Accueil > Nouvelles du monde > Silence sur Gaza…

Silence sur Gaza…

 

 

Texte paru dans la revue Meeting en janvier 2009, et qui est toujours d’actualité.

Silence sur Gaza…

On a beaucoup parlé de l’élection d’Obama, on a beaucoup plus parlé des émeutes en Grèce mais nous ne disons pas un mot de la guerre à Gaza pourquoi ?

Est-ce parce que ça ne nous concerne pas ? Parce que ça n’a aucun intérêt « du point de vue de la révolution ». On peut le dire mais je pense qu’on sent bien que ce n’est pas la vérité, que l’importance de ce rebond de la guerre de Palestine nous gêne ou peut être pire nous angoisse.

Cette nouvelle guerre nous angoisse parce que les prolétaires de Gaza se font massacrer et n’ont aucune possibilité d’échapper au piège dans lequel ils sont, ils ne peuvent que « choisir » de mourir sous les bombes israéliennes ou au combat avec le Hamas, ils ne peuvent même pas déserter la bataille ils sont enfermés dans un champ de tir, ils ne peuvent pas s’insurger contre leur propre camp qui les tient en otages. C’est la tragédie absolue il n’y a rien à espérer, Obama laisse Bush endosser l’affaire il n’y a que notre clown national qui en profite pour faire son show pitresque.

Cette horreur nous, nous terrorise parce que nous y voyons quelque chose qui pourrait se répandre dans le monde avec la crise catastrophique du capital (encore à venir), les fractions capitalistes de tous ordres étatiques ou non pourraient bien se jeter les unes contre les autres sans qu’une issue communiste ne s’ouvre.

Attention ceci n’est pas une analyse, tout ce que je pense me fait dire que cette catastrophe est impossible qu’elle nie la contradiction des classes, que Gaza n’est strictement pas représentatif de la situation dans le reste du monde ; mais pourtant dans sa spécificité de ghetto à prolétaires surnuméraires Gaza est aussi paradigmatique de la restructuration en abîme du capital et c’est pour cela, qu’au fond, on n’ose pas y penser on détourne les yeux, car nous y verrions un avenir inenvisageable.

BL

Dans le contexte, il faut absolument lire : “A fair amount of killing” et aussi « Moyen Orient 1945-2002 Histoire d’une lutte de classe » (si on a plus de temps…).

Categories: Nouvelles du monde Tags:
  1. adé
    13/07/2014 à 20:15 | #1

    Re-silence sur Gaza…
    Juillet 2014, deux ans après, cinq ans après, silence assourdissant :

    …pourtant dans sa spécificité de ghetto à prolétaires surnuméraires Gaza est aussi paradigmatique de la restructuration en abîme du capital et c’est pour cela, qu’au fond, on n’ose pas y penser on détourne les yeux, car nous y verrions un avenir inenvisageable. »

    Un avenir « inenvisageable »? Pourquoi?

  2. adé
  3. adé
    23/07/2014 à 12:36 | #3

    https://dl.dropboxusercontent.com/u/12909575/R.F.%20-%20Lettera%20sull%27antisionismo.pdf

    De : » Il Lato cattivo », article en Italien sur Gaza et l’ anti-sionisme.

  4. adé
  1. Pas encore de trackbacks

%d blogueurs aiment cette page :