATIONS POUR LE COMMUNISME

    j’ai ouvert un “groupe de conversations” sur ce thème, désespérant de critiques sérieuses de mes considérations communistes dans le “milieu radical radical” (3 sic) et son évitement quasi systématique voire son dénigrement de mes positions, qu’on trouve là : http://patlotch.forumactif.com/

    j’ai écrit “conversations”, pas pseudos “débats” où l’on joue au chat et à la souris rongeuse de son frein en attendant que le prolétariat universel accomplisse sa supposée mission d’abolir le Capital et de “communiser” le monde

    merci de votre intérêt et bonnes disputions

    Patlotch