Archive

Archives pour 03/2013

A inscrire sur son agenda : SIC MEETING 2013

27/03/2013 Aucun commentaire

(Version en anglais, italien, espagnol, tchèque et allemand plus bas)

Une rencontre internationale en lien avec la revue SIC se tiendra près de Montpellier.

Elle aura lieu du 7 au 15 juillet 2013

Les langues de travail seront l’anglais et le français.

Plus de précisions dans les semaines à venir

Pour infos futures, questions diverses, etc:

pepe@communisation.net

Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Présentation du n° 24 de la revue Théorie Communiste à Paris

23/03/2013 Aucun commentaire

Des membres de la revue Théorie Communiste présenteront le N° 24  qui vient de sortir

Le samedi 6 avril à 18h00

au Rémouleur 

106, rue Victor Hugo

Bagnolet (M° Robespierre ou M° Gallieni) 

La présentation se fera autour du texte « Tel quel » et de la notion de conjoncture. Le texte est accessible sur ce site. (http://dndf.org/?p=11981)

Extrait:

« Une conjoncture est ce moment historique où la contradiction entre les classes, celle entre les hommes et les femmes sont prises comme objets de transformation dans la multiplicité des contradictions. Les contradictions se recomposent, s’unissent en une unité de rupture, la pratique révolutionnaire, les mesures communisatrices, bouleversent la hiérarchie des instances du mode de production. Il y a de l’imprévisible et de l’évènement. C’est ce concept de conjoncture, devenu nécessaire à la théorie des contradictions de classes et de genres comme théorie de la révolution et du communisme, que ce texte tente d’approcher. »

« Ultragauche et négationnisme »

22/03/2013 Aucun commentaire

Suite aux commentaires qui suivent la publication du dernier texte de Dauvé et Nésic ci dessous, nous ressortons cet extrait, plus concis que l’extrait de TC 13 publié précédement .

Cet extrait vient d’ « Histoire critique de l’Ultra-Gauche » publié en 2009 par les éditons SENONEVERO

Le négationnisme poursuit le camouflage systématique du génocide opéré par les nazis au moment même où ils le commettaient. A Sobibor, camp de pure mise à mort à la chaîne, ils avaient d’abord mis les cadavres dans des fosses, mais les rouvrirent pour brûler les preuves du crime, on voit que la négation du génocide et particulièrement la négation des chambres à gaz, ne fût pas une invention après coup et tardive mais était telle quelle dès l’origine. Les chambres à gaz ont existé, l’extermination des juifs fut une nécessité fonctionnelle pour l’Allemagne nazie dans sa guerre à l’Est, décision étendue alors à toutes les zones occupées. Que le capital dans l’achèvement de son passage en domination réelle, durant la deuxième guerre mondiale, dans son aire centre et est européenne ait produit l’élimination des juifs n’a rien d’inexplicable pour toute analyse critique du mode de production capitaliste : achèvement de la formation des Etats nations ; élimination des allégeances intermédiaires à des communautés particulières face à la communauté abstraite du citoyen ; universalisation de l’individu de la société civile dans son rapport à l’Etat ; élimination d’un prolétariat rétif et organisé en partie sur cette particularisation communautaire ; concurrence à l’intérieur de la petite bourgeoisie, élimination de la particularisation de la circulation du capital argent, etc. Tout cela s’organisant en un racisme d’Etat. Lire la suite…

le dernier texte de TropLoin : Et maintenant ?

20/03/2013 7 commentaires

Et maintenant ?

troploin est à un tournant. Tout en continuant à réfléchir ensemble, Karl Nesic et Gilles Dauvé exposent ici l’un et l’autre comment ils apprécient la situation.

Deux ou trois raisons de ne pas désespérer

Karl Nesic

A quelqu’un qui me demandait récemment ce que je faisais, à quel projet révolutionnaire je m’occupais, j’ai répondu par mon insatisfaction d’avoir raison dans la « défaite », mon insatisfaction d’analyser les raisons de notre incapacité à transformer le monde, donc de comprendre et d’expliquer en quoi le rapport de force est et sera pour longtemps encore en faveur du capitalisme. (Ce constat m’oppose d’emblée à la quasi-totalité du mouvement dit communisateur. J’en reparlerai plus bas.)

Ce sentiment s’inscrit dans un double échec.

Au plan externe, s’il est exact que parfois les publications de troploin ont suscité de la sympathie, et même quelques « accords » théoriques, il est évident que ces convergences n’ont pas été jusqu’à la mise en commun de nos réflexions, ni le désir de faire ensemble un bout de chemin. Chacun a préféré continuer son propre jardin, son propre isolement.

Au plan interne, il s’est produit une rupture dans notre capacité (ou volonté) d’articuler de façon dialectique la critique de la vie quotidienne, et la critique de sujets plus fondamentaux comme la composition de classe, la crise, la communisation, etc., pour ne plus finir par s’occuper que de la seconde forme de la critique. Sans se payer de grands mots ni nous couvrir le visage de cendres, il semble évident que cette évolution reflète la prégnance et la force de la puissance même négative du capitalisme jusque dans nos têtes. Nous n’échappons pas à la réalité du monde qui nous entoure, et la radicalité, la globalité de la critique communiste ne peuvent que s’en ressentir. Bref, en voulant privilégier les « questions de fond », on tend à se condamner de fait à ne plus vouloir comprendre le monde dans lequel nous sommes, donc à ne plus comprendre ce que nous y faisons ou pourrions y faire. En dernière analyse, c’est accepter d’être étranger à sa propre histoire et donc à son possible devenir. Lire la suite…

Correspondance du Caire

16/03/2013 Aucun commentaire

une correspondance en date du 11 mars dernier

Sur une autre liste que quelqu’un a envoyé un message très optimiste – je pense par des anarchistes – concernant la situation d’autogestion à Port-Saïd [message au bas de ce mail]. Ce à quoi quelqu’un répond :

« Quand j’ai dis aux gens d’ici que Port Saïd pouvait être comparé à la Commune de Paris ils ont généralement éclaté de rire ».

Oui – les forces de police se sont retirées de Port-Saïd devant le verdict du tribunal, le samedi, et oui, l’armée a pris le relais à Port-Saïd avec les citoyens.

Oui – « Beaucoup de magasins à Port Saïd restent fermés en tant que pression des résidents pour une campagne de désobéissance civile, en cours depuis au moins deux semaines pour protester contre la marginalisation de la ville par le gouvernement central et pour réclamer justice pour les plus de 40 manifestants tués dans des affrontements avec la police depuis le 26 janvier. « 

http://www.egyptindependent.com/news/after-verdict-tense-calm-port-said

La situation semble beaucoup plus confuse et ambivalente – en parlant à beaucoup de gens, j’ai su qu’ils arrêtaient de faire des prédictions …

Fondamentalement, les postes de police un peu partout dans l’Égypte et au Caire ont aussi fait grève pendant la semaine dernière.

Cette semaine la police s’est également retiré de la garde des sièges des Frères Musulmans au Caire en disant que cela ne faisait pas partie de leur rôle d’assurer la sécurité d’une « organisation de prédications » (le parti Justice et Liberté de Morsy est l’aile politique des Frères Musulmans) et certains fonctionnaires de police ont ouvertement critiqué le ministère de l’Intérieur dans la presse.

http://www.egyptindependent.com/news/police-giza-cairo-end-strikes Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Election du pape

14/03/2013 3 commentaires

« Assurément, me dit le Saint-Père, il faut que le sang coule pour que les orgies soient bonnes. » (Sade)

 

Quelle était la position du cardinal Bergoglio durant la dictature argentine ?

Des médias internationaux ont fait état de soupçons quant à l’attitude du cardinal Jorge Mario Bergoglio, devenu le pape François, durant les années de la dictature en Argentine (1976-1983).

Le journal britannique The Guardian rapporte qu’un livre, Le silence, écrit en 2005 par le journaliste argentin Horacio Verbitsky, a mis en lumière un rôle qui pourrait être qualifié de trouble joué par le cardinal Bergoglio dans l’emprisonnement de deux prêtres qui œuvraient auprès des démunis dans les bidonvilles.

Le cardinal Bergoglio n’aurait pas protégé les deux hommes après qu’ils eurent refusé d’arrêter de travailler dans les bidonvilles.

L’auteur du livre s’est basé sur le témoignage de l’un des prêtres, Orlando Yoro, qui est décédé en 2000.

Par ailleurs, le livre avance que les autorités cléricales de Buenos Aires ont aidé la dictature à dissimuler les prisonniers politiques aux enquêteurs des droits de l’homme.

Le cardinal Bergoglio a démenti ces accusations et a affirmé qu’il avait aidé plusieurs opposants durant la dictature des militaires.

Les évêques argentins ont toutefois présenté leurs excuses l’année dernière pour avoir échoué à protéger la population contre la dictature.

Dans un jugement du 7 décembre dernier contre trois militaires, le tribunal de La Rioja, dans le nord-ouest de l’Argentine, a souligné « l’indifférence » et aussi « la complicité » de l’Église avec l’appareil répressif des généraux argentins.

Le tribunal a affirmé également que la hiérarchie catholique argentine faisait la sourde oreille aux rapports faisant état de persécution des membres du Mouvement des prêtres pour le tiers-monde, une des bêtes noires du régime.

Par ailleurs, le quotidien français La Croix a rapporté sur son site Internet qu’une juge française souhaiterait entendre le cardinal Bergoglio au sujet de l’assassinat du prêtre français Gabriel Longueville, survenu au début de la dictature.

La juge voudrait savoir s’il existe à l’archevêché de Buenos Aires ou au Vatican des archives sur le dossier.

 (Radio-Canada.ca, 13 mars 2013)

Categories: Nouvelles du monde Tags:

À la limite: Auto-organisation en Grèce

07/03/2013 2 commentaires

À la limite: AUTO-ORGANISATION EN GRÈCE

Par Anna O’Lory, 27 Février 2013

http://www.metamute.org/editorial/articles/limit-self-organisation-greece 

Anna O’Lory est membre de Blaumachen, http://www.blaumachen.gr , qui produit un journal du même nom et qui contribue à la revue SIC – Journal International pour la  Communisation – http://sic.communisation.net/en/start

 « Et je lui répond / Daisy le moment est / extrêmement lourd de conséquences / nous travaillions et nous nous débrouillions / avec des nouveaux billets de banque / et alors nous réalisions que / c’est nous qui fabriquons / les nouveaux billets de banque / alors nous les mangeons / alors nous les chions / et alors nous disons que / nous avons des tonnes de fric… », graffiti, Exarchia, Athènes, Paroles tirés de « Lego » de Lena Platonos, années 80

 

image: «L’économie est blessé, j’espère qu’il meurt», Graffiti, Athènes, c.2012

En Grèce, une résurgence d’auto-organisation dans des conditions de crise se dessine sur un répertoire d’alternatives existantes. Anna O’Lory – membre du groupe et journal Blaumachen  – décrit les caractéristiques centrales de ces initiatives et expose leurs limites intégrantes.

Le récent film d’Anja Kirschner et de David Panos, Substance ultime, influencé par l’oeuvre d’Alfred Sohn-Rethel, fait le lien entre l’argent en tant qu’équivalent universel et les différentes formes de pensées et d’organisation sociales : la quantification de l’activité par le biais d’un équivalent abstrait correspond à l’abstraction dans la pensée et la quantification scientifique. Pour nous, la conséquence importante de cela est que non seulement l’exploitation, mais l’imposition de la comptabilité sur la vie sociale est elle-même dénaturée. L’argent n’est pas critiqué parce qu’il ne correspond pas à la valeur d’une manière assez précise. Il est critiqué précisément pour être ce qu’il est : un équivalent universel qui médiatise les échanges et, en même temps, une forme de valeur. Lire la suite…

Des nouvelles d’Egypte

05/03/2013 4 commentaires

En provenance du site Global Uprising, en anglais seulement!

« Chers Amis et Partisans :
Nous venons d’achever  un nouveau documentaire sur la situation au Caire.
Deux ans après que la révolution en Égypte a commencé, l’agitation continue à travers le pays à mesure que la situation politique et économique empire. Face au gouvernement actuel qui consolide son pouvoir, les revendications de la révolution semblent s’éloigner plus  que jamais.  La révolution a cependant ouvert de nouveaux espaces pour l’action politique, stimulant le débat public sur des questions qui sont en partie non reconnues et non résolues depuis trop longtemps.
Ce court documentaire couvre les motivations des révolutionnaires pour continuer à prendre les rues, les obstacles auxquels ils font face et la tactique qu’ils utilisent. Il éclaire les problèmes économiques et les politiques actuelles que les Égyptiens affrontent, la croissance du mouvement syndical indépendant, les tactiques des Black Blocks et les réponses aux violence contre les femmes. »

Lire la suite…

« La distinction de classe est indissociable de la distinction de genre »

03/03/2013 Aucun commentaire

La revue produite par Incendo « GENRES & CLASSES, l’insurrection généralisée qui détruira les hommes et les femmes » a été reçue avec un succès qui montre à quel point le débat est actuellement central, dans et hors du milieu dans lequel elle a été produite.

La réponse critique de la revue « Théorie Communiste »  a reçu elle aussi un accueil public qui enrichit le débat.
Pour la seule fréquentation de dndf, les chiffres parlent :
– 1070 visites sur l’article qui présente la revue d’Incendo
– 915 visites sur la critique par TC.

Un camarade (extérieur à la revue TC)  a pris l’initiative de produire une brochure papier de cette critique de Théorie Communiste. Elle circule actuellement, distribuée gratuitement.
Si vous êtes intéressés à la faire circuler autour de vous, vous pouvez nous en commander…

« Qu’est-ce que c’est…..l’argent? »‘

03/03/2013 un commentaire

Le collectif « tantqu’il » vient de produitre un quatre pages intitulé « Qu’est ce que c’est …l’argent? ».

En attendant la parution sur leur site, voici un PDF qui le présente.

Tanquil1                                                   Tanquil2