Archive

Archives pour 02/2014

Dans notre série « nous vivons une époque formidable »

28/02/2014 2 commentaires

4374023_7_c654_un-puits-d-extraction-de-gaz-de-schiste-situe_50754e23e32ee3d96347bbb63a424ae8Le patron d’ExxonMobil dit non au gaz de schiste… près de chez lui

C’est l’histoire de l’arroseur arrosé. Celle d’un château d’eau que Rex Tillerson ne veut pas voir aux portes de son ranch, situé à Bartonville, au Texas. Avec une poignée de ses concitoyens, le citoyen américain s’oppose au projet depuis des mois. L’édifice est destiné, en particulier, à alimenter en eau les puits d’extraction de gaz de schiste situés à proximité de cette petite ville prospère proche de Dallas, selon la méthode contestée de la fracturation hydraulique.

La polémique aurait dû rester locale sauf que le propriétaire mécontent, Rex Tillerson, n’est autre que le patron d’ExxonMobil, la plus grosse compagnie pétrolière privée du monde. Lire la suite…

UKRAINE : « Bienvenue en enfer »

27/02/2014 un commentaire

La crise en Ukraine : Iatseniouk est nommé premier ministre à la demande de Maidan, à Kiev.

http://www.bbc.com/news/world-europe-26359150

extraits

« Arseni Iatseniouk a averti que le nouveau gouvernement devait prendre des mesures extrêmement impopulaires »

« Bienvenue en enfer »

Le conseil de Maidan – constitué des groupes de manifestant et de militants – a appelé à un grand rassemblement sur Place de l’Indépendance de Kiev.

Le conseil a proposé au chef du parti de la Fraternité, Arseni Iatseniouk, de présider le cabinet jusqu’aux élections présidentielles anticipées du 25 mai.

M. Iatseniouk – ancien président du Parlement et ministre des Affaires étrangères – a été l’un des principaux leaders de l’opposition  à participer aux premières manifestations de la fin Novembre.

«Nous devons prendre des mesures très impopulaires car le gouvernement précédent et l’ancien président étaient si corrompus que le pays est dans une situation financière désespérée « ,
a déclaré M. Iatseniouk à la BBC Ukraine.

«Aujourd’hui, notre tâche n’est pas de mourir pour l’Ukraine comme c’était la semaine dernière. Aujourd’hui, nous devons travailler pour l’Ukraine ! «  dit Mme Chornovol , qui est aussi une journaliste d’investigation bien connue.

  Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Ukraine « les contradictions de l’insurrection d’EUROMAIDEN »

22/02/2014 10 commentaires

 

Préalable des camarades tchèques de Přátelé Komunizace 

 Pendant des semaines et des semaines, nous observons les événements d’Ukraine, essayant de trouver le sens de ce qui s’y déroulait, à Kiev et dans d’autres villes. Nous avons lu bien des textes, commentaires et interviews et discuté sur Maiden,(1) mais nous ne sommes toujours parvenus qu’à nous poser d’autres questions. Ainsi, quand  nous avons trouvé la possibilité d’être en contact avec des camarades ukrainiens nous avons tenté d’en tirer  le mieux possible pour y répondre. Le résultat de cet effort et grâce à la bonne volonté et à la patience de Denis de la branche de Kiev du syndicat ouvrier autonome (Autonomous Workers Union) (2)  nous avons pu parvenir à ce qui suit. Nous espérons qu’il vous apportera une vision utile du mouvement Maidan et de son contexte.

Vratislav : Depuis presque trois mois un mouvement a commencé à se développer en Ukraine et est devenu réellement massif , se répandant de Kiev vers les autres régions de l’Ukraine. Il a impliqué  à Kiev l’occupation permanente du parc de l’Indépendance et de la zone urbaine environnante, et, dans une bonne partie du pays.  des émeutes, des occupations ou blocage de bâtiments de l’administration ou officiels C’est notoire qu’on y trouve une forte implication d’organisations d’extrême droite et la prévalence parmi les protestataires d’une certaine idéologie nationaliste traditionnaliste. Ce mouvement dénommé « Maidan »  ou  « Euromaidan »  d’après le nom du lieu occupé et celui de la revendication  initiale que le gouvernement ukrainien ratifie le traité conduisant à l’admission de l’Ukraine dans l’Union Européenne. Pourtant, rapidement cette revendication a été remplacée par une autre, une revendication destinée à permettre de mobiliser un plus grand nombre, celle de renverser le président Ianoukovitch,(3) son gouvernement  et un appareil d’Etat corrompu. Est-ce que cette description correspond à la réalité ou y manque-t-il quelque chose ? Je veux dire, si le présent clan au pouvoir est contesté, est-il réellement contesté par  une majorité  de gens qui voudraient définitivement voir l’Ukraine prendre «  la voie occidentale » ? Est-ce que le mouvement Maiden à Kiev et dans tout le pays est absolument unifié sur cette question d’un « ultra optimisme européen » ?

Denis : Oui, ton aperçu est plus ou moins correct. Mais tu dois comprendre que, depuis le début du mouvement, les gens ont une vision très particulière de l’Europe. Ils y voient une société très utopique – une société sans corruption, avec des salaires élevés, une sécurité sociale, le règne de la loi, des politiciens honnêtes, des visages souriants, des rues propres, etc.- et appellent cela l’UE. Et quand on essaie de leur dire que l’UE n’a actuellement rien à voir avec cette  vision idyllique , que des gens en Europe présentement brûlent des drapeaux européens et protestent contre l’austérité, etc . ils répliquent : « Préféreriez-vous vivre en Russie ? » Depuis le début les protestations sont bienorientées par la fausse conscience d’un « choix de civilisation », par le modèle idéologique nationaliste qui ne laisse aucune place à des revendications de classe. C’est le résultat d’une hégémonie culturelle bourgeoise, au sens Gramscien (4) et c’est le principal problème de la lutte que nous devons mener  dans ce pays dans les prochaines années (ou même dans des décennies) Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Récréation, clin d’oeil!

21/02/2014 Aucun commentaire

Haro sur les migrants

18/02/2014 Aucun commentaire


Emeutes dans un centre de rétention au large de l’Australie

Le Monde.fr avec AFP | 18.02.2014

Le centre de rétention de réfugiés sur l’île de Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui accueille des immigrés tentant de rejoindre l’Australie, est le théâtre d’émeutes depuis quarante-huit heures, causant la mort d’une personne et en blessant 77 autres, dont 13 grièvement.

La mort d’un réfugié est une « tragédie », a dit le ministre de l’immigration australien Scott Morrison, « mais la situation était très dangereuse. Les gens ont décidé de protester d’une façon très violente et de s’exposer à un grand danger en sortant du centre ».

Selon Ian Rintoul, responsable d’un groupe de défense des réfugiés, les heurts sont le fait de locaux, mécontents de la présence des réfugiés, qui ont attaqué le centre. Des hommes armés de machettes, de bâtons et de pierres ont forcé l’enceinte du camp, a-t-il assuré. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

BOSNIE : C’est pourquoi les bâtiments devaient brûler. C’est pourquoi les voitures devaient brûler

15/02/2014 Aucun commentaire

« Je les emmerde , ils gagnent trois mille cinq cents par mois »

Fuck themthey make three and a half thousand a month | Bosnia 

Par Faruk Šehić

Que s’est il réellement passé ce vendredi 7 Février, quelle est cette force sauvage qui a réveillé  le peuple et pris le contrôle des rues environnant les bâtiments de la Présidence de Bosnie-Herzégovine et le Canton de Sarajevo ? La veille, ça avait commencé devant le bâtiment du gouvernement cantonal au cours d’une  manifestation des travailleurs. Une vidéo amateur sur Internet montre la brutalité de la police et son incapacité à faire face à la situation qui a dégénéré rapidement. Il était à prévoir que le vendredi serait encore pire, avec encore plus de tension que le premier jour où le soulèvement a commencé à travers les rues de Tuzla . Vers midi, le vendredi, le bâtiment du gouvernement cantonal de Tuzla a été incendié. Après avoir vu ça à la télévision d’Etat, je me suis dirigé vers le centre- ville.

J’habite à quelques minutes de la Mairie de Centar / canton de Sarajevo. Au carrefour près de la mosquée d’Ali Pacha, la scène était déjà chaotique. Beaucoup de gens dans tous les sens. Le trafic a cessé. Près de Koševski Potok, à côté du bâtiment cantonal, une légère fumée fine se répand. J’allais le long du ruisseau jusqu’à l’arrêt de tram de Skenderija. A l’arrêt du Tram, Le kiosque  était détruit, le toit de verre de l’arrêt répandu à terre, blanc comme neige. De l’autre coté de la rivière Miljacka, les gens stationnent et regardent. En face de l’immeuble cantonal, quelques milliers de personnes se sont rassemblées. La porte de l’entrée principale brûle. Le génie appelé rébellion était sorti de sa bouteille et il n’y en avait aucun contrôle. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

A paraître : Caliban et la sorcière de Silvia Federici

14/02/2014 Aucun commentaire

A paraître en avril aux éditions Entremonde en co-édition avec les éditions Senonevero

arton44

Silvia Federici

Caliban et la sorcière. Les femmes, les corps et l’accumulation primitive

Essai traduit de l’anglais (États-Unis) par le collectif Senonevero, sous la supervision de Julien Guazzini

Présentation

Silvia Federici revisite ce moment particulier de l’histoire qu’est la transition entre le féodalisme et le capitalisme, en y introduisant la perspective particulière de l’histoire des femmes.

Elle nous invite à réfléchir aux rapports d’exploitation et de domination, à la lumière des bouleversements introduits à l’issue du Moyen Âge. Un monde nouveau naissait, privatisant les biens autrefois collectifs, transformant les rapports de travail et les relations de genre. Ce nouveau monde, où des millions d’esclaves ont posé les fondations du capitalisme moderne, est aussi le résultat d’un asservissement systématique des femmes. Par la chasse aux sorcières et l’esclavage, la transition vers le capitalisme faisait de la modernité une affaire de discipline. Discipline des corps féminins dévolus à la reproduction, consumés sur les bûchers comme autant de signaux terrifiants, torturés pour laisser voir leur mécanique intime, anéantis socialement. Discipline des corps d’esclaves, servis à la machine sociale dans un formidable mouvement d’accaparement des ressources du Nouveau Monde pour la fortune de l’ancien.

Le capitalisme contemporain présente des similitudes avec son passé le plus violent. Ce qu’on a décrit comme barbarie et dont aurait su triompher le siècle de la raison est constitutif de ce mode de production : l’esclavage et l’anéantissement des femmes n’étaient pas des processus fortuits, mais des nécessités de l’accumulation de richesse. L’auteur attire notre regard sur la situation actuelle et sur ses mécanismes en nous invitant à partager son regard d’historienne et de féministe.

Silvia Federici (née en 1942 à Parme en Italie) est une universitaire américaine, enseignante et militante féministe radicale. Elle est professeure émérite et chercheuse à l’Université Hofstra à New York.

Une nouvelle mise à jour sur la situation en Serbie, peut-être pas si mineure

12/02/2014 Aucun commentaire

article mis à jour le 12 février à 16h

http://libcom.org/news/protests-bosnia-07022014

 À Kraljevo, grande ville carrefour, les travailleurs des deux usines principales, qui étaient en grève depuis six mois, ont bloqué la voie ferrée. Les travailleurs sont majoritairement auto-organisés, aucun syndicat jaune ne les organise, et bien qu’il n’y ait pas un mot sur la  Bosnie ou de solidarité avec le mouvement, le choix de la journée pour agir est intéressant.

 Ce qui est également intéressant c’est que bien que Kraljevo soit un carrefour économique très important, cette ligne de chemin de fer en particulier transporte les voitures de l’usine Fiat, cette grève est largement ignorée par les grands médias.


Montée de la colère ouvrière en Serbie ?

Alors qu’à Kraljevo, les ouvriers de l’usine de Wagons bloquent ce 12 février la ligne de chemin de fer, plus d’un millier de travailleurs de l’usine Jumko de Vranje ont bloqué ce même jour l’autoroute Belgrade-Skopje au niveau du village de Bresnica.

 serbie greve

Les ouvriers réclament le paiement de leurs salaires et l’obtention de leurs droits à l’assurance maladie. En grève depuis le 13 janvier, ils ont commencé à radicaliser leur action le 5 février en manifestant devant l’assemblée de Vranje.

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Argentine : la crise au quotidien

12/02/2014 Aucun commentaire

Les supermarchés mettent un système d’alarme dans le fromage râpé et les boîtes de thon

Supermercados colocan alarma antirrobo en el queso rallado y las …

argentien

L’utilisation d’alarmes, communs sur les vêtements locaux, c’est récemment étendu aux supermarchés, qui ont placé des capteurs sur les produits alimentaires de base comme le thon ou le fromage.

Sources d’une grande chaîne de supermarchés, le journal La Nacion signale qu‘«il est courant dans certains magasins de protéger certains produits sensibles » et que le « chef d’entreprise détermine quels produits protéger contre le vol. »

La chose drôle est que les nouvelles mesures s’appliquent aux produits qui valent moins de 100 pesos.

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Bruit de bottes en Bosnie-Herzégovine

10/02/2014 Aucun commentaire

LES EMEUTES

OHR : Envoyer les troupes de l’UE en Bosnie ?

dimanche 9 février 2014 par BH Info – 

La situation actuelle en Bosnie-Herzégovine est la pire depuis la fin de la guerre en 1995, a expliqué le Haut Représentant en Bosnie-Herzégovine, Valentin Inzko. Il évoque la possibilité d’envoyer les troupes de l’Union Européenne dans le pays.

Cette information a provoqué un choc dans l’opinion publique. « L’OHR n’a jamais réagi face à l’apartheid, des fascismes locaux, ethniques et politiques, il n’a pas réagi pour protéger les droits des minorités ou pour comprendre des grèves contre la misère, pas plus pour faire quelque chose face à des tentes dressées depuis des mois ou pour agir contre des attaques des nationalistes contre l’Etat de Bosnie-Herzégovine… Pourquoi ? » se demande Nedzad Ibrasimovic, dans un article publié dans Al Jazeera Balkans.

Depuis son arrivée en Bosnie, « au lieu de permettre à l’Etat bosnien de créer de nouvelles valeurs sociales » en développant l’économie, l’éducation et en réformant la Constitution, l’OHR n’a fait que renforcer la police, l’armée et la justice, ce qui pour autant n’a pas empêché la criminalité, le népotisme et la corruption de se développer dans le pays.

La stratégie du Bureau du Haut Représentant consisterait, selon l’auteur, à maintenir la Bosnie-Herzégovine « ni en paix ni en guerre », dans un état de dépendance. « La Bosnie-Herzégovine ne doit pas être un état libre », explique-t-on,« mais dirigée par les idiots politiques qui vont l’endetter de plus en plus auprès du FMI » afin que le pays soit « maintenue sur des appareils jusqu’à ce qu’elle soit un jour débranchée ».

Dans ce contexte, pour l’OHR, l’idée d’envoyer des troupes de l’Union Européenne en Bosnie-Herzégovine correspondrait, selon l’auteur, à la volonté de faire ramener de nouveau le pays dans un statut quo dans lequel il se trouve depuis 23 ans, ce à quoi les manifestants se sont justement levés.

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Lettre de Bosnie-Herzégovine

09/02/2014 Aucun commentaire

Nous publions une des « proclamations » en provenance de Bosnie-Herzégovine trouvée sur le site «  le jura libertaire » The Demands of the People of #Tuzla, #Sarajevo & #Bihac (English) elles montre ce à quoi un mouvement insurrectionnel sera confronté. ( cf Le pas suspendu de la communisation – riff-raff »)

–      Une lutte pour « ramener à la raison » les fractions du prolétariat les plus actives dans l’expropriation du capital, sera d’autant plus violente qu’elle se présentera comme la défense de la révolution démocratique, refusant que des « minorités » ne compromettent les acquis de la majorité.

–      L’action de la classe capitaliste pourra être tout autant militaire que faite de contre-mesures sociales et de constructions de conflits fondés sur les capacités du mode de production capitaliste

–      se constituera une instance para-étatique, pour défendre ce qui, à ce moment-là, apparaîtra comme des acquis et comme des éléments de la constitution d’une possible nouvelle économie.

Les éléments les plus significatifs de cette lettre ont été mis en gras

———————–

Les demandes des personnes de # Tuzla, Bihac et Sarajevo # # (Inglese)

La situation en Bosnie-Herzégovine est en train de changer rapidement. De nombreux gouvernements cantonaux ont déjà démissionné et on peut s’attendre à de nouvelles manifestations Top dans les prochains jours. Les autorités de Bosnie-Herzégovine ont déjà commencé à faire une campagne concertée de désinformation sur les causes de ces manifestations et de leurs objectifs. Dans un effort pour soutenir la lutte des travailleurs et des étudiants en Bosnie-Herzégovine, je publie ici les traductions de demandes émises par les représentants du peuple de Tuzla, Sarajevo et Bihac Inglese, habilement traduits par mes collègues Konstantin Kilibarda (Tuzla) et Marina Antić (Sarajevo, Bihac). Les textes originaux peuvent être consultés ici, ici et ici.

Tuzla

DECLARATION 7 February 2014.

Aujourd’hui à Tuzla un nouvel avenir est créé! Le gouvernement a présenté sa démission, qui a été la première demande des manifestants et crée les conditions pour la poursuite de la résolution des problèmes existants et la réalisation du reste des revendications des travailleurs ainsi.

La colère accumulée et la rage sont les causes du comportement violent. L’attitude des autorités a conduit au fait que la situation a dégénéré à Tuzla. Maintenant, dans cette nouvelle situation, nous devons  concentrer cette colère et cette rage sur la construction d’un système productif et utile de gouvernement.

Nous invitons tous les citoyens à soutenir la mise en œuvre de ces exigences:

1 . Le maintien de l’ordre public dans la coopération des citoyens, la police et la protection civile, afin d’éviter toute criminalisation, la politisation et la manipulation de toute protestation.

2. L’établissement d’un gouvernement technique, composé de professionnels, membres non-politiques parti, les gens sans compromis, qui n’ont pas eu un seul mandat à n’importe quel niveau de gouvernement, ce qui entraînerait le canton de Tuzla à l’élection de 2014. Le gouvernement a le devoir de soumettre des plans hebdomadaires et des rapports sur les activités et atteindre les objectifs fixés. Le travail du gouvernement sera suivi par tous les citoyens intéressés.

3. Résoudre, par une procédure d’urgence, les questions de la régularité de la privatisation des sociétés suivantes: « Dita », « Polihem », « Poliolhem », « Gumara » et « Konjuh », et:

◦ lier la durée du service et assurer des soins de santé pour les travailleurs;

◦ poursuivre les criminels économiques et tous les acteurs qui y ont participé;

◦ saisir les avoirs acquis illégalement;

◦ annuler les contrats de privatisation;

◦ faire une révision de la privatisation;

rendre les usines aux ouvriers et les placer sous le contrôle des autorités publiques afin de protéger l’intérêt public, et commencer la production dans les usines où possibles.

4. Équilibre entre les salaires des représentants du gouvernement pour les salaires des employés dans les secteurs public et privé.

5. Annulation des paiements supplémentaires aux représentants du gouvernement, que le revenu personnel, sur la base de la participation à des commissions, comités et autres organes, ainsi que d’autres compensations excessives et injustifiées que les travailleurs des secteurs public et privé n’ont pas.

6. La suppression du salaire des ministres et éventuellement d’autres représentants du gouvernement, qui reçoivent des paiements de salaires après l’expiration ou la résiliation de leur mandat.

Cette proclamation est apportée par les travailleurs et les citoyens de Tuzla Canton, pour le bien de nous tous.

7th Février 2014

 

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Bosnie-Herzégovine : des flics rejoignent les manifestants

08/02/2014 Aucun commentaire

Les agents de Tuzla ont rejoint les manifestants qui ont incendié les sièges à Mostar des partis nationalistes SDA et le HDZ

Traduction automatique à partir du croate

http://lupiga.com/vijesti/potpuni-kaos-u-bih-gore-zgrade-kantonalnih-vlada-u-tuzli-sarajevu-zenici-protestira-se-u-gotovo-svim-vecim-gradovima-zemlje

 La scène à Tuzla. (PHOTO: fmjam, Facebook)

. Les unités spéciales du MUP savoirs traditionnels ont enlevé leur casque et bouclier et rejoignent les gens, en tant que citoyens accueillis sous les applaudissements enthousiastes, serrant des mains et embrassant les membres de la police. Ils sont tombés et baisers.

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Bosnie : affrontements entre chômeurs et flics

06/02/2014 un commentaire

Mise à jour le vendredi 7

A Sarajevo, un millier de «protestataires ont cassé les fenêtres et ont mis le feu aux guérites des gardiens et aux locaux» de l’immeuble abritant l’administration régionale, a rapporté la télévision officielle locale.

16 heures : le siège de la Présidence, à Sarajevo, est également en flammes.

A Zenica (centre), des échauffourées ont éclaté entre environ 3.000 manifestants et forces de l’ordre, faisant cinq blessés parmi les policiers, selon l’agence officielle Fena.

Bosnie: plus de 130 blessés dans une violente manifestation

AFP 6 FÉVRIER 2014 À 23:41

Des manifestants lancent des pierres sur des policiers lors d'une manifestation contre la dégradation de l'économie bosniaque, le 6 février 2014 à Tuzla (nord) Des manifestants lancent des pierres sur des policiers lors d’une manifestation contre la dégradation de l’économie bosniaque, le 6 février 2014 à Tuzla (nord) (Photo AFP

Plus de 130 personnes, en majorité des policiers, ont été blessées jeudi lors d’une violente manifestation en Bosnie où des milliers de personnes ont protesté dans plusieurs villes contre la dégradation de l’économie dans ce pays où le chômage touche plus de 40% de la population.

«Trente manifestants et 104 policiers ont été admis tout au long de la journée au centre des urgences de Tuzla (nord-est). Ils présentaient des blessures causées par des objets durs et aussi à cause de l’irritation des yeux par des gaz lacrymogènes», a déclaré à l’AFP Adis Nisic, porte-parole de cet établissement.

Un précédent bilan faisait état de 32 blessés.

Quelque 7.000 personnes, selon les médias locaux, 2.000 selon la police, ont protesté pour le deuxième jour consécutif à Tuzla. Ils ont forcé un cordon de police antiémeute qui empêchait l’accès au siège de l’administration régionale.

Les manifestants ont lancé des pierres et des torches enflammées contre des policiers et l’immeuble, brisant toutes les fenêtres, selon les images diffusées par plusieurs chaînes locales de télévision.

«J’ai 28 ans et je suis au chômage depuis dix ans. Je ne peux pas nourrir mon fils!», s’est exclamé un manifestant. «Nous n’avons rien à manger. Et vous?» pouvait-t-on lire sur une des pancartes portées par des manifestants.

———–

« Le rassemblement, qui a dégénéré en révolte, avait commencé de façon assez ordinaire « 

mais peut être que les ouvriers ne se satisfont plus de cet « ordinaire » 

Le Courrier des Balkans

Bosnie-Herzégovine : Tuzla se révolte contre la misère et le chômage

De notre correspondant à Sarajevo

Mise en ligne : jeudi 6 février 2014

 

A Tuzla, au nord-est de la Bosnie-Herzégovine, une manifestation de chômeurs a dégénéré ce mercredi, faisant une vingtaine de blessés et autant d’arrestations. Dans un pays où la situation sociale est critique, cet événement pourrait bien marquer le début d’une grande vague de protestations. Déjà, une manifestation est prévue à Sarajevo ce jeudi, en soutien aux concitoyens de Tuzla.

Par Andrea De Noni

« Tuzla à genoux » titre Slobodna Bosna, l’un des principaux hebdomadaires de Bosnie-Herzégovine. Le bilan final des violences de mercredi est en effet très lourd : 23 manifestants ont été blessés, 27 autres ont été arrêtés par la police. Le rassemblement, qui a dégénéré en révolte, avait commencé de façon assez ordinaire : quelques centaines de personnes, principalement des travailleurs au chômage réunis à travers le groupe Facebook « 50 000 personnes dans les rues pour un futur meilleur », se sont données rendez-vous en face de l’édifice du gouvernement du Kanton Sarajevo pour se plaindre de leur situation.

Mais la manifestation a dégénéré très rapidement. Les manifestants ont commencé par jeter des pierres et des œufs sur la façade du bâtiment gouvernemental. Par la suite, face au refus du Premier ministre de les rencontrer, les manifestants ont décidé de forcer le cordon de police pour entrer dans l’édifice. Déjà lors de ce premier corps-à-corps, un policier et un journaliste ont été blessés.

Immédiatement, le comité cantonal de la Confédération des syndicats indépendants, qui avait soutenu la manifestation, a décidé de se distancier des manifestants, pendant que l’administration du canton annonçait « ne pouvoir absolument rien faire pour résoudre les problèmes de ces chômeurs ». « Les manifestants demandent au gouvernement de rétribuer des dizaines de personnes », peut-on lire dans le communiqué officiel, « ce qui est absolument impossible ». Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Remake Argentina

05/02/2014 un commentaire

LE MONDE | 

L’« enfer » des Argentins face à la flambée des prix

 

Plus d’une décennie après la débâcle de 2001, qui avait débouché sur l’un des plus importants défauts de paiement de l’histoire (75 milliards de dollars, soit 55,5 milliards d’euros), l’Argentine affronte une nouvelle crise financière.

Les prochaines semaines seront cruciales pour le gouvernement, qui a dévalué le peso, la devise nationale, de 13 % jeudi 23 janvier et assoupli partiellement l’accès des ménages aux dollars. Toute la question est de savoir si ces mesures permettront d’enrayer la fonte des réserves de change, désormais passées sous le seuil symbolique des 30 milliards de dollars.

A Buenos Aires, les prix flambent. Des produits alimentaires jusqu’aux biens électroménagers, en passant par les transports. Le quotidien est angoissant pour la grande majorité des Argentins qui doivent adapter leur budget à une inflation galopante (autour de 30 %), très loin des chiffres officiels (10 %).

Des produits de base ont disparu des gondoles des supermarchés. De nombreux commerçants n’affichent plus d’étiquettes sur des produits dont les prix s’envolent presque tous les jours. Certains clients, consternés, achètent un ou deux articles ; d’autres repartent, effarés, à la recherche de meilleurs prix. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Haro sur les chômeurs

05/02/2014 Aucun commentaire

http://www.liberation.fr/economie/2014/02/03/comment-un-sondage-oriente-s-en-prend-aux-chomeurs_977334

extrait

Dans une enquête BVA publiée ce week-end, (1er et 2 février) l’opinion française semble favorable aux mesures drastiques de réduction des droits des chômeurs prônées par la CGPME.

Et si finalement, les chômeurs ne l’étaient pas aussi, pour une bonne part, à cause de leur «paresse». Autrement dit, incités par un régime d’assurance chômage trop généreux, à préférer l’oisiveté plutôt que le retour à l’emploi. Cette petite musique de fond, distillée depuis plusieurs années, notamment depuis l’ère Sarkozy sous le label «assistanat», revient en force

«Radier automatiquement les chômeurs qui refusent plus de deux offres raisonnables d’emploi». Problème pour cette question : cette disposition est déjà en vigueur

«Rendre les allocations dégressives à partir d’un an». De fait, selon l’Unedic, la durée moyenne d’indemnisation est déjà inférieure à un an, puisqu’elle se situait, en 2012, à 10 mois.

 la quasi-totalité des personnes indemnisées (95%) touchent moins de 2 000 euros par mois et 50% moins de 1 000 euros. L’allocation moyenne versée n’est en réalité que de 1108 euros brut (en décembre 2012), soit un niveau, en net, proche du seuil de pauvreté (977 euros en 2011).

——————–

Belgique le flicage commence tôt

L’Onem contrôle même les jeunes qui ne touchent pas d’allocations

7sur7  – ‎3 février 2014

L’Office national de l’emploi (Onem) contrôle depuis lundi les jeunes qui ont terminé ou quitté l’école et qui ne touchent pas encore d’allocations.

Et s’ils ne font pas de recherches suffisantes, ils ne toucheront pas d’allocations au moment où ils y auront droit.

 

Categories: Nouvelles du monde Tags:

un nouveau site : nofric nowar – full communism

04/02/2014 Aucun commentaire

un site on l’on trouve des films et des sélections de livres

nofric nowar

full communism

fullcommunism