Accueil > Des sites qui nous ont intéressés.... > Témoignages, impressions et réflexions sur les mouvements européens en cours

Témoignages, impressions et réflexions sur les mouvements européens en cours

  1. A.D.
    02/06/2011 à 15:02 | #1

    Le 15 Mai, à la suite de divers appels la Puerta del Sol à Madrid est occupée par des milliers de manifestants qui en ont assez de supporter la détérioration de leurs conditions de vie. La police intervient pour les déloger, ce qui provoque une réaction à travers tout le pays avec des dizaines et des dizaines de milliers de prolétaires dans les rues. les places de presque une centaine d’hôtels de ville sont occupées et deviennent le centre de gravité des protestations.

    La première chose à souligner c’est que nous sommes devant une protestation massive du prolétariat qui après des décennies de mutisme en tant que classe dans cette région du monde, ressort dans les rues pour protester contre ses conditions d’existence, en s’exprimant collectivement dans des structures -assemblées- HORS DES PARTIS ET DES SYNDICATS. Bien entendu son hétérogénéité et ses contradictions sont terribles, car il ne pouvait en être autrement après trois décennies de contre-révolution, déstructuration, et soumission démocratique. Il faut avant tout tenir compte qu’il s’agit de la première apparition sérieuse du prolétariat en marge des partis et syndicats depuis, très, très longtemps.

    . Il faut également clairement indiquer que parmi les appels, parmi les consignes, on trouve énormément de social-démocratie, de citoyennisme, de réformisme, beaucoup de pacifisme, beaucoup de « gestionnisme »( demandes d’une meilleure gestion) sur ces places d’hôtel de villes, toutes « revendications » ne répondant pas aux nécessités humaines. Cependant, pour la 1ére fois depuis très longtemps il y a quelque chose de fondamental qui se passe : les protestations ont rompu l’apathie moribonde et l’individualisme, effrayant les forces du capital par leur fulgurante irruption. Malgré le fait que les idéologies qui dominent les protestations sont démocratiques, l’impulsion qui est derrière est clairement classiste. Ceux qui sont sortis dans les rues, y sont allés car ils ne supportent plus les chaînes du capital.
    Malgré le fait que ces protestations s’inscrivent dans la la vague de luttes qui parcourt le monde, malgré le fait que ces protestations et les affrontements au Mahgreb, au Moyen-Orient, en Grèce…sont des expressions d’une même lutte pour imposer les nécessités humaines contre le fouet du capital, les niveaux d’affrontements sont évidemment différents et ce qui s’y joue ce sont des différents aspects de la lutte internationale. En Afrique du Nord, les prolétaires sont arrivés au point de jouer le tout pour le tout, et à esquisser une tentative insurrectionnelle. En Espagne, le prolétariat n’en est pas là, et ce qui se pose de manière immédiate dans les protestations actuelles c’est le retour, après trois décennies de contre-révolution, de l’associationnisme prolétarien massif, des structures de lutte prolétarienne. Ce qui est en jeu c’est la rupture avec l’isolement, la création de structures de combat,, l’organisation de la communauté de lutte car notre classe est en train de tenter d’articuler ses forces et d’imposer ses besoins hors des appareils bourgeois, et de tenter de trouver des outils concrets pour défendre ses conditions d’existence.
    de : proletariosinternacionalistas (at) yahoo.com

    Traduction des 1ers paragraphes d’un texte produit par cf ci-dessus intitulé :  » Texte pour impulser les discussions et diffuser parmi les minorités révolutionnaires. »

  2. A.D.
    02/06/2011 à 22:34 | #2

    De : David.C.M. Valenzuela dans » Propuesta al 15 M « in Lahaine.org : Los estudiantes habrán podido cumplir con el cliché de
    rebeldes, los profesionales de clase media habrán podido rellenar el
    expediente de progres y nada más. Pues que les haya divertido jugar a
    las casitas en la Puerta del Sol. Así también ha sido cómico ver como
    van a pedir un plato de comida a los restaurantes alrededor de Sol.

    Traduction : Proposition au mouvement du 15 Mai :

    Les étudiants auront pu jouer leur rôle de rebelles, les professionnels de la classe moyenne remplir leur dossier de progressistes et rien de plus. Cela les aura amusé de jouer aux petites cabanes à Puerta del Sol. Il a été aussi divertissant de voir comment il allaient demandant une assiette de bouffe aux restaurants tout autour.

    [Texte insistant sur la nécessité d’inclusion des ouvriers dans le mouvement, celui-ci étant selon l’auteur résultat de l’union des étudiants et des classes moyennes. Les propositions énoncées tournent autour du virage des syndicats CCOO et UGT du mouvement, de l’appel à la grève générale comme le défend le syndicat CGT, de la mise à disposition par le mouvement de tout le nécessaire à la défense des ouvriers qui pourraient être poursuivis ou virés pour grève, de la cessation effective du travail des participants au mouvement…]

  3. A.D.
    02/06/2011 à 23:59 | #3

    P.S. ajouter à CGT les CoBas qui sont les Comités de Base, et combatifs, claro esta.

  4. BL
    03/06/2011 à 19:02 | #4

    NB: La CGT espagnole est une scission plus « syndicaliste réaliste » de la CNT

  5. Max L’Hameunasse
    04/06/2011 à 13:32 | #5

    C’est effectivement le risque de voir ressurgir les « morcellements de surface » du prolétariat (« étudiants », « ouvriers », « chômeurs », « paumés », « bobos », ….) comme des conditions actuelles de la restructuration du capitalisme ancrés dans les têtes (et dans une réalité sociale massifiant les individus autours de pôles multiples d’intérêts, d’intérêts contradictoires selon une lecture immédiatement matérielle) et toujours à point pour sabrer un mouvement de classe….

  1. Pas encore de trackbacks