Archive

Archives pour 06/2014

mise au point sur la communisation

27/06/2014 2 commentaires

mise au point publiée sur le blog DDT21

C’est déjà beaucoup (mise au point sur la communisation)

   Quelques camarades ont récemment annoncé DDT21 comme un « nouveau blog sur la communisation ». Peut-être parce que le mot, et l’idée, étaient présents dans les deux premiers textes. Chacun est évidemment libre de ses appréciations mais celle-ci, bien qu’elle n’ait rien d’infamante, mérite une rapide mise au point.

Que veut dire communisation ?

Que dès ses débuts, et donc sans « période de transition », une révolution future commencera à transformer les rapports sociaux capitalistes en rapports sociaux communistes : destruction du travail salarié, de la propriété privée, de l’échange marchand, de la division sociale et de la division sexuelle du travail, de l’État et tutti quanti.

Ce concept est essentiel.

Il ne résume, ni ne remplace, ni n’absorbe en lui l’ensemble des « fondamentaux » de la critique communiste : il leur donne seulement le sens et la portée nécessaires à notre époque.

C’est déjà beaucoup.

Nos lecteurs ne s’étonneront donc pas de retrouver, sous une forme ou une autre, la communisation dans nombre des articles de ce blog.

Mais nous savons aussi que « la communisation » fait l’objet d’une mode intellectuelle et universitaire des deux côtés de l’Atlantique, mêlée à des idées et des pratiques n’ayant que peu de rapports avec le communisme, sinon un certain vocabulaire. Dès lors qu’une théorie ou un concept correspond à une époque, confusion et « récupération » sont inévitables. A nous de savoir nous en garder[1].

DDT21

[1] La confusion atteint peut-être un maximum avec l’emploi du mot communisateur pour désigner ceux qui aujourd’hui théorisent la communisation : les seuls communisateurs seront ceux qui communiseront effectivement le monde dans et par une révolution – non encore advenue.

Afrique du Sud : la grève des mineurs est finie, mais le patronat s’équipe pour la prochaine

25/06/2014 Aucun commentaire

« repousser les manifestants sans intervention des forces de l’ordre sur le terrain » pas de dégât du côté des flics ce qui ne veut pas dire que les futurs grévistes n’en prendront pas plein la gueule

les groupes miniers sud-africains s’équipent de drones anti-manifestations en prévision des prochaines grèves

http://www.rfi.fr/emission/20140623-bientot-drones-contre-greves-mineurs-afrique/

Bientôt des drones face aux grévistes dans les mines sud-africaines ? Une société basée à Pretoria (Desert Wolf) vient d’annoncer qu’elle avait vendu un exemplaire de ces engins téléguidés à un groupe minier international et qu’elle était aussi en train de finaliser plusieurs ventes en Afrique du Sud, à des compagnies minières et des sociétés de sécurité privées.

Baptisé Shunk, « putois » en anglais, ce drone est censé repousser les manifestants sans intervention des forces de l’ordre sur le terrain, puisque par définition, l’engin est guidé à distance. Il compte quatre petits canons qui peuvent projeter des armes non létales sur les manifestants : balles en plastiques, munitions au poivre, mais aussi de la peinture pour identifier les manifestants, du rouge pour ceux qui seraient armés, propose le site du fabricant, du bleu pour ceux qui commettraient des actes de vandalisme. Le drone est aussi muni de caméras, de lasers aveuglants et de haut-parleurs pour s’adresser à la foule… Coût de l’engin : 50 000 dollars.

 

 

Categories: Nouvelles du monde Tags:

lutte des classes en inde

25/06/2014 Aucun commentaire

Au moins 17 personnes ont été blessées le 23 juin dernier après des affrontements entre les travailleurs et le personnel de sécurité de Tata Steel dans son usine sidérurgique de Kalinganagar.

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« une simple lettre»

18/06/2014 Aucun commentaire

Brésil «On a senti le poing du gouvernement s’abattre sur nous»

Gabriel Amorim, 27 ans, fait partie des employés du métro de São Paulo qui ont fait grève pour leurs salaires et conditions de travail. Non seulement leurs revendications n’ont pas été entendues, mais 42 personnes ont été licenciées.

bresil_5

La grève du métro de São Paulo, qui menaçait de perturber le lancement du Mondial, s’est achevée en début de semaine dernière. Les employés réclamaient une augmentation des salaires et de meilleures conditions de travail mais ils ont cédé face au gouvernement de l’Etat de São Paulo. Non seulement, il n’a pas accédé à leurs revendications et a réprimé sévèrement les manifestations mais en plus 42 personnes ont été virées sans ménagement. L’une d’entre elles, Gabriel Amorim, 27 ans, témoigne pour cette chronique du contre-Mondial de la manière dont il a été licencié, «par une simple lettre».

«Le problème, c’est que notre syndicat a été trop faible sur ce coup. Alors que les gens savaient que plusieurs d’entre nous avaient été renvoyés, la reprise du travail a été votée à une courte majorité. Pour nous, mais aussi pour toute la classe ouvrière du Brésil, c’est un signal terrible qui est envoyé. Ça veut dire que si l’on fait grève et que le gouvernement reste dur, voire accentue la répression, il gagnera à chaque fois. Clairement, on s’est battu, on a senti le poing du gouvernement s’abattre sur nous, et on a perdu.

La suite http://www.liberation.fr/monde/2014/06/18/mondial-on-a-senti-le-poing-du-gouvernement-s-abattre-contre-nous-et-on-a-perdu_1043960

Categories: Nouvelles du monde Tags:

un nouveau site dédié à la communisation

13/06/2014 un commentaire

forum communisation

 

un camarade nous a fait parvenir cette information ainsi que le texte de présentation qui l’accompagne

http://forum-communisation.fr


deux constatations :

1-le débat autour des thèmes de la communisation est nécessaire ;

-il enrichit la théorie de la communisation (exemple des réflexions récentes sur le genre)
-il constitue le meilleur moyen pour comprendre les thèses qui y sont développées, en confrontant la lecture que nous faisons de ce corpus conceptuel avec la compréhension que d’autres en ont.
-il permet aux personnes adhérant aux thèses de la communisation de partager et de « vivre leur passion » pour la réflexion à haut niveau d’abstraction sur notre époque.
-pour certains, ce débat est considéré comme étant un premier pas vers la révolution, et est nécessaire d’un point de vue « révolutionnaire ».

2- le débat autour des thèmes de la communisation est pour beaucoup difficile à l’heure actuelle, et il se cantonne:

-aux cercles de discussion orale situés géographiquement autour des épicentres de la communisation (Marseille et Paris)
-à ceux (rares) ayant les capacités de rédaction et de formulation de leurs pensée par écrit sous formes de textes longs, a même d’être publiés et débattus sur dndf, tant qu’il, ddt21…
sont actuellement à l’écart de ce débat :
– tout ceux qui n’ont pas l’assurance ou les capacités de produire un texte long et « assumé » et de le soumettre à la critique des ours de la communisation en le publiant sur des sites « journaux » (quand on voit la critique qu’a pu recevoir incendo à la suite de la publication de son texte sur le genre, on peut comprendre qu’il puisse y avoir une appréhension à exposer sa pensée sous forme de textes longs… )
– tout ceux éloignés géographiquement des « épicentres de la communisation ».
-tout ceux qui adhérent à la théorie de la communisation sans pour autant faire partie du « réseau affinitaire » des amis de la communisation lié a meeting, sic….

Conclusion : le débat sur la communisation mérite d’être ouvert à ces catégories de participants. Lire la suite…

Combien de lutte des classes faut-il pour faire une révolution?

12/06/2014 un commentaire

extrait d’un article trouvé sur le site américain http://www.brooklynrail.org/2014/05/field-notes/fragments-of-europe

Fragments de l’Europe

 

La Grèce a eu huit grèves générales, deux insurrections, mais encore, l’austérité continue sans entrave comme une balle. En France, les raffineries de pétrole ont été bloquées, les travailleurs enlèvent leurs patrons et menacent de faire sauter leurs usines, les anarchistes et les paysans arrêtent l’évolution de trains à grande vitesse en occupant des terres, et encore le pays va de plus en plus vers la droite. En Espagne, un million d’ensembles fleuri mais les gens sont retournés dans leurs emplois informels, quels qu’ils soient. Comment une assemblée générale peut être plus importante que l’argent pour la nourriture? le Brésil semble être le seul endroit au monde où les luttes sociales massives gagnent. Lorsque les tarifs d’autobus ont été augmentés de 20 %, des émeutes massives ont eu lieu. Les tarifs ont été arrêtés. Quand les éboueurs ont été filetées avec des licenciements, des grèves massives ont eu lieu, soutenue par des actions de rue. Cela a forcé le gouvernement non seulement à reculer mais d’augmenter leurs salaires. Est-ce en raison de la Coupe mondiale à venir, la croissance économique du Brésil, ou le pouvoir des gens qui sont descendus dans les rues ? Le soulèvement en Turquie l’été dernier et ses répercussions en cours ont également eu lieu au milieu d’une période de croissance économique, de développement des infrastructures et changements politiques bien accueilli par les puissances d’Europe occidentale. Mais la lutte à Istanbul pour sauver un parc, déposer un président et / ou changer la société dans son ensemble, a échoué. La société n’a pas changé, mais les gens l’ont fait. Mais les gens sont la société, alors pourquoi ça ne change pas? Malheureusement, les gens ne font pas la société, le capital la fait. Pour changer la société, il faut modifier la structure du capital. Combien de gens peuvent supporter la colère avant qu’ils craquent? Combien de saisies, d’expulsions, d’augmentations de loyer, de réduction des retraites, de licenciements et de réductions de salaire les gens peuvent accepter avant qu’ils se révoltent? Combien de protestations, de manifestations, de rassemblements, de grèves, d’émeutes, de barrages, de sommets et de professions peuvent se produire avant qu’il y ait un changement? Combien de lutte des classes faut-il pour faire une révolution?

 

« Les 28 thèses », édition augmentée

05/06/2014 Aucun commentaire

Couper_2Les camarades de « La sociale » à Montréal ont édité une brochure à partir des 28 thèses , auxquelles ils ont ajouté la critique faite par la revue Théorie Communiste et la réponse des « amies et amis de la société sans classes » (Freundinnen und Freunde des klassenlosen Gesellechaft)

Le pdf de la brochure
28theses

Le pdf de la couverture:
28theses_couv

En marge de « Caliban et la sorcière »

03/06/2014 Aucun commentaire

Nos camarades de « La sociale » à Montréal ont publié une petite brochure d’entretien avec Silvia Federici

Caliban

Le PDF est disponible ici

Entretiens

La couverture de la brochure:

Couvert_Feder1

 

Rencontre à Marseille

02/06/2014 Aucun commentaire

marxshaotexte.jpeg

Marseille : Débat public avec Mylène Gaulard sur la crise économique en Chine

Publié par Ben.Malacki le 1 juin 2014

Le jeudi 12 Juin à 18h30, Tantquil Marseille et la bibliothèque Mille Bâbords organisent une rencontre/débat avec Mylène Gaulard qui vient de publier son nouveau livre : Karl Marx à Pékin, les racines de la crise en Chine capitalisme. Lire la suite…

Turquie : la police disperse violemment les manifestants

01/06/2014 Aucun commentaire

Le Monde.fr avec AFP | 31.05.2014

La police turque est intervenue samedi 31 mai à Istanbul et à Ankara avec du gaz lacrymogène et des canons à eau contre des milliers de manifestants qui s’étaient réunis pour célébrer le premier anniversaire des rassemblements anti-gouvernementaux de juin 2013 qui avaient fait au moins huit morts et plus de huit mille blessés en Turquie.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/05/31/premier-anniversaire-de-la-revolte-en-turquie_4429711_3214.html
http://berthoalain.com/2014/06/01/anniversaire-affrontements-a-istanbul-et-ankara-31-mai-2014-avec-videos/

Categories: Nouvelles du monde Tags: