Accueil > Nouvelles du monde > Déclaration deTahrir-ICN sur les événements en Egypte

Déclaration deTahrir-ICN sur les événements en Egypte

 

traduction automatique à partir de l’anglais de la déclaration Tahrir-ICN, site anarcho libertaire, sur les événements en Egypte
Le 15 août

Publié par tahriricn

Les événements de ces deux dernières journées sont la dernière étape d’une séquence d’événements par lesquels les militaires peuvent consolider son emprise sur le pouvoir, objectif vers la mort de la révolution et le retour à un Etat militaire / police.
Le régime autoritaire de la Fraternité musulmane devait aller. Mais ce qui l’a remplacé est le vrai visage de l’armée en Egypte – pas moins autoritaire, pas moins fasciste et à coup sûr plus difficile à détrôner.
Le massacre perpétré par l’armée contre les partisans pro-Morsi dans Nahda Square et Raba’a a laissé environ 500 morts et jusqu’à 3000 blessés (ministère de la Santé figures-la réalité est probablement beaucoup plus élevé). C’était un acte de pré-orchestrée de terrorisme d’Etat. Son but est de diviser les gens et pousser les Frères musulmans pour créer plus de milices pour se venger et se protéger. Ce tour permettra à l’armée d’étiqueter tous les islamistes comme des terroristes et de produire un « ennemi intérieur » dans le pays qui permettra à l’armée de garder le régime militaire dans un état permanent d’urgence.
Ils vont après les Frères musulmans d’aujourd’hui, mais ils viendront après quiconque ose les critiquer demain. Déjà l’armée a déclaré l’état d’urgence pour un mois, donner à la police des pouvoirs exceptionnels et militaires, et un couvre-feu a été déclaré dans plusieurs provinces pour la même quantité de temps 19 heures-6 heures. Cela donne à l’armée les mains libres pour réprimer la dissidence. Il s’agit d’un retour à l’époque d’avant la révolution, où l’état d’urgence avait été mis en place depuis 1967 et il a fourni le cadre pour répandu répression et le déni des libertés.
Le caractère du nouveau régime est claire. Il ya quelques 18 nouveaux gouverneurs jours ont été nommés, dont la majorité grêle dans les rangs de l’armée / police ou encore les vestiges du régime Moubarak. Il ya aussi eu une attaque en cours sur les travailleurs qui continuent à frapper de leurs droits (tels que l’attaque de l’armée récente et l’arrestation des travailleurs de l’acier en grève dans Suez). Le régime militaire est également la chasse aux militants révolutionnaires, les journalistes ont été battus et arrêtés, les étrangers ont été menacés contre être témoin des événements. Médias locaux et mondiaux a dit des demi-vérités et construit des récits de soutien d’un programme politique. La contre-révolution est en plein débit et il sait comment briser l’unité du peuple dans son effort pour diviser et conquérir.
Au cours des deux derniers jours, il ya eu une hausse des représailles sectaires, avec un maximum de 50 églises et institutions chrétiennes attaquées. L’armée et la police n’ont pas été vus protéger ces bâtiments de la communauté chrétienne. Il est dans l’intérêt de l’armée et les Frères musulmans pour attiser les tensions et de créer la peur et de la haine dans le peuple. Ils vont se battre pour leur contrôle de l’Etat comme le sang de personnes remplit les rues.
Nous condamnons les massacres à Raba’a et Nahda Square, les attaques contre les travailleurs, les militants et les journalistes, la manipulation du peuple par ceux qui rivalisent pour le pouvoir, et les attaques sectaires. Pour la révolution de poursuivre les personnes doivent rester unis dans leur opposition aux abus et la tyrannie du pouvoir, contre celui qui elle est dirigée.

A bas l’armée et Al-Sissi!
A bas les vestiges du régime Moubarak et l’élite des affaires!
A bas l’Etat et tous les pouvoirs aux communautés autonomes!
Vive la révolution égyptienne!

Tahrir-ICN statement on events in Egypt

Aug 15

Posted by tahriricn

The events of the past couple of days are the latest step in a sequence of events by which the military can consolidate its hold on power, aim towards the death of the revolution and a return to a military/police state.

The authoritarian regime of the Muslim Brotherhood had to go. But what has replaced it is the true face of the military in Egypt – no less authoritarian, no less fascist and for sure more difficult to depose.

The massacre carried out by the army against pro-Morsi supporters in Nadha Square and Raba’a has left around 500 killed and up to 3000 injured (Ministry of Health figures- the reality is likely much higher). It was a pre-orchestrated act of state terrorism. It’s aim is to divide the people and push the Muslim Brotherhood to create more militia’s to revenge and protect themselves. This in turn will enable the army to label all Islamists as terrorists and produce an “internal enemy” in the country which will allow the army to keep the military regime in an ongoing state of emergency.

They go after the Muslim Brotherhood today, but they will come after anyone who dares to criticize them tomorrow. Already the army has declared a state of emergency for one month, giving the police and military exceptional powers, and a curfew has been declared in many provinces for the same amount of time from 7pm to 6am. This gives the army a free hand to crack down on dissent. It is a return to the days before the revolution, where emergency law had been in place since 1967 and it provided the framework for wide-spread repression and denial of freedoms.

The character of the new regime is clear. Just a few days ago 18 new governors were appointed, the majority of which hail from the ranks of the army/police or even remnants of the Mubarak regime. There has also been an ongoing attack on workers who continue to strike for their rights (such as the recent army attack and arrest of steel workers on strike in Suez). The military regime is also hunting for revolutionary activists, journalists have been beaten and arrested, foreigners have been threatened against being witness to events. Both local and global media has told half truths and built narratives supportive of a political agenda. The counter-revolution is in full flow and it knows how to break the unity of the people in its effort to divide and conquer.

In the past two days there has been a rise in sectarian reprisals, with up to 50 churches and christian institutions attacked. The army and police were not seen protecting these buildings of the Christian community. It is in the interest of both army and the Muslim Brotherhood to stoke tensions and create fear and hatred in the people. They will fight for their control of the State as people’s blood fills the streets.

We condemn the massacres at Raba’a and Nadha Square, the attacks on workers, activists and journalists, the manipulation of the people by those who vie to power, and sectarian attacks. For the revolution to continue the people must remain united in their opposition to the abuses and tyranny of power, against whoever it is directed.

Down with the military and Al-Sissi!
Down with the remnants of the Mubarak regime and business elite!
Down with the State and all power to autonomous communities!
Long live the Egyptian revolution!

Categories: Nouvelles du monde Tags:
  1. Pas encore de commentaire

%d blogueurs aiment cette page :