“Ukraine 2022”

24/03/2022 6 commentaires

Traducción al español a continuación del texto. dndf

« La chute du régime soviétique amènerait infailliblement celle de l’économie planifiée et, dès lors, la liquidation de la propriété étatisée. Le lien obligé entre les trusts et entre les usines au sein des trusts se romprait. Les entreprises les plus favorisées seraient livrées à elles-mêmes. Elles pourraient devenir des sociétés par actions ou adopter toute autre forme transitoire de propriété telles que la participation des ouvriers aux bénéfices. Les kolkhozes se désagrègeraient en même temps et plus facilement. La chute de la dictature bureaucratique actuelle sans son remplacement par un nouveau pouvoir socialiste annoncerait ainsi le retour au système capitaliste avec une baisse catastrophique de l’économie et de la culture. »

(Trotski, La révolution trahie, éd. Grasset 1936, p.283 – traduction Victor Serge).

Ukraine 2022

            L’invasion de l’Ukraine par la Russie n’est pas une guerre mondiale, mais c’est une guerre au niveau mondial.

Dans la crise, la restructuration est en panne

Chaque phase du mode de production capitaliste inclut sa mise en forme militaire, le rapport d’exploitation comme lutte des classes est tout autant économique que politique et militaire. Dans la subsomption réelle du travail sous le capital, toutes les guerres opposent non seulement deux ennemis poursuivant des buts antagoniques, mais surtout deux ennemis constitués et construits par la polarisation d’une même contradiction, chacun en représentant un pôle et chacun ayant en lui-même l’existence et la nécessité de l’autre. Lire la suite…

★ LETTRES D’UKRAINE // PARTIE 1 ★

20/03/2022 3 commentaires

A lire le premier épisode de nos Lettres d’Ukraine. Un entretien au long cours avec A., un jeune révolutionnaire ukrainien, à propos de la guerre et de ses répercussions.

★ LETTRES D’UKRAINE // PARTIE 1 ★

18.03.2022

Le traitement médiatique mainstream de l’invasion de l’Ukraine par la Russie ne nous convient pas. Las des grandes analyses géopolitiques, des débats à propos des rôles joués par l’OTAN, l’U.E. et le concert des nations en général, nous avons voulu expérimenter un nouveau format. Nous avons donc préféré prendre le temps de donner longuement la parole à A., un jeune ukrainien, étudiant en informatique, féru d’histoire, de pensée critique et passionné de révolution. Nous entamons aujourd’hui avec lui une série d’entretiens qui paraîtra sur Tous Dehors chaque semaine jusqu’à ce que la conversation s’épuise. Ce qui ne semble pas être pour bientôt tant ce qu’il nous livre dans ce premier entretien nous a paru profondément marquant. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Blog DDT21 : « Covid, crise et résilience capitalistes »

20/03/2022 un commentaire

 

Dernier texte mis en ligne sur DDT21

« Covid, crise et résilience capitalistes »

En 1919, la grippe dite espagnole, qui entre 1918 et 1921 tua entre 20 et 50 millions de personnes, tenaient peu de place dans les débats des délégués venus du monde entier pour préparer ce qui allait devenir le Traité de Versailles. Début 2022, on approche de 5,8 millions de morts du Covid. Les pandémies d’autrefois pouvaient être plus graves (le sida a fait 33 millions de victimes), mais leurs effets sur la politique mondiale étaient nettement moindres: il a fallu le développement capitaliste au cours du XXe siècle pour unifier véritablement la planète.

En 2020, pendant quelques semaines, voire davantage, 3 milliards d’adultes se sont trouvés oisifs ou en télé-travail, et 1,6 milliard de jeunes ont vu leur scolarité interrompue. Plutôt que de lockdown (confinement), l’historien Adam Tooze préfère parler de shutdown (arrêt, ou coupure) : dès la fin février, avant les mesures gouvernementales, la circulation des capitaux avait ralenti, on enregistrait un choc financier, une chute boursière, une baisse des investissements, et la fermeture d’entreprises ou leur passage au temps partiel. Selon Tooze, le lockdown étatique aurait moins précédé que suivi le shutdown économique. En tout cas, la contraction mondiale du commerce et de la production a été plus rapide qu’au lendemain du krach de 1929. Lire la suite…

Revue Chuang : « La question chinoise »

09/03/2022 2 commentaires

Traduction d’une nouvelle série publiée sur le blog de la revue Chuang

« La question chinoise »

« Lorsque l’on parle d'”économie”, il est depuis longtemps nécessaire d’acquérir au moins une connaissance de base de la Chine. Ces dernières années, cela est devenu de plus en plus inévitable. Aujourd’hui, il n’est pas exagéré de dire que presque aucune conversation politique ne peut avoir lieu sans qu’il soit nécessaire de “peser” sur ce que nous appelons la “question chinoise” – qui est en fait une série de questions relatives au caractère actuel de l’État chinois, aux luttes sociales qui existent dans le pays, aux perspectives de l’économie chinoise, au déclin supposé de l’hégémonie américaine, au rôle des investissements chinois dans les pays pauvres, à l’impact que tout cela aura sur l’environnement, etc. Ce phénomène est particulièrement visible dans les médias, où un certain genre de « sino-futurisme » sombre, basé sur la manie du click, s’est imposé. Ici, les tropes orientalistes classiques du “péril jaune” sont reformatés en mythes d’un État totalitaire omnipotent cherchant à coloniser le monde avec ses industries d’État suralimentées et sa population massive, lavée au cerveau dans un nationalisme irréfléchi. Vous êtes probablement familier avec le genre. Lire la suite…

Ukraine « Il n’y a pas de « on » 

06/03/2022 Comments off

Trouvé sur le FB de AC, dndf

« Il n’y a pas de « on »

 « A l’usage de ceux qui se réjouissent des sanctions économiques prises contre la Russie, il est peut-être bon de rappeler que l’inflation et la récession, si elles peuvent éventuellement « augmenter le mécontentement populaire » et affaiblir le pouvoir en place, ont pour première conséquence de rendre plus cher et donc de diminuer ce qu’il y a dans le fameux « panier de la ménagère », et ce d’abord chez tous ceux dont la première préoccupation n’est pas de sauvegarder leurs économies, mais de manger tous les jours, qu’ils soient Ukrainiens ou Russes. Et desquels on va attendre, en plus de ça, qu’ils descendent dans la rue pour faire le ménage politique, ça commence à faire de grosses journées pour les bons « peuples ».

La guerre économique tue aussi, un peu plus lentement que les bombes, mais tout aussi sûrement. L’économie, d’ailleurs, contrairement aux chars d’assaut, n’a même pas besoin de la guerre pour tuer, cela aussi est bon à rappeler. 

Quoi qu’il en soit, d’accord a minima pour dire « Non à la guerre », mais alors à toutes les guerres, et en étant d’abord avec ceux qui les subissent au premier chef, de tous les côtés de toutes les frontières. Et s’il faut finalement prendre les armes, que ça ne soit jamais au nom d’un drapeau.

Mais je ne vois pas en quoi nous serions, comme prolétaires, ou disons sujets du capital, et/ou a fortiori comme communistes, en devoir de chercher ou choisir une « alternative satisfaisante » à cette lutte entre l’aire européenne d’accumulation, ses règles douanières et ses accords commerciaux sous domination franco-allemande et l’aire d’accumulation eurasiatique sous domination russe. Il n’y a pas de « contre-pouvoir » au niveau des Etats, que du pouvoir, ou alors on pense que la police est là pour nous protéger, c’est la même logique. C’est leurs affaires, leurs bombes, leurs capitaux, on se les prend en travers de la gueule sous formes de bombes ou de restrictions, prolétaires ukrainiens, russes, et demain (allez, aujourd’hui) si le prix du gaz explose encore plus, et celui des denrées de base avec, prolétaires français, allemands, etc. On nous gave en ce moment H24 avec des problèmes géopolitiques qui ne sont pas les nôtres, et CA précisément c’est le nationalisme, et c’est le pourquoi du nationalisme et de la propagande dans toutes les guerres : faire qu’on pense comme si on était du côté du manche. Le problème des prolétaires ukrainiens, ce n’est pas la Russie et l’agression russe, mais leur gouvernement et leur bourgeoisie, et le fait d’être pris au centre d’une guerre économique pour savoir par qui et comment ils vont être exploités, toute autre logique ne conduit qu’à la justification du nationalisme et de toutes les guerres capitalistes.

La question n’est pas « on fait quoi face à l’agression russe », on n’a pas à répondre à cette question parce qu’elle ne nous est pas posée mais imposée, par les Russes, par l’Europe, par l’Etat ukrainien, c’est-à-dire au bout du compte par le capital. Il n’y a pas de « on ». Les réponses ne nous appartiennent pas plus que les questions une fois qu’on est entrés dans cette logique. Il faudrait trouver nos propres questions avant d’être débordés par celles des autres, et ça ça serait vraiment urgent. Ca n’est pas gagné, on dirait.”

Autour de “En guerre(s) pour l’Algérie”

02/03/2022 Aucun commentaire

Un camarade témoigne

La chaine ARTE présente, les 1° et 2 mars 2022, une série de reportages et d’entretiens sur les mémoires diverses de la guerre d’Algérie, « En guerre(s) pour l’Algérie ».

Comme dans tout reportage, le montage a sélectionné tel ou tel moment des témoignages des participant(e)s, au grè de la pertinence jugée par les réalisateurs.trices. L’INA propose sur son site l’intégralité de ces témoignages.

Il se trouve que parmi ces témoins se trouve un de nos camarades dont le parcours complètement atypique et exceptionnel peut intéresser beaucoup de monde autour de nous….
Stive, pied noir de Tunisie, puis engagé volontaire, parachutiste, embarqué dans la guerre d’Algérie, devient mercenaire sur divers théâtre de guerres sales dans le monde. Au début des années 70, devenu salarié, il change de vie et milite à l’extrême gauche. En 90 il rompt avec le gauchisme et rejoint les gauches communistes, avec un regard critique acéré sur ses engagements passés.

Il est aujourd’hui un compagnon de route de la revue « Théorie Communiste » et de dndf. Son témoignage est passionnant, tant sur un plan historique que personnel. Vous le trouverez ici en intégralité.

https://entretiens.ina.fr/guerres-algerie/Stive-Modica/stive-modica

UKRAINE « Du moins, si l’on veut être matérialiste. » la version complète, revue et augmentée

02/03/2022 un commentaire

Lu sur facebook

Voici la version complète, revue et augmentée de l’article :

« SUR L’UTILITÉ (OU LA FUTILITÉ) DES APPELS INTERNATIONALISTES – POST-SCRIPTUM »

« Une dernière considération : nous sommes aujourd’hui confrontés à un conflit doublement asymétrique. D’une part, la confrontation entre la Russie et l’Ukraine est impitoyable, tant sur le plan économique que sur le plan de la puissance militaire – une raison de plus, dit en passant, pour que les prolétaires ukrainiens désertent la guerre (l’intention de l’Occident de faire de l’Ukraine une sorte de nouvel Afghanistan est évidente, dans l’espoir que la Russie finisse par s’y enliser, prolongeant ainsi indéfiniment le massacre). D’autre part, l’Ukraine représente la tête de pont de l’impérialisme euro-américain, dans sa tendance désormais historique à étendre son influence vers l’est, en réduisant la Russie à des conseils plus doux (lire : politique de *confinement*). Il ne faut cependant pas oublier que les deux pays directement impliqués dans le conflit, la Russie et l’Ukraine, sont pour le moins en retrait sur le marché mondial et dans la division internationale du travail : l’Ukraine, après des années de traitement “sang et larmes” imposé par les plans d’ajustement structurel du FMI, est réduite au statut de pays sous-développé du sud du monde (économie ruinée, salaires de misère, taux de chômage et d’émigration très élevés). Quant à la Russie, elle n’est aujourd’hui guère plus qu’un exportateur de matières premières – à l’exception des industries militaire, nucléaire et pharmaceutique – aux mains d’une oligarchie de magnats (sans oublier qu’elle dispose d’un arsenal nucléaire qui n’est surpassé que par celui des États-Unis). Dans ce contexte, exhorter au défaitisme, voire le lier à une perspective révolutionnaire – dans l’éternelle et immuable répétition du schéma de 1917 – est non seulement assez stérile en soi, mais aussi un peu ridicule. »

UKRAINE « Du moins, si l’on veut être matérialiste. »

SUR L’UTILITÉ (OU L’INUTILITÉ) DES APPELS ANTI-GUERRE INTERNATIONALISTES

Les appels à la désertion, au défaitisme et au sabotage de la guerre des deux côtés, lancés ces jours-ci par de nombreux milieux, sont certainement la seule position viable, du point de vue de la classe. Elles sont donc louables et partageables – et certainement beaucoup plus dignes que l’anti-impérialisme unilatéral de ceux qui se sentent obligés à chaque fois de soutenir l’impérialisme “plus faible”. Cela, du moins, en principe. Mais de tels appels risquent d’être, en substance, sinon “idéologiques”, du moins complètement stériles. Il y a essentiellement deux raisons à cela, mais en réalité elles peuvent être réduites à une seule :

1)Il n’existe pas aujourd’hui, contrairement à 1914, de mouvement ouvrier organisé – entendu comme l’ensemble des revendications politiques et syndicales d’une classe ouvrière qui se perçoit comme une entité sociale distincte, ayant des intérêts distincts (au moins en partie) des autres classes – auquel s’adresser. Nous nous trouvons, au contraire, dans une situation beaucoup plus proche de celle de 1939, où le prolétariat révolutionnaire, dans les pays où il s’était manifesté, était depuis longtemps vaincu – ses tentatives insurrectionnelles écrasées dans le sang par des gouvernements démocratiques et même sociaux-démocrates – et le mouvement ouvrier réformiste anéanti (Allemagne, Italie) ou définitivement intégré à l’État capitaliste. À cette époque, à quelques exceptions louables mais minoritaires, tous – mais vraiment tous – les courants historiques du mouvement ouvrier international, y compris les anarchistes et les trotskistes, ont pris le train en marche de l’impérialisme anglo-russe-américain, au nom de la “lutte contre le fascisme”. La grande différence, par rapport à aujourd’hui, est que non seulement nous ne nous dirigeons pas vers une troisième guerre mondiale – du moins dans un avenir immédiat – mais les raisons de l’absence d’un mouvement ouvrier organisé au sens propre sont beaucoup plus “structurelles”.

2) Historiquement, l’écrasante majorité des prolétaires, à l’occasion de chaque conflit guerrier, se sont alignés sur leur capital national et le front impérialiste dont ils faisaient partie (à l’époque de l’impérialisme, tout capital national est potentiellement impérialiste, de même que toute guerre est par définition impérialiste). Ce n’est que lorsque le conflit s’est prolongé – au-delà des attentes des mêmes gouvernements qui l’avaient promu – au point de faire sentir lourdement ses effets sur les conditions de vie et de travail, qu’ils s’y sont opposés plus ou moins vigoureusement (et pas toujours : pensez à la période 1943-45, en Italie). Les gouvernements le savent bien, et c’est la raison pour laquelle leur idéal de guerre est la “blitzkrieg”. Qui est toujours resté, précisément, un idéal.

Du moins, si l’on veut être matérialiste

D’un cde italien de « Il lato Cattivo »

Categories: Nouvelles du monde Tags:

UKRAINE

25/02/2022 Comments off

« VOUS payez pour la guerre de Poutine, les impôts, les frontières fermées, la pauvreté, les services bloqués, le black-out de l’information. Non à la guerre ! »

« YOU Pay for Putin’s War, Taxes, Closed Borders, Poverty, Blocked services, Information blackout. No to War! »

Poster seen in Moscow Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« stoff répond à stoff »

21/02/2022 Aucun commentaire

Article publié dans la revue

« stoff répond à stoff »

février 2022

Un retour critique sur notre article en deux volets intitulé « Substance du capital et lutte des classes », suivi de quelques précisions sur les raisons de nos divergences avec la Critique de la valeur.

Première partie Deuxième partie

« Jusqu’à présent les hommes se sont toujours fait des idées fausses sur eux-mêmes, sur ce qu’ils sont ou devraient être. Ils ont organisé leurs rapports en fonction des représentations qu’ils se faisaient de Dieu, de l’homme normal, etc. Ces produits de leur cerveau ont grandi jusqu’à les dominer de toute leur hauteur. Créateurs, ils se sont inclinés devant leurs propres créations. Libérons-les donc des chimères, des idées, des dogmes, des êtres imaginaires sous le joug desquels ils s’étiolent. Révoltons-nous contre la domination de ces idées. Apprenons aux hommes à échanger ces illusions contre des pensées correspondant à l’essence de l’homme, dit l’un, à avoir envers elles une attitude critique, dit l’autre, à se les sortir du crâne, dit le troisième et — la réalité actuelle s’effondrera. » (Marx et Engels, L’idéologie allemande, Préface) Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

« De la Révolution iranienne à la République islamique. Une analyse marxienne de l’Iran de 1979 à nos jours »

12/02/2022 Comments off

Emission radio en deux parties

Une émission d’analyse marxienne de l’Iran de la Révolution de 1979 à la révolte de 2019 en passant par l’édification et les transformations successives de la République islamique à partir de De la politique en Iran (Senonevero, 2010) de Théo Cosme – avec Habib, préfacier de l’ouvrage et participant à la révolution iranienne de 1979.

« Un rappel historique de la genèse de la révolution iranienne de 1979 ;

Une histoire des contestations ouvrières, marxistes, étudiantes et islamistes en Iran dans les années 1970 ;

Une histoire de la Révolution iranienne ;

Une présentation du mouvement de 1978-79 des “shuras”, conseils (notamment ouvriers), de leur auto-organisation horizontale et de leur idéologie initialement autogestionnaire de gauche mais progressivement “islamisée”…

Une analyse du “Thermidor” de la révolution iranienne (1980-1989), entre instauration du régime, populisme “anti-impérialiste” et répression du mouvement des femmes, du prolétariat en grève, des forces de gauche, du mouvement étudiant et des Kurdes…

Une conclusion au sujet des conditions de possibilité et des orientations possibles d’une révolution en Iran. »

http://sortirducapitalisme.fr/emissions/334-de-la-revolution-iranienne-a-la-republique-islamique-une-analyse-marxienne-de-l-iran-de-1979-a-nos-jours

« L’Iran entre deux révolutions. Aux origines de la révolution iranienne de 1979 »

02/02/2022 Aucun commentaire

Emission radio en quatre parties

« Un épisode qui revient aux origines de la révolution iranienne de 1979 par une histoire marxiste de l’Iran moderne, de sa révolution constitutionnelle de 1906 à celle de 1979, à partir de Iran between two revolutions (Princeton University Press, 1982) de Ervand Abrahamian et de De la politique en Iran (Senonevero, 2010) de Théo Cosme – avec Habib, préfacier de ce dernier ouvrage et participant à la révolution iranienne de 1979. »

http://sortirducapitalisme.fr/emissions/333-l-iran-entre-deux-revolutions-aux-origines-de-la-revolution-iranienne-de-1979

« Théorie Communiste » en castillan

25/01/2022 Aucun commentaire

Notre camarade Fédérico Corriente nous a fait parvenir la traduction en castillan d’un texte de Théorie Communiste, « La révolution prolétarienne » (dans “Histoire critique de l’ultragauche” chez Senonevero/Entremonde) et un texte de F. Danel, « La production de la rupture » (dans “Rupture dans la théorie de la révolution” chez Senonevero/Entremonde).

LA REVOLUCIÓN PROLETARIA

(1848–1914)

Historia, contradicciones e imposibilidad

de la afirmación del trabajo

Este texto, extraído, con algunas modificaciones, del número 12 (febrero de 1995) de la revista Théorie Communiste, presenta la problemática práctica y teórica que se planteó durante el largo período que precedió a la oleada revolucionaria de 1917-1923, en el transcurso del cual aparecieron las Izquierdas y las teorías llamadas de ultraizquierda. La presentación de esta problemática nos ha parecido necesaria para comprender a qué retos e impasses intentaron responder las Izquierdas y qué intentaron superar. Lire la suite…

« La réalité du déni et le déni de la réalité »

23/01/2022 13 commentaires

Une camarade nous a fait parvenir la traduction d’un texte publié à l’origine sur le site « A Contrary Little Quail » 

La réalité du déni et le déni de la réalité

Anthithesi/Cognord

Septembre 2021

Ce texte a été écrit et publié en grec au mois de septembre 2021. Il se voulait une intervention polémique dans un débat autour des questions que posent le virus Sars-CoV-2, les mesures et les outils mis en œuvre pour le contrer et l’autoritarisme du gouvernement grec. Ce qui nous a en premier lieu poussés à écrire ce texte est la surprise (et la tristesse) que nous avons ressentie en constatant que beaucoup de nos camarades et amis du milieu « radical » avaient adopté une approche négationniste de la pandémie, et que bon nombre d’entre eux ont lentement mais sûrement sombré dans des raisonnements complotistes et des absurdités inconcevables. Dans ce texte, nous avons donc essayé non seulement de critiquer et de dénoncer les irrationalités de cette espèce, mais aussi de comprendre les différents ressorts d’une telle régression. C’est pourquoi, si ce texte tente d’expliquer ce que la pandémie du covid (et sa gestion) nous révèle du capitalisme et de l’Etat aujourd’hui, il s’interroge également sur la question complexe de savoir ce qu’elle nous révèle des problématiques de la période actuelle et les conditions matérielles de la réflexion et de la lutte collectives dans cette période. Lire la suite…

“Le ventre de la révolution : L’agriculture, l’énergie et l’avenir du communisme”

22/01/2022 Comments off

Nous avons reçu cette traduction d’un texte de Jasper BERNES, par les éditions “Chou blanc”. dndf

“Le ventre de la révolution : L’agriculture, l’énergie et l’avenir du
communisme”
Jasper Bernes – 2018

“À l’époque où les membres de l’homme n’étaient pas tous d’accord entre
eux, comme c’est le cas aujourd’hui, mais où chacun avait ses propres
idées et sa propre voix, les autres parties trouvaient injuste qu’elles
aient le souci, la peine et le travail de tout fournir au ventre, tandis
que le ventre restait tranquillement au milieu d’elles sans rien faire
d’autre que de jouir des bonnes choses qu’elles lui accordaient ; elles
conspirèrent donc ensemble pour que les mains ne portent pas de
nourriture à la bouche, que la bouche n’accepte rien de ce qu’on lui
donne, et que les dents ne broient ce qu’elles reçoivent. Tandis qu’ils
cherchaient dans cet esprit de colère à affamer le ventre pour le
soumettre, les membres eux-mêmes et tout le corps étaient réduits à la
plus grande faiblesse. Il était donc clair que même le ventre n’avait
pas de tâche inutile à accomplir, et qu’il n’était pas plus nourri qu’il
ne nourrissait le reste, en distribuant à toutes les parties du corps ce
qui nous fait vivre et prospérer, lorsqu’il a été divisé également entre
les veines et qu’il est enrichi de nourriture digérée – c’est-à-dire le
sang”

Le pdf:

Le ventre de la révolution L’agriculture, l’énergie et l’avenir du communisme – Jasper Bernes

Bernard Lyon est mort

17/01/2022 un commentaire

Alain D. dans la vie quotidienne, Bernard Lyon dans « Théorie Communiste », est mort jeudi 13 janvier.

C’est une énorme part de l’âme (au sens latin de souffle)  de « Théorie Communiste » qui disparaît avec lui.

Débatteur infatigable et parfois fatiguant, Alain était aussi un bouillonnant brasseur d’idées et catalyseur de concepts, sans jamais s’éloigner du fil de la théorie.

Il nous manque déjà beaucoup !

 

La revue “Théorie Communiste” devrait publier l’ensemble des textes d’Alain sous la forme papier. En attendant, retrouvez en la plupart dans cette compilation de Libcom:
https://libcom.org/tags/bernard-lyon

 

Ci-dessous, un de ses textes les plus marquants, “Remarques à propos du communisme”, et quelques messages d’hommage glanés sur le net.

Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

L’orage se fait attendre : « Prévisions économiques (marxiennes) pour 2022 »

16/01/2022 un commentaire

« Prévisions économiques (marxiennes) pour 2022 »

Nous publions ici une traduction rapide d’un article de l’économiste marxiste Michael Roberts publié sur son blog « The Next Recession » le 1er janvier 2022 sous le titre : Forecast for 2022. Certaines analyses et prévisions de ce chercheur en économie dont nous avons déjà traduit plusieurs billets sur ce blog, font largement écho à ce que nous avons pu écrire lors de notre série Karl Marx à Wall Street tout en précisant le rôle et la place de la prévision dans l’économie marxiste.

https://lorage.org/2022/01/08/previsions-economiques-marxiennes-pour-2022/

« Le soulèvement au Kazakhstan »

06/01/2022 3 commentaires

« Le soulèvement au Kazakhstan »

« Un soulèvement à grande échelle a éclaté au Kazakhstan en réponse à la hausse du coût de la vie et à la violence du gouvernement autoritaire. Des manifestants ont saisi des bâtiments gouvernementaux dans de nombreuses régions du pays, notamment à Almaty, la ville la plus peuplée, où ils ont temporairement occupé l’aéroport et mis le feu au Capitole. Au moment où nous publions cet article, la police a repris le centre-ville d’Almaty, tuant au moins des dizaines de personnes dans le processus, tandis que des troupes de Russie et de Biélorussie arrivent pour se joindre à elles pour réprimer les manifestations. Nous devons aux personnes victimes de cette répression d’apprendre pourquoi elles se sont soulevées. Dans le rapport suivant, nous présentons une interview avec un expatrié kazakh qui explore ce qui a poussé les gens au Kazakhstan à se révolter et explore les implications de ce soulèvement pour la région dans son ensemble. »

A lire en anglais

https://fr.crimethinc.com/2022/01/06/the-uprising-in-kazakhstan-an-interview-and-appraisal

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Réponse de Temps Libre à Astarian et Ferro – Deuxième partie

27/12/2021 Aucun commentaire

Deuxième partie – Sur la classe moyenne

Classe moyenne salariée et classe moyenne

La source sur leur site

Astarian et Ferro sont insatisfaits de notre définition « négative » de la classe moyenne, ils aimeraient que nous fassions comme eux, c’est-à-dire que nous ne parlions ni de la production indépendante, ni du petit commerce, ni des professions libérales, ni de la police, ni de l’armée, ni du reste de la fonction publique qui n’est pas sursalariée pour qu’on puisse, tous et toutes ensemble, s’entendre sur un critère simple et facile, « positif », pour définir la « troisième classe » de leur ménage à trois, à savoir le fait de recevoir un sursalaire. Prolétaires, capitalistes et sursalarié·e·s – voilà les seuls agents qui, à les lire, peuplent ce bas monde.

Lire la suite…

Réponse de Temps Libre à Astarian et Ferro – Première partie

21/12/2021 un commentaire

Nous publions ici la première partie de la réponse de la revue Temps Libre aux critiques qu’en ont fait Astarian et Ferro.
Le texte source, sur le site de Temps Libre

Astarian, Ferro et critiques improductives :

Sur quelques objections lancées à Temps Libre n. 2

Paru à l’hiver 2021, le second numéro de la revue Temps Libre consacrait une sous-section à la critique de la théorie des classes développée par Astarian et Ferro. Dans une réponse assez substantielle publiée en septembre de la même année, les deux auteurs combinent une défense de leur propre théorie avec des critiques de l’ensemble de notre revue. Bien qu’ils nous reconnaissent le « mérite d’avoir approfondi l’analyse des différentes activités qu’exerce la classe moyenne salariés (sic) pour justifier son sursalaire[1] » – ce qui constitue en soi une critique importante du concept d’encadrement sur lequel se construit toute leur théorie de la classe moyenne –, ils s’efforcent de montrer l’inintérêt de notre contribution. Si certaines de leurs remarques commandent des précisions fécondes, une bonne partie d’entre elles repose sur une lecture tronquée qui nous forcera, malheureusement pour le lectorat attentif, à répéter parfois presque tel quel des arguments déjà présents dans notre revue.

Lire la suite…

« The American Revolution – A propos du mouvement Black Lives Matter »

16/12/2021 un commentaire

Sur le blog « Agitations »

« The American Revolution – A propos du mouvement Black Lives Matter »

« À la suite du texte de Tobi Haslett que nous avions traduit ici, nous poursuivons notre série sur les émeutes suite au meurtre de George Floyd dans le contexte de Black Lives Matter, avec une analyse (article original) basée sur une relecture de « La Révolution américaine » de l’activiste noir James Boggs.
L’auteur montre comment la race façonne les luttes de classe aux États-Unis depuis la période de la guerre civile jusqu’au mouvement BLM, en passant par les soulèvements et grèves sauvages dans les secteurs racialisés et non qualifiés des industries automobile et métallurgique après la Seconde Guerre mondiale.
Restituant la singularité irréductible tant de la distribution spatiale que de la composition socio-raciale de cette rébellion eu égard les émeutes à Ferguson et Baltimore en 2014, Smith propose de lire cette séquence comme une « rébellion multiraciale » et ce à deux niveaux : d’une part, d’un point de vue immanent, il contient à la fois des segments noirs et blancs de la classe ouvrière appauvrie et d’autre part, d’un point de vue extérieur, la classe moyenne noire qui, depuis l’après-guerre, a fait son entrée dans les conseils municipaux et les commissariats de police – « 21 des 50 plus grandes villes américaines ont des chefs de police noirs » – a participé à la pacification intégratrice de la révolte au nom de la représentation communautaire. Son concept de « blancheur » est une articulation convaincante et non réductionniste de la domination de classe et de race. »

 lire la suite 

https://agitations.net/2021/12/06/3434/?fbclid=IwAR2JV6XJ0ZCKpNm9qG8CzAX1Eu0f9nd4w_6-HZvBHVEDbbcPPQv5XLn06PY

Thaïlande : Marre du patron ?

11/12/2021 un commentaire

 

Une employée aurait fait exploser un entrepôt de pétrole parce qu’elle était «en colère contre le patron»

https://www.wionews.com/trending/thailand-fed-up-with-boss-employee-reportedly-blew-up-oil-warehouse-because-she-was-angry-at-boss-435983

« À propos de lʼeffondrement catholique et de quelques autres croyances / Seconde partie »

03/12/2021 Comments off

Le blog ddt21 publie la seconde partie de l’article de Tristan Leoni consacré à la religion : « À propos de lʼeffondrement catholique et de quelques autres croyances ».

À partir de 1965, la chute du catholicisme est devenue flagrante en France ; et, depuis, chacun en scrute la trajectoire pour en percevoir les signes d’un hypothétique rebond – les catholiques pour s’en féliciter, des militants de gauche pour le dénoncer. Pourtant, si de fréquents soubresauts sont perceptibles, ils n’inversent en rien la tendance baissière séculaire dans laquelle ils s’inscrivent. Dix ans après Vatican II, les observateurs fantasment déjà sur un « tournant spirituel » et un début de redressement du catholicisme. Cela serait confirmé, en 1979, par l’élection d’un pape très conservateur et par l’audience qu’il rencontrerait auprès de la jeunesse – la fameuse « génération Jean-Paul II »1. Depuis, les vigies anticléricales sont formelles, le retour des catholiques, forcément intégristes, est incessant… LIRE LA SUITE

La grève des “métallos” de cadix après 9 jours de grève

24/11/2021 un commentaire

Un bon résumé

« ce sont ces milliers de travailleurs précaires qui depuis une semaine ont entamé un bras de fer avec le patronat pour revendiquer de meilleures conditions de travail. »

Cadix, plus de 20.000 métallurgistes en grève reconductible (mediapart.fr)

Manifestations de plusieurs milliers de personnes, barricades pour couper l’accès aux zones industrielles et aux voies de communication, sit-in et occupations d’usines : à Cadix, les métallurgistes sont en grève reconductible depuis une semaine pour réclamer au patronat des augmentations de salaires indexées sur l’inflation.

Mardi 16 novembre, à l’aide de matériel industriel, les milliers de travailleurs en grève[1] ont occupé la zone industrielle de Puerto Real et ont installé des piquets de grève à l’entrée des usines pour interrompre la production et paralyser les usines de la baie industrielle de Cadix. Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

La métallurgie de Cadix fait face à une grève sauvage aux mains des piquets

16/11/2021 4 commentaires

« La police, obligée de battre en retraite à cause des jets de pierres »

La police nationale est intervenue dans l’accès à l’usine Navantia dans la capitale Cadix, sur l’Avenida de Astilleros et les ouvriers ont riposté en lançant des pierres pendant la grève des métallurgistes .

https://www.lavozdigital.es/cadiz/lvdi-policia-obligada-retroceder-lanzamiento-piedras-202111160855_video.html

La métallurgie de Cadix fait face à une grève sauvage aux mains des piquets

« Le patronat et les syndicats se sont réunis pour la dernière fois vendredi dernier à la direction de l’emploi à Séville, dans le but de rapprocher les positions et d’arrêter ce qui sera une grève sauvage…

 les piquets seront les protagonistes de cette journée de grève illimitée comme ils l’étaient déjà lors des deux journées de grèves générales des 9 et 10 novembre. »

https://www.lavozdigital.es/cadiz/provincia/lvdi-sector-metal-cadiz-afronta-huelga-indefinida-manos-piquetes-202111151310_noticia.html

Categories: Nouvelles du monde Tags:

STOFF : « Substance du capital et lutte des classes (deuxième partie) »

09/11/2021 Comments off

« Substance du capital et lutte des classes (deuxième partie) »

Un point nous intéresse particulièrement : la question de l’émancipation. Qui nous libérera du capitalisme, et comment ?

Suite et fin de la première partie.

Nous croyons pour notre part qu’une émancipation emmenée par les couches du salariat ayant fait des études universitaires (dont nous sommes, assurément), ainsi que par leurs sous-catégories plus ou moins volontairement marginalisées, serait vite rattrapée par la brutalisation croissante des rapports sociaux. L’heure de gloire d’une petite-bourgeoisie culturelle insurgée, nous l’imaginons en effet comme un réseau d’îlots assiégés où la reproduction garderait une apparence humaine: l’alternative constitue en effet la pente naturelle de ses luttes. Ce qu’elle voit comme une émancipation fonctionnerait tout au plus comme une manœuvre dilatoire. Ou comme le dernier subterfuge du capital à visage humain, par ailleurs justement critiqué par la WK, quand toutes les autres solutions (revenu de base, salaire universel, etc.) auront montré leurs limites. Lire la suite…

revue STOFF : « Substance du capital et lutte des classes (première partie) »

28/10/2021 un commentaire

Dernier texte mis en ligne par la revue STOFF

Substance du capital et lutte des classes (première partie)

par stoff

octobre 2021

Préambule

Dans le petit champ des critiques radicales de la société existante, la critique de la valeur(Wertkritik [ci-après WK]), occupe aujourd’hui une place importante, aussi bien en Allemagne dont elle est issue qu’en France ou au Brésil. L’attrait qu’elle a pu exercer découle d’une certaine conjoncture historique où l’horizon des luttes de classe semblait s’effacer de la carte politique. Mais au lieu de considérer la théorie comme un simple refuge d’une avant-garde désemparée, la Wertkritik se distingue par le rôle décisif qu’elle lui accorde, comme seul moyen d’éclairer les consciences pour initier des luttes enfin révolutionnaires. Maintenant que les luttes sont revenues, mais dans le sens malheureux d’une « critique tronquée » du capital, il s’agirait au moins de pouvoir les réorienter dans le droit chemin par la diffusion d’une théorie vraie.

Lire la suite…

Grèce : Sur la grève des livreurs de nourriture

23/10/2021 Comments off

Un camarade grec nous a fait parvenir un texte en français sur cette grève qui a eu lieu à la mi septembre de cette année.

L’importance de l’arrêt de travail à e-food

Il y avait et il y a encore des collègues qui voulaient ce statut [de freelance], il y a des ” tricheries ” qui leur sont données. Par exemple, la fierté d’être efooder, qui est issue d’un “troll” de l’entreprise. Ce statut de travail est avant tout, à mon sens, recherché par les personnes qui se soucient réellement d’argent instantané, d’argent liquide maintenant. Ils ne valorisentl pas tellement le risque potentiel d’un accident, et ils veulent travailler de longues heures parce que ce sont des gens qui ont besoin d’argent et qui ont trouvé ce moyen de le gagner. Dans ce régime, théoriquement, plus vous travaillez, plus vous aurez d’argent. Par exemple, à Wolt [autre plateforme opérant en Grèce], ce sont surtout les immigrés qui choisissent cette solution car ils ont besoin de l’argent immédiatement pour l’envoyer à leur famille restée au pays. Ils ne se soucient pas tellement de l’assurance et de la retraite car ils ne resteront peut-être même pas ici.  En effet, pour qu’un tel modèle fonctionne, il présuppose l’existence d’une population flexible, précaire, appauvrie et consciemment privée des gains du travail. Il y a cette partie, il y a cet appauvrissement, il y a cette population.

D’après un entretien avec un livreur d’ e-food à aftoleksi.gr Lire la suite…

Categories: Nouvelles du monde Tags:

DDT21 : « À propos de lʼeffondrement catholique et de quelques autres croyances ».

09/10/2021 Aucun commentaire

« À propos de lʼeffondrement catholique et de quelques autres croyances ».

Étrange, exotique…

La France davant 1965 en aurait bien lair pour ceux qui ne lʼont pas connue et, en particulier, pour ceux nés au XXIsiècle. Cʼest notamment le cas si lʼon observe le rapport quʼy entretenait la population avec la religion, plus exactement avec cette religion alors dominante, mais aujourdʼhui fort méconnue : le catholicisme. Lʼannée 1965 nʼest pas choisie au hasard, cʼest un moment charnière dans bien des domaines pour la société française – historiens et chercheurs en conviennent – ; elle est aussi associée à lʼun des événements majeurs de lʼhistoire de l’Église ainsi quʼau début dʼun brutal décrochage de la pratique religieuse en Europe de lʼOuest. Comment sʼexplique ce phénomène et pourquoi a-t-il été si profond dans ce pays, la France, autrefois désigné comme Fille aînée de l’Église ? Et quʼen est-il en ce début de XXIsiècle, qui semble quant à lui marqué par un retour du religieux ?

 LIRE LA SUITE.

les prix des denrées alimentaires sont à leur plus haut niveau depuis 60 ans….

07/10/2021 Comments off

« La nourriture est plus chère aujourd’hui qu’elle ne l’a été pour la grande majorité de l’histoire moderne enregistrée »

« Les prix alimentaires mondiaux ont augmenté de 33 % en août par rapport à l’année précédente. Corrigés de l’inflation, les prix des denrées alimentaires sont à leur plus haut niveau depuis 60 ans….

Que ce soit pour le pain, le riz ou les tortillas, les gouvernements du monde entier savent que la hausse des prix des aliments peut avoir un prix politique. Le dilemme est de savoir s’ils peuvent en faire assez pour éviter d’avoir à payer…

L’inflation alimentaire a provoqué plus de deux douzaines d’émeutes en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique, contribuant aux soulèvements du printemps arabe il y a dix ans. Les poches de mécontentement se multiplient à nouveau. En Afrique du Sud, les troubles déclenchés par l’arrestation de l’ancien président Jacob Zuma en juillet se sont tournés vers la nourriture, les gens pillant les épiceries et les restaurants. À Cuba, les pénuries ont entraîné les plus grandes manifestations depuis des décennies… »

https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-09-15/priciest-food-since-1970s-is-a-big-challenge-for-governments

Categories: Nouvelles du monde Tags:

Pas besoin de traduire !

29/09/2021 Comments off