Accueil > Nouvelles du monde > Affrontements à Athènes (11 mars)

Affrontements à Athènes (11 mars)


ATHÈNES — Quelques dizaines de jeunes ont de nouveau affronté jeudi la police, qui a tiré des gaz lacrymogènes devant le Parlement grec, à la fin d’une manifestation à Athènes contre les mesures d’austérité du gouvernement, a constaté l’AFP.[print_link]

Les jeunes, qui s’en étaient déjà pris en début de manifestation aux forces de l’ordre, ont remonté le cortège des milliers de manifestants et ont lancé des cocktails molotov et divers projectiles sur les policiers gardant le parlement.

Les policiers ont utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les jeunes. Ces derniers ont poursuivi leurs échaffourées et cassé ou endommagé des vitrines d’une dizaine de magasins du centre d’Athènes.

Les affrontements se sont aggravés devant les locaux de l’Université d’Athènes sur la grande avenue de Panepistimiou au centre de la capitale.

La manifestation était organisée par la Confédération générale des travailleurs grecs (GSEE, un million de membres) et de la Fédération des fonctionnaires (Adedy, 375.000 adhérents), pour protester contre les mesures d’austérité draconiennes votées vendredi par la majorité socialiste.

Une manifestation distincte organisée par le PAME, le front de lutte syndicale du parti communiste ultra orthodoxe (KKE), a réuni plusieurs milliers de personnes et s’est dispersée sans incident devant le parlement.

A Salonique, la deuxième ville dans le nord du pays, deux manifestations ont rassemblé au total quelque 10.000 personnes, selon la police locale. Des jeunes ont cassé des vitrines dans le centre ville, et lancé des pots de yaourt et des oeufs contre un édifice gouvernemental.

Categories: Nouvelles du monde Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks